ANG Estudo revela que desnutrição contribui para a morte de 45 % de crianças menores de cinco anos ANG “Património Cultural do país exige uma requalificação ambiciosa”, diz a Secretária de Estado do Turismo e Artesanato ANG Lisboa quer “o nível máximo” com Bissau GNA Maj Mahama- Police did not rely solely on the video-Witness GNA Special Educators admits to low knowledge on cerebral palsy GNA Administrators urged to end “we are working on it” syndrome AIB Eau, Energie et Economie : L’Allemagne soutient le Burkina Faso avec 26 milliard de FCFA AGP Arrestation de deux passagers pour détention de faux passeports AIB Burkina: Vers l’instauration  d’un système efficace de protection des personnes vulnérables ANGOP Un message du Président angolais remis à son homologue chinois

Les ministres Attanasso et Kakpo ont lancé les épreuves du Bac 2019 au Ceg Akpro-Missérété


  20 Juin      12        Education (6497), Société (51058),

   

Porto-Novo, 20 Juin.2019 (ABP) – Les ministres de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Marie-Odile ATTANASSO et Mahougnon KAKPO des enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle ont officiellement  lancé mercredi au Ceg1 d’Akpro-Missérété, les épreuves écrites de l’examen du Baccalauréat, session de juin 2019 en présence du préfet Johachim Apithy et du maire Michel Bahoun.
Il sonnait 08 heures quand la délégation ministérielle a procédé au lancement de la première épreuve de français dans la salle 3 du centre, donnant ainsi le top de l’édition 2019 du premier examen universitaire au Bénin. Au total 749 candidats dont 445 garçons et 304 filles sont inscrits dans ce centre qui pour la toute première fois ouvre ses portes aux candidats des séries C et D.
Le ministre Kakpo Mahougnon a exhorté surveillants et superviseurs à faire preuve de professionnalisme en évitant tout contact et tout comportement tendancieux avec les candidats. « Le travail auquel vous êtes conviés est un travail très délicat parce que si vous ne respectez pas les principes, les textes vous seront appliqués. Il est interdit d’entrer dans la salle avec les téléphones portables et de s’asseoir pendant la surveillance. Le plus important est que vous, surveillants, vous devez vous surveiller parce qu’il y en a qui ont des comportements peu acceptables », a –t-il fait savoir à cet effet. Pour sa collègue du supérieur Marie-Odile ATTANASSO, chacun des acteurs de cette chaine doit convenablement jouer sa partition pour un baccalauréat sans faute et des résultats  reflétant effectivement le niveau des candidats.
Au total, 100 017 candidats répartis dans 142 centres composent sur toute l’étendue du territoire national pour le compte du baccalauréat 2019.

ABP/MS/CG

Dans la même catégorie