GNA Ambassador of the Kingdom of Netherlands bids farewell to Foreign Minister GNA UPSA confers honorary doctorate on Matthew Opoku Prempeh GNA COVID-19: GHS to source more vaccines GNA NYA develops programme framework to encourage youth volunteerism GNA Diasporan Africans in Canada donate to Street Academy APS CORONAVIRUS : 712 NOUVELLES CONTAMINATIONS ET 05 DÉCÈS ANP Niger : Les épreuves écrites de la session 2021 du baccalauréat, prévues pour le 27 juillet, reportées au 4 août prochain ANP Le Niger se dote d’une stratégie nationale de couverture sanitaire universelle pour la période 2021-2030 ACAP Plus de 300.000 doses de vaccin Johnson-Johnson offertes à la RCA ACP Les ministres provinciaux de l’éducation invités à lutter contre les antivaleurs dans leurs entités

3760 CANDIDATS PLANCHENT SUR LES ÉPREUVES DU BAC TECHNIQUE


  12 Juin      14        Education (5338),

   

Dakar, 11 juin (APS) – Au total 3760 candidats ont entamé mardi les épreuves du Bac technique, un examen qui se déroule « sans incident majeur », selon le directeur de l’Office du Bac.

Socé Ndiaye s’exprimait à l’occasion de la visite du ministre de la Formation de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Dame Diop, venu assister au Complexe Maurice de la Fosse, à Dakar, au démarrage du Baccalauréat technique.

M. Ndiaye a précisé que les 3760 candidats sont répartis entre les séries T1 et T2 et G et STG.

’’Au niveau national, il y’a 16 jurys qui sont dans 14 centres d’examen (…) On retrouve des centres mixtes où on va retrouver les
quarte séries. C’est le cas à Thiès, à Saint-Louis et à Kédougou. Ici à Dakar, on retrouve un seul type de série dans chaque centre soit la série T ou G ou STG (baccalauréat en science, techniques économiques et de gestion) », a indiqué M. Ndiaye.

Socé Ndiaye a souligné que depuis le démarrage du bac, il y a quelque jours avec les épreuves anticipées de philosophie, ‘’il n y a pas eu d’incident majeur ».

’’On aura les mêmes dispositifs pour le bac général. La seule différence, c’est que le bac technique est moins compliqué puisqu’ il y moins de centres d’examen et il y a une gestion de proximité alors que pour le bac général on est dans l’obligation de décentraliser davantage’’, a t-il expliqué.

Dans la même catégorie