ANP Niger : 4 militaires tués dans l’explosion d’un engin improvisé dans la région de Diffa AIP Inter/ La Jordanie, un des premiers pays à vacciner les réfugiés contre le Covid-19 AIP Un bâtiment de trois classes officiellement remis à l’EPP de N’Guettiakro AIP Le préfet de Bondoukou prône des élections législatives apaisées AIP Instauration des ‘’Palmes Benson d’Or’’ pour la culture et l’audiovisuel AIP Une journée carrière organisée au collège catholique Notre Dame d’Evron de Lakota AIP Des acteurs communautaires sensibilisés sur la désinformation liée au processus politique AIP Le NDI déplore la désinformation en ligne avec incidence hors ligne pendant la période électorale ACAP Le Gouvernement encourage la population de Bangui à vaquer librement à leurs occupations ANP Le Ministre de l’Enseignement Supérieur en visite de prise de contact dans la région de Tillabéri

Plus de cinq milliards de francs alloués au fonctionnement du ministère de la communication et de la poste en 2021


  28 Novembre      16        Société (27407),

   

Porto-Novo, 28 nov. (ABP) – Le ministre de la communication et de la poste, Alain Sourou Orounla a défendu ce vendredi au palais des gouverneurs à Porto-Novo, un budget de cinq milliards trois cent quatre-vingt-dix-huit millions cinq cent dix mille (5.398.510.000) de francs CFA pour le fonctionnement de son ministère et des organismes sous tutelle en 2021.
Selon le ministre Alain Sourou Orounla, ce budget soumis à la représentation nationale est constitué essentiellement des dépenses de fonctionnement et des subventions à allouer aux organismes sous tutelle en 2021.
A l’en croire, le gouvernement à travers le PAG a décidé de mettre l’accent sur les sous-secteurs de la poste et des médias après les secteurs prioritaires. Bon nombre de projets élaborés, précise-t-il, seront révélés et mis en œuvre courant l’année 2021 pour la transformation des organismes sous tutelle de son ministère.
Répondant aux préoccupations des députés, le ministre Alain Sourou Orounla est par ailleurs, revenu sur les réformes en cours pour la modernisation et le repositionnement des organismes sous tutelle, notamment La Poste du Bénin SA, le FAPA, l’ONIP et l’ABP afin que ces derniers, souligne-t-il puissent récupérer des parts du marché au grand bonheur des béninois.
Rappelons que la vision du ministère est d’améliorer l’accès de tous les béninois aux médias et aux services postaux de qualité.

Dans la même catégorie