AIP L’AIP remporte deux prix au Grand Prix FAAPA 2021 AIP La journée de l’entreprenariat féminin célébrée à Abidjan APS LES INVESTISSEMENTS DES ENTREPRISES CHINOISES EN AFRIQUE ESTIMÉS À 43 MILLIARDS DE DOLLARS EN FIN 2020 (LIVRE BLANC) AGP Guinée/Éducation : Pierre Kolié, 5ème de la République en sciences expérimentales au bac unique session 2020 plaide pour une bourse d’études à l’étranger AGP Guinée/Transition : Compte rendu du Conseil des Ministres AIP La Côte d’Ivoire s’offre 836 400 doses de vaccin Sinopharm pour lutter contre le covid-19 AIP La Suisse et la Côte d’Ivoire signent trois accords en matière de migration à Berne AIP Plus de 200.000 orphelins du Sida attendent d’être pris en charge en Côte d’Ivoire AIP Le Festival de l’électronique et du jeu vidéo d’Abidjan innove avec les Gaming Awards MAP Dakar: clôture de la 8e réunion du Conseil exécutif de la FAAPA par l’adoption du Plan d’action pour l’année 2022

LA BRÈCHE DE SAINT-LOUIS S’EST STABILISÉE AUTOUR DE TASSINÈRE (SPÉCIALISTE)


  21 Octobre      7        Environnement/Eaux/Forêts (3533),

   

Saint-Louis, 21 oct (APS) – La brèche de Saint-Louis (nord) connaît une stabilisation depuis trois à quatre ans, a déclaré Boubou Aldiouma Sy, professeur de géomorphologie à l’université Gaston-Berger (UGB), estimant qu’il serait préférable de laisser ce processus naturel se poursuivre.

‘’La brèche s’est stabilisée à Tassinère et a tendance à recouvrer ses dimensions antérieures, et il serait inutile d’essayer de la draguer’’, a-t-il révélé, lors d’une visite sur la Langue de Barbarie.

Boubou Aldiouma Sy, qui s’est rendu à Doun Baba Dièye et Keur Bernard en compagnie des membres du Forum des journalistes africains, note que ‘’les îlots fabriqués par la nature se sont refaits au nord’’.

Il estime qu’‘’il ne faut pas essayer d’aménager la brèche par des digues’’, comme c’est le cas actuellement. C’est ‘’inutile’’, a-t-il jugé.

M. Sy signale que le village de Doun Baba Dièye, abandonné par ses habitants à cause de la brèche, est en train de se reconstituer. Déjà, les populations y reviennent timidement pour les activités agricoles.

Le but de la visite est d’‘’alerter’’ les pouvoirs et de les ‘’inciter à l’action’’, pour que les villageois puissent regagner Doun Baba Dièye en toute sécurité, selon René Massiga Diouf, le président du Forum des journalistes africains.

Il a rappelé que ‘’ce village a un vécu inédit dans le monde et a été déserté sous l’effet des changements climatiques’’.

‘’Une erreur a été commise, avec l’ouverture de la brèche sans que ne soient prises toutes les précautions scientifiques. Après quelques années, cette brèche est en train de se reconstituer naturellement’’, a dit Diouf.

Le Forum des journalistes africains est une organisation dédiée aux questions environnementales.

Dans la même catégorie