ACI CONGO: LANCEMENT DE LA CAMPAGNE DE RESTRUCTURATION DES ORGANES DU PCT DANS LE NIARI ACI CONGO : LE MOS MET EN PLACE DES ASSOCIATIONS POUR PROMOUVOIR L’AUTONOMISATION DES FEMMES MAP Le Kenya pourrait entrer dans un crise financière en raison de la croissance de la dette (Moody’s) MAP Gestion migratoire : l’UE peut s’inspirer de la coopération hispano-marocaine (ministre maltais des AE) MAP Bulletin quotidien d’informations économiques africaines MAP Revue de la presse quotidienne internationale africaine (RPQI-Afrique) GNA OPSA powers resource centre to aid visually impaired students APS UNE « FORTE RÉGRESSION » DE LA TORTURE NOTÉE AU SÉNÉGAL, ASSURE L’ONLPL APS QUINZE FILMS BELGES POUR CÉLÉBRER LES ‘’10 ANS DES MAGRITTE DU CINÉMA’’ À DAKAR APS JOJ 2026 : LE CNOSS ET L’AFD SIGNENT UN ACCORD DE FINANCEMENT

Pascal Lissouba était un grand panafricaniste, a déclaré la ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères


  25 Août      5        Politique (11147),

   

Kinshasa, 20 août 2020 (ACP).- L’ancien Président du Congo/Brazzaville, Pascal Lissouba, était un grand panafricaniste, a déclaré la ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères, Marie Tumba Nzeza, à la suite de l’annonce  de son  décès.

 

« Je l’ai personnellement rencontré à Dakar au Sénégal où il a beaucoup travaillé avec mon mari, M. Anastase Nzeza, ancien directeur général de l’Association des universités partiellement ou entièrement de langue française. J’ai eu à constater qu’il était un homme assez sympathique… », a  indiqué Marie Tumba Nzeza.

 

« Je l’ai encore rencontré à Brazzaville au cours d’un congrès de son parti, l’Union panafricaine pour la démocratie social(UPADS), où il m’avait invité en tant que secrétaire nationale en charge des relations diplomatiques de mon parti, l’Union pour la démocratie et le progrès social(UDPS). C’est au cours de ces différentes rencontres que j’ai appris à comprendre qu’il était un homme affable et sympathique. Donc, sa disparition me fait personnellement de la peine, surtout qu’il  a été un grand panafricaniste », a-t-elle ajouté, indiquant avoir appris la nouvelle avec tristesse.

 

L’ex-président Pascal Lissouba, qui a dirigé la République du Congo/ Brazzaville, de 1992 à 1997, est décédé d’une maladie, lundi, à Perpignan, en France, à l’âge de 88 ans.

 

Né le 15 novembre 1931 à Tsinguidi, dans le district de Mayoko (Sud-ouest du Congo), Pascal Lissouba a été ingénieur agronome et titulaire d’un doctorat en sciences naturelles obtenu en France en 1958.

 

Il a occupé les fonctions de ministre de l’Agriculture sous le premier Président du Congo indépendant, Fulbert Youlou (1963-1965), avant de devenir Premier ministre  du Président Alphonse Massamba Débat entre 1965 et 1966.

 

Condamné pour « haute trahison »

 

Fondateur du parti politique «  l’UPADS » en 1991, Pascal Lissouba est élu Président de la République en 1992 lors du premier scrutin pluraliste en République du Congo.  Il fut contraint de s’exiler en France à la suite des combats qui avaient  opposé ses soldats aux milices de l’actuel Président Denis Sassou Nguesso. Il avait été  notamment condamné pour « haute trahison » et « complot » contre la République.

Dans la même catégorie