ABP Bientôt un nouveau code pétrolier pour règlementer le secteur pétrolier au Bénin ABP 36,5 milliards F Cfa pour la protection de la côte à l’Est de Cotonou et la viabilisation du site de construction logements sociaux à Abomey-Calavi ABP Signature à Malanville d’un accord de partenariat entre la FNEN-DADDO et l’ASPEB sur la transhumance transfrontalière. AIB Acquittement  de Laurent Gbagbo et procès du putsch manqué, en vedettes dans la presse burkinabè Inforpress Inforpress e Instituto Camões rubricam protocolo de cooperação para aprimoramento e capacitação profissional da agência Infropress Restauração da Capela Gótica da Igreja de Nossa Senhora do Rosário arranca em Fevereiro e será concluída em Dezembro de 2019 Inforpress Futebol: Fabrício Duarte apita jogo de apuramento da Taça das Confederações AGP Le président Ali Bongo de retour au Maroc pour sa convalescence Inforpress Fogo: Segunda fase de reabilitação do Complexo Educativo Eduardo Gomes Miranda inaugurada na sexta-feira AIB Le Burkina veut améliorer la qualité de son climat d’affaire

Le FMI revoit à la baisse ses prévisions de croissance pour l’économie algérienne


  10 Octobre      33        Economie (21983), Finance (3696), Photos (20289),

   

Alger, 10/10/2018 -(MAP)- Le Fonds monétaire international (FMI) a revu à la baisse ses prévisions de croissance pour l’économie algérienne qui devrait s’établir à 2,5% en 2018 et 0,5% en 2023.

Dans son nouveau rapport sur les perspectives économiques mondiales, publié mardi, le FMI revoit ainsi à la baisse sa prévision de croissance du Produit intérieur brut réel de l’Algérie (PIB) pour cette année, puisqu’il prévoyait un taux de croissance de l’ordre de 3% dans son rapport publié en avril dernier.

L’institution financière internationale prévoit aussi un taux de croissance de 2,7% pour l’Algérie en 2019 et rappelle que la croissance économique en Algérie s’est établie à 1,4% en 2017.

Quant au taux d’inflation, il devrait s’établir à 6,5% en 2018, en hausse par rapport aux 5,6% d’inflation en 2017, précise-t-on de même source, notant que l’inflation devrait continuer d’augmenter l’année suivante dans des proportions normales malgré le recours à la planche à billets.

L’institution de Bretton Woods relève également que le taux de chômage, qui s’était établi à 11,7% en 2017, devrait diminuer très légèrement en 2018 pour s’établir à 11,6% avant de passer à 12.3% en 2019.

Enfin, le Fonds prévoit un déficit de la balance courante de 9% cette année, puis 7,9% en 2019, en baisse par rapport au déficit de 2017 qui s’était établi à 13,2%.

En juillet dernier, un rapport du FMI sur l’Algérie mettait en garde contre le risque inflationniste causé par les effets combinés de l’augmentation de la liquidité due à un défaut de «stérilisation adéquate» de l’argent du financement monétaire et le durcissement des barrières à l’importation.

HR.

Dans la même catégorie