MAP Bénin : le gouvernement et la BAD lancent un projet pour stimuler le secteur de la pêche et de l’aquaculture MAP Mali: la mission de formation militaire de l’UE quitte le pays MAP Nigeria : Le bilan de l’incendie d’une mosquée porté à onze morts Inforpress Governo quer fóruns como espaços para jovens debaterem, projectarem e participarem na tomada de decisões Inforpress Esgrima: Victor Alvares de Oliveira qualificado para os Jogos Olímpicos de Paris 2024 Inforpress Electra regista aumento em 2023 de mais de quatro mil clientes no pré-pago e 17 mil na tarifa social – PCA Inforpress Autor quer que nova geração conheça histórias antigas de São Nicolau com livro “Nhô Lila” ANP Niamey : Les ministres des affaires étrangères déterminés à faire de l’AES un outil privilégié de défense, de diplomatie et de développement (Conclusions réunion) APS SENEGAL-AFRIQUE-DIPLOMATIE / CEDEAO : Le président Faye appelle à consolider les acquis de l’intégration sous régionale APS SENEGAL-CULTURE / Avec des ”archives textiles”, Viyé Diba interroge la société de consommation

 »Dakar 2 » : Appel à la mise en œuvre rapide des pactes nationaux pour l’alimentation et l’agriculture


  27 Janvier      32        Agriculture (4170),

 

Diamniadio, 27 jan (APS) – Une déclaration engageant les parties prenantes à diligenter les Pactes nationaux pour l’alimentation et l’agriculture a sanctionné le 2e Forum de Dakar sur la souveraineté alimentaire et la résilience clôturé vendredi à Diamniadio, une ville située à une trentaine de kilomètres de la capitale sénégalaise, a constaté l’APS.

La Déclaration de ‘’Dakar 2 » lue à la clôture du forum par le ministre sénégalais de l’Agriculture, de l’Equipement rural et de la Souveraineté alimentaire, a suggéré de mettre sur pied des Conseils présidentiels pour superviser la mise en œuvre des pactes nationaux pour l’alimentation et l’agriculture, afin d’assurer le suivi des décisions du forum.

Rapportant les solutions à court terme prises à travers cette déclaration, Aly Ngouille Ndiaye a dit que les Etats avec leurs partenaires ont décidé également de ‘’soutenir la mise en œuvre des pactes nationaux pour l’alimentation et l’agriculture avec des indicateurs de réussite clairement mesurables et assortis de délais ».

Les participants au Forum ont appelé à l’adoption de politiques nationales concrètes, de mesures d’incitation et des réglementations visant à ‘’créer un environnement propice à des investissements plus importants et accélérés dans le secteur agricole ».

Cette option se fera, a dit Aly Ngouille Ndiaye, par la mobilisation des financements internes et externes pour les pactes nationaux pour l’alimentation et l’agriculture auprès d’un large éventail de partenaires multilatéraux et bilatéraux et du secteur privé.

Selon lui, il s’agit également ‘’d’augmenter » le financement des budgets nationaux pour soutenir les pactes nationaux pour l’alimentation et l’agriculture conformément à la Déclaration de Malabo sur la croissance et la transformation accélérées de l’agriculture en Afrique en vue d’une prospérité partagée et de meilleures conditions de vie en allouant au moins 10 % des dépenses publiques à l’agriculture.

Les parties prenantes de la Déclaration ont décidé aussi de ‘’demander à la Commission de l’Union africaine et à la Banque africaine de développement d’assurer le suivi avec les différents partenaires au développement afin de finaliser le soutien’’.

Pour sa part, la BAD a annoncé un financement de 30 milliards de dollars pour la mise en œuvre ‘’le plus rapidement possible » des stratégies nationales de souveraineté alimentaire et de résilience avec la promesse ‘’de rechercher un appui financier supplémentaire auprès d’autres partenaires et rendre compte du financement global des partenaires au développement.

Elle a suggéré que la Déclaration du Sommet Dakar2 soit soumise au Sommet de l’Union africaine de février 2023 pour examen.

Dans la même catégorie