AIP FENACMIS 2019: Les festivaliers exhortés à être des porte-étendards de leurs régions AIP Le CHR rassure sur sa volonté à devenir un centre de santé d’excellence AIP Des assistantes de directions se forment à la sauvegarde de données numériques AIP Côte d’Ivoire/ En fin de mission les ambassadeurs des Pays-Bas et de Belgique font leurs adieux au président Ouattara INFORPRESS Porto Novo: Borboleta “tuta absoluta” dizima culturas de tomate e repolho com prejuízos de milhares de contos INFORPRESS Fogo: Master plan de turismo das ilhas do Fogo e da Brava identifica duas dezenas de projectos prioritários AIP Côte d’Ivoire/ La seconde phase d’un projet de prévention contre les grossesses non désirées lancée à Méagui AIP Un mort et un blessé dans une collision de motos AIP Consultation populaire sur les causes des crises sociales à Divo APS POUR UNE ÉVALUATION DES PROGRAMMES DE GRATUITÉ DE LA CMU

Le FMI revoit à la baisse ses prévisions de croissance pour l’économie algérienne


  10 Octobre      53        Economie (24310), Finance (3799), Photos (21274),

   

Alger, 10/10/2018 -(MAP)- Le Fonds monétaire international (FMI) a revu à la baisse ses prévisions de croissance pour l’économie algérienne qui devrait s’établir à 2,5% en 2018 et 0,5% en 2023.

Dans son nouveau rapport sur les perspectives économiques mondiales, publié mardi, le FMI revoit ainsi à la baisse sa prévision de croissance du Produit intérieur brut réel de l’Algérie (PIB) pour cette année, puisqu’il prévoyait un taux de croissance de l’ordre de 3% dans son rapport publié en avril dernier.

L’institution financière internationale prévoit aussi un taux de croissance de 2,7% pour l’Algérie en 2019 et rappelle que la croissance économique en Algérie s’est établie à 1,4% en 2017.

Quant au taux d’inflation, il devrait s’établir à 6,5% en 2018, en hausse par rapport aux 5,6% d’inflation en 2017, précise-t-on de même source, notant que l’inflation devrait continuer d’augmenter l’année suivante dans des proportions normales malgré le recours à la planche à billets.

L’institution de Bretton Woods relève également que le taux de chômage, qui s’était établi à 11,7% en 2017, devrait diminuer très légèrement en 2018 pour s’établir à 11,6% avant de passer à 12.3% en 2019.

Enfin, le Fonds prévoit un déficit de la balance courante de 9% cette année, puis 7,9% en 2019, en baisse par rapport au déficit de 2017 qui s’était établi à 13,2%.

En juillet dernier, un rapport du FMI sur l’Algérie mettait en garde contre le risque inflationniste causé par les effets combinés de l’augmentation de la liquidité due à un défaut de «stérilisation adéquate» de l’argent du financement monétaire et le durcissement des barrières à l’importation.

HR.

Dans la même catégorie