MAP Tournoi de l’UNAF (U17)- 3ème journée: Match nul entre le Maroc et la Libye (1-1) MAP Le Maroc prend part à Abuja à la Réunion africaine de haut-niveau sur la lutte contre le terrorisme MAP Une délégation de la Banque Centrale de Mauritanie en visite de travail à l’Office des Changes MAP Quatorze morts dans un accident de la route dans le centre du Nigeria AIB Léraba : La première édition des journées des confréries dozo lancées à Sindou Inforpress São Vicente: Performance de Morabezateatro leva informações sobre prevenção de abuso sexual às escolas Inforpress Presidente da República considera “caótica” situação de transportes inter-ilhas em Cabo Verde Inforpress MPLA reafirma amizade e desejo de estreitamento de cooperação com PAICV Inforpress João Branco revela detalhes sobre a peça “Dona Pura e os Camaradas de Abril” a estrear-se em Maio Inforpress Boxe: Nancy Moreira conquista medalha de prata no ‘African Cup’ na África do Sul

Burkina: des milliers de manifestants dans la rue pour exiger le départ des troupes françaises


  29 Janvier      47        Politique (25343),

 

Ouagadougou, 28/01/2023 (MAP) – Des milliers de personnes se sont rassemblées samedi à Ouagadougou, capitale du Burkina Faso pour soutenir les autorités de la transition et exiger le départ des troupes françaises du pays, rapportent des médias.

Répondant à l’appel d’une coalition des organisations de la société civile, des milliers de personnes se sont rassemblées à la Place de la Nation dans le centre-ville de Ouagadougou, portant des pancartes sur lesquelles est écrit :  « Vive le capitaine Traoré » , « France dégage! », « L’impérialisme, à bas », « La politique française en Afrique, à bas », « Non au diktat de Macron », ou « En avant pour la souveraineté du Burkina ».

Dans d’autres villes du pays, des rassemblements ont eu également lieu, indiquent des médias. Ces manifestations interviennent alors que les relations diplomatiques entre la France et le Burkina se sont détériorées ces derniers jours.

A noter que le Burkina Faso a demandé à la France de retirer sa force spéciale militaire de l’opération « Sabre », stationnée depuis 2015 à la périphérie nord de Ouagadougou.

La France a rappelé son ambassadeur en poste à Ouagadougou, Luc Hallade, pour « consultation », indiquant qu’elle allait retirer ses 400 soldats dans un délai d’un mois.

Le Burkina Faso est confronté, comme plusieurs pays voisins, à la violence de groupes armés affiliés à Al-Qaïda et au groupe Etat islamique, qui y ont fait depuis 2015 des milliers de morts et quelque deux millions de déplacés.

Dans la même catégorie