APS Samba Ndiobène Ka « satisfait » de l’avancement des travaux de pavage à Biscuiterie APS L’Etat et le groupe de la BAD signent deux accords de financement ANP Le Ministre du pétrole sur le chantier du pipeline Niger-Bénin dont 70% des travaux sont réalisés ANP Réunion du comité de Pilotage du suivi de la mise en œuvre de la stratégie Nationale de lutte contre la Corruption et les Infractions Assimilées au Niger APS Coupe du monde des clubs: Al-Hilal en finale APS Le DG de la SN-APS participe par visioconférence à un festival documentaire chinois APS La SONACOS va dégager  »10 à 13 milliards de FCFA » pour la prochaine campagne de commercialisation (DG) APS Pape Mamadou Sy rêve de signer un contrat professionnel avec un grand club MAP RDC: trois manifestants tués lors de l’attaque d’un convoi de l’ONU (MONUSCO) MAP RCA: Plus de 400 millions de dollars nécessaires pour répondre aux besoins humanitaires en 2023 (ONU)

Création au Niger d’une Autorité de régulation des communications électroniques et de la poste


  22 Juin      90        Société (41061), Technologie (781),

   

Niamey, 22 Juin (ANP) – Le Gouvernement du Niger a examiné et adopté un projet de loi portant création, organisation et fonctionnement d’une Autorité de Régulation des Communications Electroniques et de la Poste (ARCEP), chargée de règlementer les secteurs des communications électroniques et de la poste au Niger à l’issue d’un Conseil des Ministres réuni vendredi 22 juin.
Selon le communiqué du Gouvernement dont ANP a reçu copie, cette décision vise à se conformer aux actes additionnels de la CEDEAO et aux directives de l’UEMOA sur l’harmonisation des politiques et du cadre règlementaire du secteur des TIC.
Il s’agit pour le Niger d’apporter les ajustements nécessaires y relatifs afin de contribuer à la création d’un marché commun des technologies de l’information et de la communication dans l’espace communautaire.
Aussi, les innovations contenues dans la nouvelle loi concernent-elles, entre autres, l’institution d’un code d’éthique ainsi que l’énumération des cas de fautes lourdes pouvant entrainer la révocation de membres fautifs des organes de l’ARCEP, le relèvement du mandat des membres du Conseil National de Régulation, ou encore l’interdiction imposée à ces derniers d’exercer un emploi pendant deux ans dans les entreprises des secteurs régulés après cessation de leurs fonctions.
Au Niger, le taux de pénétration des services de téléphonie est de 38% avec plus de sept millions d’abonnés, le taux des services internet est de 19% en 2016, quant au secteur postal, il est dominé par sept opérateurs, selon les chiffres de l’Autorité de Régulation des télécommunications et de la poste.
KPM/CA/ANP

Dans la même catégorie