ANP Niger : Le gouvernement proroge l’état d’urgence sanitaire sur toute l’étendue du territoire national ANP Niger : Prorogation de l’état d’urgence sécuritaire dans la région de Diffa, et certains départements des régions de Tahoua et de Tillabéry ANP Célébration de la fête de l’indépendance ou fête de l’arbre à Dosso GNA CSIR College of Science and Technology receives backing from MESTI GNA Embattled Assin-North MP receives rousing welcome from constituents GNA Friends of the Earth Ghana holds policy brief on energy equity GNA Bear with us for the increases in bread prices – Bakers appeal LINA ‘No Senior Student In Bong Will Pay School Fees Next Year’ – Minister McGill LINA RREA Plants 500 Solar Panel Lights In Gbarnga LINA Court Remands Three Juvenile On Alleged Gang Rape

DJIBRIL DIALLO SALUE L’IMPACT DU PROGRAMME ’’THE RETURN’’


  16 Juin      9        Coopération (1265),

   

Dakar, 16 juin (APS) – Le président directeur général du Réseau de la renaissance africaine et de la diaspora, Djibril Diallo, a salué, mercredi, à Dakar le programme ’’The Return’’ (Le Retour)’’ qui permet de ’’créer des partenariats économiques, sociaux et culturels’’ entre l’Afrique et sa diaspora.

Une délégation de cinquante d’opérateurs économiques, des professionnels de l’éducation et des maires afro-américains est en pèlerinage au Sénégal pour sept jours (du 14 au 20 juin) dans le cadre du programme ‘’The Return’’ (Le Retour).

Ces Américains qui étaient en conférence de presse au Musée des civilisations noires vont signer des partenariats avec des opérateurs économiques sénégalais, selon Djibril Diallo venu accompagner cette délégation pour populariser les Objectifs du développement durable (ODD).

’’La diaspora est la sixième région de l’Afrique, il s’agit de le traduire en terme concret avec ce programme. Depuis dimanche, une délégation de cinquante noirs américains qui sont des opérateurs économiques, des hommes et des femmes de l’éducation, de la santé et de la culture va signer des partenariats avec des Sénégalais’’, a déclaré Diallo ’’fier’’ que le Sénégal soit le premier pays visité.

Il estime que le choix du Sénégal comme point d’entrée de l’Afrique se justifie ’’par les réalisations faites dans le domaine économique et social et culturel’’.

Trois secteurs bénéficieront de ces échanges de partenariat entre Américains et Sénégalais lors des conférences et autres rencontres prévues au Radisson blu.

Il s’agit de prêter une attention particulière à la jeunesse notamment dans la formation et l’emploi et aux femmes avec la lutte contre les violences faites aux femmes, selon les organisateurs.

Il y a aussi ’’l’amélioration de l’enseignement supérieur’’.

’’Nous sommes passés par l’université ce matin et il y a beaucoup de défis auxquels nos universités sont confrontés. Nos étudiants sont dans des créneaux qui ne mènent pas nécessairement vers le travail. Des conventions de partenariats seront signées entre les 350 universités américaines et les universités sénégalaises pour des échanges d’étudiants, de professeurs et de programmes’’, a expliqué Djibril Diallo.

Il ajoute qu’il y aura durant ces rencontres le jumelage entre douze villes sénégalaise américaine.

’’Cela ne se limitera pas seulement au niveau des maires, nous allons faciliter les échanges d’expériences entre les personnels de ces municipalités avec des visites des deux sens’’, précise-t-il.

Selon le PDG du Réseau de la renaissance africaine et de la diaspora, il s’agira d’un ’’partenariat d’égal à égal’’. ’’Le Sénégal a à offrir aux USA et l’Amérique a à offrir au Sénégal’’, a t-il dit.

’’Le programme (The return) est venu en Afrique, au Sénégal pour soutenir nos frères, créer des opportunités de travail, il faut qu’on se batte pour relever les défis économiques, l’emploi’’, a dit Marcellus Wade, le président directeur général de ‘’Blackfox’’ une entreprise leader en affaires dirigée par un ancien vétéran de l’Armée américaine.

M. Wade doit vouloir ’’comprendre’’ son histoire. ’’J’aime voir l’Afrique et comprendre mon histoire et j’ai su que mes origines sont ici au Sénégal’’, dit-il.

’’Nous sommes là pour créer tous types de partenariat économique entre l’Afrique et nous. La Covid-19 a été horrible et a créé un désastre. Beaucoup de secteurs seront concernés et même le sport, car la NBA veut participer à ces échanges’’, a indiqué Patricia Henes une des participantes.

Après le Sénégal, le programme ‘’The return’’ se rendra en Ethiopie, Angola, Guinée Equatorial, Nigéria et Afrique du Sud.

Dans la même catégorie