AIP La CAF réduit le nombre des clubs ivoiriens en coupes interclubs MAP FIAB-2019 à Essaouira: Focus sur la beauté et l’innovation comme vecteurs de l’économie responsable en Afrique MAP La sécheresse réduirait de 1 point de pourcentage les prévisions de croissance économique du Kenya pour 2019 (Banque centrale) ACP Une marche de soutien au Président de la République suite à l’annulation de la condamnation de Moise Katumbi Chapwe ACP Les prix de la viande, du poisson, du poulet et du sucre en hausse sur le marché kinois ACP L’Agence congolaise de presse dotée d’un lot d’ouvrages ANGOP Artistas de jazz cantam a favor de Moçambique AIP Côte d’Ivoire / Une entreprise va réhabiliter à hauteur de 25 millions de FCFA une école primaire à Grand-Bassam AIP Côte d’Ivoire/ L’AFOR rencontre les populations des villages du département de Sakassou Angop Head of State approves Plan to create jobs

Côte d’Ivoire: Le DRENET de Ferké appelle à lutter contre l’échec scolaire pour endiguer la délinquance juvénile


  12 Février      9        Education (6173),

   

Ouangolodougou, 11 fév (AIP) – Le directeur régional de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle de Ferkessédougou, Mme Péné N’goran Antoinette a appelé à lutter contre l’échec scolaire qu’elle considère comme l’une des causes de la délinquance juvénile.

S’exprimant à l’occasion du forum sur la délinquance juvénile organisé par la communauté des élèves et étudiants musulmans de Côte d’Ivoire (CEEMUCI), samedi, Mme N’goran Antoinette, a pointé du doigt l’incompétence des enfants à l’école conduisant à la délinquance juvénile.

« Quand l’enfant a raté sa base, il est difficile de le redresser. Je pense que c’est une des causes de la délinquance parce que même si la délinquance entraîne l’échec scolaire, il faut reconnaître que l’échec scolaire au départ entraîne la délinquance », a-t-elle justifié.

« Quand on commence les crises dans les écoles, ceux qui crient le plus, ce sont ceux qui ont les problèmes de notes. Ils sont toujours prêts à tout gâter, à sortir dans les rues parce qu’ils sont en rupture de ban psychologiquement avec l’école » a ajouté Mme Péné.

Pour aider à lutter contre ce fléau, a suggéré le DRENET, il faut la responsabilité de tous pour lutter contre l’échec scolaire surtout au niveau de la lecture et de l’écriture.

Dans la même catégorie