AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Un dîner pour renforcer la cohésion sociale à Bouaflé AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021 : le candidat RHDP de Prikro appelle à l’union pour assurer sa victoire AIP Côte d’Ivoire-AIP/Élections législatives : les candidats du RHDP présentés aux populations de Béoumi AIP Côte d’Ivoire-AIP/Les candidats du RHDP de la circonscription de Bodokro présentés à la population AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021 : Me Zehouri annonce sa candidature aux chefs traditionnels de Divo AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Trois morts dans un accident de la circulation à Zuénoula AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021 : le maire Eric N’Koumo Mobio désigné candidat du PDCI dans la circonscription de Songon AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Une fédération des victimes des crises sociopolitiques souhaite des élections législatives apaisées AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La réparation des préjudices, une condition pour la reprise des cours dans les établissements secondaires à Zuénoula AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Un tournoi civilo-militaire pour promouvoir la cohésion sociale à Abidjan

Côte d’Ivoire/élections : 30% des candidats doivent être des femmes


  25 Novembre      3        Politique (14368),

   

Abidjan, 25/11/2020 (MAP) – Le gouvernement ivoirien a adopté, mercredi, un décret faisant obligation aux formations politiques de présenter au moins 30% de femmes sur le nombre total de leurs candidats aux élections des députés, sénateurs, conseillers de districts et conseillers municipaux.

Réuni en conseil à Abidjan, le Conseil des ministres « a adopté un décret (..) favorisant la représentation de la femme dans les assemblées élues. Ce décret fait obligation aux partis et aux groupements politiques de présenter un minimum de 30% de femmes sur le nombre total de candidats présentés lors des élections des députés, sénateurs, conseillers de district et conseillers municipaux », a indiqué le porte-parole du gouvernement, Sidi Tiémoko Touré, au terme du Conseil.

Pour encourager les partis et groupements politiques, a-t-il ajouté, ce décret prévoit un « financement public supplémentaire » pour tout parti ou groupement politique dont le nombre de candidat a atteint 50% de femmes sur le nombre total des candidats présentés au cours des consultations électorales.

Dans la même catégorie