AIP La ministre Françoise Remarck s’engage à améliorer les conditions de travail de son personnel AIP Françoise Remarck promet de soutenir les initiatives culturelles pour dynamiser le secteur des arts MAP Niger: une personne tuée et cinq enlevées « par des bandits » près de la Libye (ministère de l’Intérieur) MAP Togo: levée de la suspension des accréditations pour la presse étrangère MAP Liberia : le FAD approuve un financement de 10 millions de dollars pour améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle MAP La CEDEAO lance officiellement ses programmes de promotion du genre et de l’égalité en Côte d’Ivoire AIP Digitalisation : La CIE primée au B2B digital 2024 pour ses avancées en intelligence artificielle AIP Adama Bictogo reçoit la nouvelle présidente du parlement de la CEDEAO MAP Rwanda: début de la campagne électorale pour la présidentielle et les législatives du 15 juillet MAP Cyclone Gamane: Madagascar a besoin de 124 millions de dollars pour la reconstruction

La possibilité de création d’une organisation africaine de tourisme au centre d’un symposium à Casablanca


  27 Septembre      196        Economie (21544), Evénements (535), Photos (4436),

 

Casablanca, 27/09/2018 (MAP) – Des experts et représentants de différentes institutions africaines chargées du tourisme et de l’aviation civile planchent, dans le cadre d’un symposium africain à Casablanca, sur une série de questions notamment la création d’une organisation continentale en vue de donner une impulsion à ces deux secteurs.

Ce symposium, de trois jours, est organisé par le Conseil économique, social et culturel de l’Union Africaine (ECOSOCC), en collaboration avec l’Association internationale Clés de la paix.

Cette rencontre au sommet, dont l’ouverture jeudi a été marquée par la présence des autorités régionales, fait intervenir aussi bien des acteurs de la société civile que des représentants d’instances gouvernementales ainsi que des chefs d’entreprise, et se veut ‘’un carrefour d’idées et d’échanges pour faire avancer le chantier de la libéralisation du transport aérien en Afrique, un objectif important de l’Agenda 2063’’.

Adopté lors du Sommet du Jubilé d’or de l’Union africaine, en mai 2013, l’Agenda 2063 offre au continent un cadre stratégique commun qui tend à impulser une croissance inclusive et un développement durable du continent.

Prenant en considération les importantes potentialités du secteur du tourisme, dont recèle le continent africain, les participants ont formé le souhait d’élaborer une feuille de route permettant d’atteindre 110 millions de touristes à l’horizon 2027, contre 62 millions en 2017.

Intervenant lors de cette rencontre, Khaled Boudhali, président fondateur de l’Association internationale Clés de la paix et de l’ECOSOCC, a indiqué que ce symposium est la première rencontre du genre qu’abrite le Maroc depuis son retour au sein de l’Union africaine (UA).

Le choix du Maroc pour organiser ce symposium émane du rôle central et dynamique que joue le Maroc, sous la Haute conduite de SM le Roi, pour promouvoir différents secteurs dans le continent, a-t-il ajouté.

Il a, en outre, fait observer que cette rencontre coïncide avec la célébration de la Journée mondiale du tourisme et connait la participation d’éminentes personnalités dont des décideurs, des chercheurs, des universitaires et des investisseurs qui débattront, pendant trois jours, sur différents thèmes dont ‘’le développement du tourisme en Afrique’’, ‘’les infrastructures et la logistique’’, ‘’le transport aérien’’.

L’organisation de cet événement permettra d’ouvrir de nouvelles perspectives de coopération et l’échange des expériences et sera marquée par la présentation de la stratégie marocaine dans le domaine du tourisme, a-t-il dit.

Pour sa part, Jalel Chalba, chef de division de la société civile au sein de la commission de l’Union africaine a mis l’accent sur l’importance de cette rencontre qui intervient à la suite du sommet des chefs d’Etat africains, en 2015 à Yamoussoukro, en Côte d’Ivoire, qui ont donné des instructions pour mettre en place un marché unique de transport aérien.

Il s’est félicité, par ailleurs, des efforts déployés par le Maroc pour promouvoir le tourisme et l’aviation civile à travers l’importante infrastructure dont il dispose.

Organe majeur de l’Union Africaine sur le volet politique et économique, l’ECOSOCC se veut un pont entre les gouvernements des différents pays d’Afrique et les diverses composantes de la société civile du continent, dans une logique de partenariat gagnant- gagnant et de synergies.

Fondée en 2017, l’Association internationale Clés de la paix pour le développement et la solidarité œuvre pour le dialogue entre les différentes cultures d’Afrique et pour créer ainsi des ponts entre les diverses nations.

Dans la même catégorie