APS MALI-AFRIQUE-MUSIQUE/NECROLOGIE / Décès de Toumani Diabaté, illustre joueur de kora (famille) APS SENEGAL-SANTE / Il faut “réorienter la réponse au VIH”, préconise Maguette Ndoye Ndiaye APS SENEGAL-PECHE-EMIGRATION / Aïssatou Mbodj invite les pêcheurs à rester au Sénégal APS SENEGAL-ECONOMIE-EQUIPEMENTS / Fatou Diouf réitère la volonté de l’État de moderniser la pêche artisanale APS SENEGAL-HYDRAULIQUE -GOUVERNANCE / Distribution de l’eau : l’Etat invité à publier le contrat d’affermage signé avec le Groupe Suez ANP Niger: Présentation au Drapeau de 1010 élèves gardes nationaux de la promotion 2023 MAP Sénégal : Mission multisectorielle du Club Afrique Développement AIP Dr Edouard Fonh-Gbéi, l’ingénieur chevronné de la géoinformation (Portrait) MAP RCA: Les besoins humanitaires aggravés par les conflits dans les pays voisins (ONU) AIP Les acteurs de l’industrie planchent sur les enjeux stratégiques de la souveraineté industrielle

Kozah/ ouverture de la chasse traditionnelle en pays kabyè : le chef l’Etat assiste à la danse des chasseurs à PyaHodo


  15 Mars      70        Culture (1577),

 

Kara, 15 mars (ATOP) – Le chef de l’Etat Faure Essozimna Gnassingbé a assisté le lundi 13 mars à PyaHodo dans la commune Kozah 2, à la danse « Difei na ayakiHodo », littéralement ‘’nous ne sommes pas là et qui anime le marché Hodo ?’’ de l’ouverture de la chasse traditionnelle en pays kabyè.
Cette danse, s’est déroulée devant des membres du gouvernement, des maires des communes de la préfecture de la Kozah, des chefs traditionnels et autres personnalités au-devant desquelles, le préfet de la Kozah, Col.  BakaliHèmouBawubadi, ainsi que des représentants des forces de l’ordre et de sécurité.
Ce rite traditionnel qui marque la fin de la saison sèche, annonce solennellement le début de toutes les cérémonies traditionnelles en pays kabyè, notamment les chasses traditionnelles.
Pendant plus d’une heure, les chasseurs des cantons, torses nus, munis de gourdins, de massues, d’arcs et carquois de flèches et de sagaies ont fait le tour du marché « Hodo » en exhibant les gibiers tués lors de la chasse avant de commencer par danser sous l’œil admiratif du chef de l’Etat.

Ils ont fredonné des chants d’adoration, de louange et d’invocation des mânes des ancêtres pour la bénédiction du peuple togolais, du chef de l’Etat et son gouvernement. Les femmes qui tenaient pour la circonstance les tiges du sorgho dansaient aussi.
Le chef du village de Pya-Kadjika, Kondo-TchondaEglou, a révélé que la danse « difèi na ayakiHodo » est souvent exécutée pour donner le ton à la chasse traditionnelle en pays kabyè. « Elle annonce également le début de la saison pluvieuse permettant ainsi aux agriculteurs de se préparer pour les travaux champêtres. Nu été les effets du changement climatique, normalement après ce rituel, les pluies devraient commencer par tombées », a-t-il expliqué. Il a renchéri en disant qu’après cette danse, les différentes chasses, notamment « djodjo », “agozou” et “tchaou” vont se pratiquer durant tout le mois de mars et celle du père de la nation dénommée, « chasse Eyadema » clôturera en avril prochain, la chasse en pays kabyè.

Dans la même catégorie