APS MANSOUR FAYE ANNONCE UN ’’IMPORTANT PROGRAMME’’ DE DISTRIBUTION ALIMENTAIRE DESTINÉ À 8 MILLIONS DE SÉNÉGALAIS AGP Guinée-COVID-19 : Plus de 1.100 contacts dont quelques 300 dans la nature AGP Guinée-Législatives : Les résultats provisoires de 09 circonscriptions électorales à l’uninominal ANGOP Covid-19: Angola regista primeiras duas mortes AIP Côte d’Ivoire-AIP/Inter/ Le Niger prend des mesures pour atténuer les conséquences de l’état d’urgence sanitaire sur les populations AIP Côte d’Ivoire-AIP/ COVID-19: Le Sénat apporte un appui au corps médical AIP Côte d’Ivoire-AIP/ COVID 19: Des habitants de Niakara souhaitent une implication active des cadres dans la sensibilisation GNA Gomnoa Central Assembly inaugurates COVID 19 Management Team GNA Agona West MP donates 3,000 hand sanitizers to Police and others AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Les centres de santé de Sinématiali reçoivent des instructions pour la lutte contre la COVID 19

Le FMI revoit à la baisse ses prévisions de croissance pour l’économie algérienne


  10 Octobre      59        Economie (8112), Finance (426), Photos (3857),

   

Alger, 10/10/2018 -(MAP)- Le Fonds monétaire international (FMI) a revu à la baisse ses prévisions de croissance pour l’économie algérienne qui devrait s’établir à 2,5% en 2018 et 0,5% en 2023.

Dans son nouveau rapport sur les perspectives économiques mondiales, publié mardi, le FMI revoit ainsi à la baisse sa prévision de croissance du Produit intérieur brut réel de l’Algérie (PIB) pour cette année, puisqu’il prévoyait un taux de croissance de l’ordre de 3% dans son rapport publié en avril dernier.

L’institution financière internationale prévoit aussi un taux de croissance de 2,7% pour l’Algérie en 2019 et rappelle que la croissance économique en Algérie s’est établie à 1,4% en 2017.

Quant au taux d’inflation, il devrait s’établir à 6,5% en 2018, en hausse par rapport aux 5,6% d’inflation en 2017, précise-t-on de même source, notant que l’inflation devrait continuer d’augmenter l’année suivante dans des proportions normales malgré le recours à la planche à billets.

L’institution de Bretton Woods relève également que le taux de chômage, qui s’était établi à 11,7% en 2017, devrait diminuer très légèrement en 2018 pour s’établir à 11,6% avant de passer à 12.3% en 2019.

Enfin, le Fonds prévoit un déficit de la balance courante de 9% cette année, puis 7,9% en 2019, en baisse par rapport au déficit de 2017 qui s’était établi à 13,2%.

En juillet dernier, un rapport du FMI sur l’Algérie mettait en garde contre le risque inflationniste causé par les effets combinés de l’augmentation de la liquidité due à un défaut de «stérilisation adéquate» de l’argent du financement monétaire et le durcissement des barrières à l’importation.

HR.

Dans la même catégorie