- FAAPA FR - https://www.faapa.info -

Burkina : Terrorisme et foncier dominent la Une des quotidiens

Ouagadougou, 12 août 2021 (AIB) – Les quotidiens burkinabè de ce jeudi traitent de l’actualité nationale essentiellement liée au foncier et aux questions de terrorisme.

 

Le quotidien national Sidwaya aborde la question des « disparus du terrorisme », à travers un article de trois pages intitulé : « Des familles dans l’amertume et l’expectative ».

 

Le journal explique que des personnes ont été enlevées par des terroristes et ne sont jamais revenues, laissant « leurs parents dans l’incapacité de faire leur deuil ».

 

C’est le cas, rapporte Sidwaya, des familles Agoné, Ouarmé et Kirakoya, qui vivent aujourd’hui « le drame silencieux » de l’enlèvement d’un des leurs et demeurent « dans l’attente du retour incertain » des membres de famille enlevés depuis des mois.

 

Selon le représentant du Mouvement burkinabè des droits de l’homme et du peuple (MBDHP) du Yatenga, Issouf Bélem, interrogé par Sidwaya sur le sujet, l’accès à l’information auprès des autorités militaires pose problème.

 

Le journal ajoute que les familles des disparus pensent que c’est l’armée qui a enlevé leurs parents, mentionnant qu’« une tentative auprès de l’Etat-major général des Armées pour avoir leur réaction a été vaine».

 

De son côté, le quotidien privé Le Pays revient sur le procès des présumés terroristes, en cours depuis lundi dernier au Tribunal de grande instance de Ouagadougou II.

 

Le journal met en exergue : «Procès de terroristes au Burkina : Un Malien condamné à 21 ans de prison ferme».

 

Pour sa part, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso, L’Observateur Paalga arbore : « Procès présumés terroristes : Condamné, Houdé prédit l’enfer au tribunal ».

 

Le quotidien relate que le Tribunal de grande instance de Ouagadougou II, a condamné D.M.I dit Houdé, à 21 ans de prison assortie d’une période de 14 ans de sûreté avec une amende de 2 millions de F CFA.

 

Selon L’Observateur Paalga, le condamné qui s’attendait à être relaxé, a lancé aux membres du tribunal, « Vous irez tous en enfer ».

 

L’Express du Faso, quotidien privé édité à Bobo-Dioulasso, consacre sa chronique au terrorisme, sous le titre exclamatif : « Terrorisme, c’est plus sérieux qu’on ne l’imagine !».

 

Le même journal évoque un sujet lié au foncier, laissant lire à sa Une : « Litige foncier à Komsilga, le maire demande de jouer +balle à terre+ ».

 

Le journal parle de la conférence de presse animée, hier mercredi par le conseil municipal de Komsilga sur le litige foncier entre les résidents de Komsilga et le commerçant Hamidou Tamboura.

 

Quant à L’Observateur Paalga, il reprend en première page, les propos du maire de Komsilga, Issouf Nikiéma qui déclare : +On n’a pas d’autre choix que de négocier avec M. Tamboura+ ».

 

Selon le maire, des démarches sont entreprises avec des autorités administratives et coutumières pour trouver un dénouement au problème.

 

A ce propos, Aujourd’hui au Faso, un autre quotidien privé, affiche en première page : « Litige foncier à Tendandogo: Le maire de Komsilga s’explique ».

 

Toujours au sujet du foncier, le ‘’journal de tous les Burkinabè’’ Sidwaya, titre : « Gestion du foncier : Des géomètres experts prêtent serment ».

 

Il rapporte que trois nouveaux géomètres ont intégré hier mercredi, l’Ordre des géomètres du Burkina Faso.

 

Les géomètres, à en croire Sidwaya, disent mesurer l’ampleur de la charge qui les attend au regard de la question de sécurisation foncière qui prévaut au Burkina Faso.