APS KAFFRINE : UN CANDIDAT AU BAC EXCLU POUR USAGE DU TÉLÉPHONE APS FATOU KINÉ DIAKHATÉ, UN NOUVEAU DÉPART AVEC L’ART-THÉRAPIE GNA Government to install robust systems to stem threats at Ghana’s frontiers GNA Government make strides in road construction GNA Residents of Chorkor sensitized on gender-based violence GNA Three Ghanaians emerged winners in 2021 Women in Agribusiness Awards APS CM2022 : LES REQUINS BLEUS JOUERONT LEUR PREMIER MATCH À MINDELO EN SEPTEMBRE (SÉLECTIONNEUR) APS LA COUR SUPRÊME SE VEUT « TRÈS ATTACHÉE À L’ACCÈS AU DROIT » (PREMIER PRÉSIDENT) APS GCO DIT AVOIR PRODUIT 362. 000 TONNES DE SABLES MINÉRALISÉS AU COURS DU PREMIER SEMESTRE 2021 APS THIÈS : AUTORITÉS ACADÉMIQUES ET ADMINISTRATIVES SATISFAITES DU DÉMARRAGE DU BAC

JOURNEE DE REFLEXION SUR LA CONSOLIDATION DES PARTENARIATS LOCAUX POUR L’AGROECOLOGIE


  28 Septembre      10        Agriculture (2229),

   

Kpalimé, 28 sept. (ATOP) – Les différents acteurs des Organisations de la Société Civile (OSC) opérant dans le domaine de l’agroécologie et les Partenariats Locaux Solidaires pour l’Agro écologie au Togo (PLSA) se sont retrouvés le samedi 26 septembre au Centre de Formation Agricole et de Production Ecologique du Togo (CFAPE) à Volové dans la banlieue sud de Kpalimé, pour une journée de réflexion autour de la question de consolidation et de popularisation des Partenariats locaux solidaires pour l’agroécologie au Togo.
Cette rencontre s’inscrit dans le cadre du projet « Consolider et populariser les partenaires locaux et solidaires pour l’agroécologie en Afrique de l’Ouest » piloté au Togo, au Mali et au Burkina Faso. Elle est organisée par le Centre de Formation Agricole et de Production Ecologique du Togo (CFAPE), grâce au soutien financier du réseau international Urgenci à travers le programme Promotion de l’Agriculture Familiale en Afrique de l’Ouest (PAFAO), porté conjointement, par la Fondation de France et le Comité Français pour la Solidarité Internationale (CFSI).
L’objectif est de sensibiliser et de renforcer les connaissances des paysans sur les Systèmes de Garanties Participatifs (SGP), donner un appui à la mise en place d’initiatives de PLSA et de favoriser la capitalisation des expériences avec un partage au niveau régional. Il s’est agi de partager les expériences sur les pratiques de l’agro-écologie au Togo et les semences paysannes biologiques. Il était aussi question d’informer les producteurs et les consommateurs  sur l’importance des Partenariats Locaux Solidaires (PLSA) ; de définir une feuille de route pour la création des PLSA dans les 05 régions économiques du pays.
Durant les travaux, ces acteurs ont échangé, entre autres, sur modules de l’agro-écologie paysanne ; les partenariats locaux solidaires ; les semences paysannes et la certification biologique SPG. Ils ont partagé des expériences de quelques initiatives de Partenariats Locaux Solidaires pour l’Agro écologie existantes au Togo à travers l’exemple de l’Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne (AMAP-Togo) et sur l’élaboration d’une feuille de route pour la consolidation de quelques initiatives de PLSA dans au moins trois régions économiques.
Pour le facilitateur SPG/OM4D d’IFOMA-OI, Labodja Ousmane, les Partenariats Locaux et Solidaires soutiennent le développement des exploitations familiales et écologique ainsi que des systèmes alimentaires durables. « En établissant des relations directes, basées sur la confiance entre paysans et consommateurs, les communautés ont accès à une alimentation saine, à un prix équitable » a-t-il expliqué.

Il a fait savoir que les partenaires locaux et solidaires sont une façon de contribuer à une plus grande solidarité entre les communautés urbaines et rurales. Ces initiatives, porteuses d’espoir à la situation actuelle  sont de nouveaux moyens d’actions à la fois pour les citoyens et les producteurs, a déclaré M. Labodja.

Dans la même catégorie