MAP « Même pas mort », nouveau livre de Youssef Amine El Alamy, paru aux éditions Le Fennec MAP L’autonomie, seule voie « réaliste et réalisable » pour mettre un terme au différend régional sur le Sahara (MM. Ould Errachid et El Khattat) 1/2 MAP La fondation Mohammed V entame l’envoi d’aides alimentaires au Liban ATOP LANCEMENT OFFICIEL DE L’IMPLANTATIONS DES BORNES DELIMITANT LES FRONTIERES TOGO-BENIN A CONOHOE ATOP LE PROJET DE MISE EN PLACE D’UN INCUBATEUR D’ENTREPRISES INDUSTRIELLES PRESENTE AUX PME ET PMI ATOP L’AEROPORT INTERNATIONAL GNASSINGBE EYADEMA A ROUVERT DEPUIS LE 1ER AOUT INFORPRESS Ministro diz que ilha Brava pode ser a capital da cultura em Cabo Verde APS BARCELONE-NAPLES EN LDC : À KALIDOU KOULIBALY D’EN TIRER PROFIT APS PAPE CHEIKH DIOP REJOINT ALFRED GOMIS À DIJON APS LE KHALIFE DE MÉDINA BAYE INHUMÉ DANS UNE GRANDE FERVEUR RELIGIEUSE

Les ministres Attanasso et Kakpo ont lancé les épreuves du Bac 2019 au Ceg Akpro-Missérété


  20 Juin      21        Education (3172), Société (21526),

   

Porto-Novo, 20 Juin.2019 (ABP) – Les ministres de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Marie-Odile ATTANASSO et Mahougnon KAKPO des enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle ont officiellement  lancé mercredi au Ceg1 d’Akpro-Missérété, les épreuves écrites de l’examen du Baccalauréat, session de juin 2019 en présence du préfet Johachim Apithy et du maire Michel Bahoun.
Il sonnait 08 heures quand la délégation ministérielle a procédé au lancement de la première épreuve de français dans la salle 3 du centre, donnant ainsi le top de l’édition 2019 du premier examen universitaire au Bénin. Au total 749 candidats dont 445 garçons et 304 filles sont inscrits dans ce centre qui pour la toute première fois ouvre ses portes aux candidats des séries C et D.
Le ministre Kakpo Mahougnon a exhorté surveillants et superviseurs à faire preuve de professionnalisme en évitant tout contact et tout comportement tendancieux avec les candidats. « Le travail auquel vous êtes conviés est un travail très délicat parce que si vous ne respectez pas les principes, les textes vous seront appliqués. Il est interdit d’entrer dans la salle avec les téléphones portables et de s’asseoir pendant la surveillance. Le plus important est que vous, surveillants, vous devez vous surveiller parce qu’il y en a qui ont des comportements peu acceptables », a –t-il fait savoir à cet effet. Pour sa collègue du supérieur Marie-Odile ATTANASSO, chacun des acteurs de cette chaine doit convenablement jouer sa partition pour un baccalauréat sans faute et des résultats  reflétant effectivement le niveau des candidats.
Au total, 100 017 candidats répartis dans 142 centres composent sur toute l’étendue du territoire national pour le compte du baccalauréat 2019.

ABP/MS/CG

Dans la même catégorie