ACP Le Sénat vote le projet de loi de finances pour l’exercice 2019 ACP Les médecins vétérinaires de la RDC désormais organisés en ordre ACP Le Chef de l’Etat préside la cérémonie de fin de formation de 3.600 jeunes policiers à Kisangani GNA « We need the support of the Nation » — Black Queens captain GNA AWCON 2018: « This is our time and we won’t cry again » – Cameroon captain declares GNA AWCON 2018: Queens coach insist there can’t be any excuse if team fails to host and win ATOP Tchaoudjo : la commission de réflexion sur l’histoire du peuplement de Tchaoudjo présentée à la population ATOP Bilan du concours « génie en herbe OHADA » 2018 : le Togo remporte les prix du meilleur mémoire et de la meilleure équipe ATOP Revue stratégique faim zéro au Togo : le rapport final vulgarisé ATOP Fin du forum du 45e anniversaire de la BOAD: les participants appelés à exploiter les énergies renouvelables pour le développement des pays africains

Le Burkina Faso et l’Inde veulent renforcer leur coopération


Ouagadougou, le 12 juillet 2018 (AIB)-La République de l’Inde va renforcer sa coopération avec le Burkina Faso dans les domaines de l’habitat, de la sécurité et de l’énergie ; mais également par la réouverture dans les prochains jours à Ouagadougou, de son Haut-commissariat fermé en 2002, a-t-on appris jeudi.

«Les commissions (mixtes de coopération) sont faites pour donner du contenu à la coopération. Nous allons examiner les voies et moyens pour renforcer la coopération en vue de contribuer au bien-être des populations », a annoncé jeudi, le vice-ministre des Affaires Etrangères de la République de l’Inde, Mobashar Jawed Akbar.

M. Akbar s’exprimait à l’ouverture de la IVe session de la Commission mixte de coopération entre le Burkina Faso et la République de l’Inde.

Selon lui, des accords seront signés pour les projets déjà existants et des orientations seront également définies pour la coopération.

«Cette coopération portera sur plusieurs domaines dont l’énergie, les logements, la sécurité. Le Burkina Faso a été victime d’attaques terroristes, donc nous devons élargir la coopération dans ce domaine pour renforcer les compétences et les capacités en matière de défense», a-t-il indiqué.

Il a également exprimé le souhait du président du Faso, de voir la coopération dans le domaine de la technologie renforcer pour permettre aux jeunes de trouver de l’emploi et d’améliorer leurs situations.

«Nous allons voir également comment on peut renforcer la collaboration dans d’autres domaines. Toutes ces initiatives constituent la preuve de la bonne collaboration, des bonnes relations existantes entre les deux pays», a confié Mobashar Jawed Akbar.

Pour le ministre burkinabè des Affaires Etrangères, Alpha Barry, les différents projets de développements réalisés au Burkina Faso grâce au soutien technique et financier de la République de l’Inde contribuent fortement aux efforts déployés par le gouvernement du Burkina Faso, dans la mise en œuvre de son Plan national de développement économique et social (PNDES).

Le chef de la diplomatie burkinabè a annoncé aussi le projet de construction de 1 000 logements sociaux, et de celui du palais Mahamat Gandhi.

«L’un des projets le plus concret, le plus visible et dont l’impact est réel, est celui des 135 bus. Des bus très utiles pour les étudiants et les populations des trois premières villes du Burkina à savoir Ouagadougou, Bobo-Dioulasso, Koudougou», a dit M. Barry.

«Lorsque j’ai parlé des bus, il faut noter qu’il y a un reliquat du prêt qui a été consenti par d’autres pays pour l’acquisition de ces bus, un reliquat qui permettra l’acquisition de nouveaux bus, une centaine de bus devrait être livrés au cours du deuxième semestre de l’année 2018», a-t-il précisé.

Alpha Barry a aussi cité d’autres projets, comme le projet d’implantation d’un centre de formation professionnelle à Ouagadougou et le projet de réalisation d’un centre régional de formation en énergie solaire qui est en cours.

Les relations de coopération entre l’Inde et le Burkina Faso, selon M. Barry, ont débuté en mars 1976 par la signature d’un protocole d’accord relatif à la Coopération économique et technique.

Agence d’Information du Burkina

fo/ata

Dans la même catégorie