MAP Quatre tueurs à gages abattus lors d’une fusillade à Durban (police) MAP Renforcement de la coopération entre le Sénégal et les États-Unis APS SENEGAL-DROGUES /40,3 Kg de cocaïne saisis à l’AIBD (Douanes) APS L’Afrique représente plus de la moitié des urgences sanitaires dans le monde (OMS) APS Louga : lancement d’une opération de plantation de 5000 arbres MAP Classement FIFA: Le Maroc au 14è rang mondial MAP Sénégal: Saisie de 40,3 Kg de cocaïne à l’aéroport de Dakar (Douanes) MAP Algérie : Amnesty déplore « la répression » exercée par les autorités contre  »la dissidence pacifique » MAP Les athlètes marocains participant aux JO commencent à affluer vers Paris MAP Guinée: Les autorités nient les arrestations de militants et demandent des enquêtes sur leur « enlèvement » présumé (communiqué)

Ali Bongo Ondimba et Emmanuel Macron déterminés à œuvrer en faveur des pays forestiers en marge du sommet « One Forest Summit »


  3 Mars      35        Environnement/Eaux/Forêts (6776),

 

Abidjan, 03 mars 2023 (AIP) – Le président gabonais, Ali Bongo Ondimba, et son homologue français, Emmanuel Macron, ont exprimé, au cours de leur entretien mercredi 1er mars 2023 à Libreville, leur ambition d’agir dans le sens de répondre aux préoccupations des pays forestiers, a rapporté l’Agence gabonaise de presse (AGP) en citant un communiqué de la présidence gabonaise.

Selon l’AGP, les deux chefs d’Etat ont une convergence de vues sur les questions de protection des forêts, de la biodiversité et de développement économique, entre autres questions environnementales.

Co-organisateurs du « One Forest Summit», les présidents Ali Bongo et Emmanuel Macron ont saisi l’occasion pour aborder des sujets relatifs aux défis climatiques, économiques, sanitaires et sécuritaires ainsi que sur les opportunités économiques.

A l’entame de leur entrevue, le président français a remis à son homologue gabonais, à titre de don, un fond documentaire du chercheur Herbert Pepper, ancien ethnomusicologue à l’Office de la recherche scientifique et technique de l’outre-Mer (ORSTOM). Ce fonds documentaire est composé d’enregistrements gabonais rarissimes effectués au Gabon entre les années 1941 et 1960 et comprend 900 séquences sonores représentant un total de plus de 700 heures d’enregistrement de tradition orale et musicale. Ce fonds sera désormais conservé dans le pays.

Le chercheur Herbert Pepper a travaillé au Gabon avant la période des indépendances, signale-t-on.

Dans la même catégorie