AIP La Côte d’Ivoire, la RCA et le Burkina Faso peaufinent le démarrage des activités du projet MACOWECA AIP Les cours ont effectivement repris ce lundi à Tengrela AIP Des universitaires nationaux planchent sur un plan stratégique d’orientation pour l’élaboration d’un contrat de performance Inforpress Futebol/Santiago Sul: Celtic e Académica disputam esta quarta-feira a final da Taça Praia Inforpress Cabo Verde acolhe em Novembro o 41º Fórum Mundial dos Parlamentares para a Acção Global Inforpress Juventude em Marcha/35 anos: Líder enaltece papel do grupo na afirmação do teatro cabo-verdiano a nível internacional GNA GRA Fails to Meet Revenue Targets for 2018 GNA Chiringa wins Inter-Platoon RCC59 Boxing competition GNA Participate in the decision-making process, NCCE urges youth APS POUR LA PROMOTION DE LA QUALITÉ DANS LES INVESTISSEMENTS AGRICOLES

Le FMI revoit à la baisse ses prévisions de croissance pour l’économie algérienne


  10 Octobre      44        Economie (22913), Finance (3737), Photos (20694),

   

Alger, 10/10/2018 -(MAP)- Le Fonds monétaire international (FMI) a revu à la baisse ses prévisions de croissance pour l’économie algérienne qui devrait s’établir à 2,5% en 2018 et 0,5% en 2023.

Dans son nouveau rapport sur les perspectives économiques mondiales, publié mardi, le FMI revoit ainsi à la baisse sa prévision de croissance du Produit intérieur brut réel de l’Algérie (PIB) pour cette année, puisqu’il prévoyait un taux de croissance de l’ordre de 3% dans son rapport publié en avril dernier.

L’institution financière internationale prévoit aussi un taux de croissance de 2,7% pour l’Algérie en 2019 et rappelle que la croissance économique en Algérie s’est établie à 1,4% en 2017.

Quant au taux d’inflation, il devrait s’établir à 6,5% en 2018, en hausse par rapport aux 5,6% d’inflation en 2017, précise-t-on de même source, notant que l’inflation devrait continuer d’augmenter l’année suivante dans des proportions normales malgré le recours à la planche à billets.

L’institution de Bretton Woods relève également que le taux de chômage, qui s’était établi à 11,7% en 2017, devrait diminuer très légèrement en 2018 pour s’établir à 11,6% avant de passer à 12.3% en 2019.

Enfin, le Fonds prévoit un déficit de la balance courante de 9% cette année, puis 7,9% en 2019, en baisse par rapport au déficit de 2017 qui s’était établi à 13,2%.

En juillet dernier, un rapport du FMI sur l’Algérie mettait en garde contre le risque inflationniste causé par les effets combinés de l’augmentation de la liquidité due à un défaut de «stérilisation adéquate» de l’argent du financement monétaire et le durcissement des barrières à l’importation.

HR.

Dans la même catégorie