MAP Le Lesotho adhère au Centre des opérations humanitaires et d’urgence de la SADC MAP Para-athlétisme : Le 8e Meeting international Moulay El Hassan du 26 au 28 avril à Marrakech ANP Accès aux soins : la population de Diffa paie un double tribut aux menaces terroristes et au couvre-feu MAP Rwanda: prison à vie pour une ancienne politique accusée de crimes de génocide MAP Guinée: un prêt de 40 millions de dollars pour des projets d’eau potable en milieu rural AIP Le virus de la Peste porcine africaine détecté à Daloa (MIRAH) AIP Une entreprise de paris sportifs se réjouit de son partenariat avec la FIF lors de la CAN 2023 AIP 200 élèves formés sur l’acceptation des personnes en situation d’handicap à Attécoubé AIP La Côte d’Ivoire déploie un projet de formation par alternance AIP Cancer : les enseignants-chercheurs veulent implémenter la qualité de la prise en charge du CNRAO

La Fondation l’Oréal œuvre pour la promotion des sciences chez la femme africaine


  2 Décembre      57        Développement durable (454), Science (576),

 

Abidjan, 02 déc 2022 (AIP)- La Fondation l’Oréal, en partenariat avec l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), s’évertue à promouvoir la pratique des sciences chez les femmes africaines.

Ces institutions ont organisé jeudi 1er décembre 2022, à Abidjan, la cérémonie de récompense de 20 lauréates de la 13ème édition du prix Jeunes Talents Afrique Subsaharienne, qui a mis en compétition les travaux de recherche scientifique de 300 doctorantes et post doctorantes.

Pour la directrice générale de la Fondation l’Oréal, Alexandra Palt, la tenue de la 13ème édition du prix Jeunes Talents Afrique Subsaharienne, s’inscrit dans la nécessité de “libérer le potentiel des femmes scientifiques en Afrique subsaharienne. “Les scientifiques africaines se battent pour leur indépendance professionnelle. les mettre en avant c’est en faire des ambassadrices de la cause de toutes les femmes”, a-t-elle affirmé.

Ce projet cadre avec les missions de l’UNESCO qui sont essentiellement de “contribuer à la réalisation des objectifs de développement durable définis dans l’Agenda 2030 adopté par l’Assemblée des Nations Unies en 2015”, a soutenu le directeur du bureau régional multisectoriel de l’Unesco pour l’Afrique de l’ouest, Dimitri Sanga.

“Les chercheurs doivent rivaliser d’ingéniosité pour trouver de manière efficiente des solutions aux problèmes que connaît le monde”, a poursuivi M. Sanga, faisant remarquer que seulement 33% des scientifiques sont des femmes.

Les lauréates issues de toutes les régions d’Afrique se sont démarquées par leurs travaux dans les domaines de la médecine, la technologie, de l’environnement. “Ces lauréates, 15 doctorantes et cinq post-doctorantes incarnent, par leurs parcours et leurs sujets de recherche, toute la diversité et le potentiel de la science issue du continent”, a déclaré Mme Alexandra Palt.

Leurs travaux ont porté, entre autres, sur la production de biopolymères à partir de fibres végétales (doctorante en génie de l’environnement), la séquençage du génome entier pour la détection de la résistance aux médicaments contre la tuberculose au Zimbabwe (doctorante en science de la santé, le développement de matériaux de construction écologiques en Afriques subsaharienne (post-doctorante en génie civil), la génétique et invasion par le plasmodium falciparum en Gambie (doctorante en sciences biologiques), et la Classification de la qualité de l’eau à l’aide de l’apprentissage ensembliste et de l’internet des objets (doctorante en informatique).

Pour les initiateurs, il faut créer une émulation auprès des jeunes filles lycéennes et étudiantes à épouser les filières scientifiques et à y persévérer. Ainsi, a eu lieu mercredi 30 novembre, une rencontre avec les jeunes élèves et étudiantes, afin de présenter leurs histoires avec la carrière scientifique et prodiguer des conseils pour susciter des vocations scientifiques en Afrique, par un changement de mentalité.

En 13 ans de partenariat avec l’UNESCO, la Fondation l’Oréal a soutenu plus de 181 chercheuses à travers le monde.

Dans la même catégorie