APS TOUTES LES PERSONNES AYANT COMMIS DES ACTES DE VANDALISME SERONT TRADUITES EN JUSTICE (MINISTRE) AIP Vers une collaboration entre la FAO et l’UNESCO en vue de réaliser les ODD en Côte d’Ivoire (Communiqué) AMI Ouverture du congrès constitutif de l’Union des anciens ministres de Mauritanie AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Plus 33.000 soldats pour sécuriser les élections législatives (CEMGA) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021: La CEI Bouaflé déploie ses agents électoraux AIP Après la Côte d’Ivoire et le Ghana, la Guinée procède au lancement de la vaccination de masse contre la COVID-19 AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le financement privé de la recherche publique au centre de la rentrée solennelle 2021 du CSRS AIP Côte d’Ivoire-AIP/Inter/ La Cour suprême rejette le recours de l’opposant ghanéen John Mahama AIP Côte d’Ivoire-AIP/International/ RSF dénonce une série d’atteintes à la liberté de la presse au Sénégal (Communiqué) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021 : Divo ne doit plus se transformer en champ de batailles à l’occasion des élections (Wanep-CI)

SAINT-LOUIS : 40 JEUNES VONT BÉNÉFICIER D’UNE FORMATION EN VIDÉO-PROTECTION


  11 Février      9        Education (4454),

   

Saint-Louis, 10 fév (APS) – L’Institut supérieur de formations spécialisées de Saint-Louis envisage de développer un projet de formation en surveillance réseau par la vidéo-protection et la télésurveillance au profit de quarante jeunes âgés de 20 à 35 ans, annonce un communiqué reçu à l’APS.

Ces jeunes ciblés devront avoir déjà suivi des formations en informatique et en gestion et confrontés au chômage du fait d’un environnement accueillant des milliers de leurs semblables ayant le même profil, précise la même source.

L’ISFOS juge ’’pertinent de les former en vidéo-protection et télésurveillance pour augmenter leur chance d’être recrutés par des entreprises qui évoluent dans le secteur digital’’.

Cette formation permettra aux bénéficiaires d’exercer les métiers d’ouvrier en installation d’équipements de vidéo-protection et de télésurveillance, de technicien en systèmes de sûreté, d’agent de sécurité réseau ou d’opérateur en vidéo-protection et en télésurveillance, lit-on dans le communiqué.

A l’issue de la formation les bénéficiaires seront capables d’installer et de mettre en service un système de vidéo-protection de faible complexité pour des habitations ou d’installer et mettre en service un dispositif de télésurveillance, ajoute le texte.

Ils pourront également assurer la maintenance préventive et corrective des systèmes d’alarmes installés, indique la même source, signalant que ce projet entre dans le cadre global du programme « Réussir au Sénégal » mis en œuvre par la coopération allemande GIZ.

Dans la même catégorie