AIB Les agences publiques de presse burkinabè et ivoirienne sollicitent davantage les appuis de leurs Etats AIB Burkina/Orientation des nouveaux bacheliers : Le ministre Maïga conseille de passer par des structures officielles AIB Burkina/Forum africain : L’Afrique invité à gérer son identité numérique (ministre) AIB Côte d’Ivoire : Le président Ouattara se félicite de sa rencontre avec l’ancien président Gbagbo AGP Siguiri/Faits divers : un jeune meurt par suite d’affrontements entre groupes rivaux à Siguirini AGP AFICCON/ Exercice 2021: Validation de 16 projets d’intercommunalité d’un montant de 1301.099 782.461 pour Conakry ANP Tillabéri : L’UE et le PNUD dotent les services techniques régionaux en matériels d’hygiène et de protection contre la Covid-19 ANP Clôture de la session extraordinaire du parlement : Seini Oumarou se félicite de l’affectation de ressources pour améliorer les effectifs des FDS ANG Política/Governo adopta via bancária como única forma de pagamento de salários nas instituições públicas ANG Marcha de funcionários públicos/”Mais de 700 policias não recebem salários”, diz Júlio Mendonça

COVID-19 : La recrudescence du trafic des passagers par voies de contournement observée à Hillacondji


  8 Avril      17        Société (34469),

   

Porto-Novo, 08 Avril (ABP) – Malgré la fermeture des frontières terrestres du Togo, pour réduire la propagation de contamination au COVID-19, des ressortissants de diverses nationalités tentent toujours d’entrer au Bénin par des voies de contournement à la frontière de Hillacondji, a appris l’ABP de sources concordantes.
« Depuis le weekend écoulé, ils sont nombreux à tenter de d’entrer sur le territoire béninois par Hillacondji, mais grâce au dispositif sécuritaire, ces indélicats tombent dans les mailles de la Police républicaine », ont informé les mêmes sources.
Ce lundi, selon le commissariat frontalier de police de Hillacondji, deux dames en provenance du Togo et toutes de nationalité togolaise ont tenté leur entrée sur le territoire béninois par voie de contournement entre la clôture du poste juxtaposé à côté de la lagune Gbagan. Selon nos sources, ces dames, appréhendées par les policiers chargés de la surveillance dudit couloir, ont été refoulées vers le Togo par leur chemin d’arrivée.
Il faut rappeler que samedi et dimanche derniers, la même scènes’était produite et des voyageurs de nationalité nigériane, béninoise et togolaise ont été épinglés.

Dans la même catégorie