ACP Le Sénat vote le projet de loi de finances pour l’exercice 2019 ACP Les médecins vétérinaires de la RDC désormais organisés en ordre ACP Le Chef de l’Etat préside la cérémonie de fin de formation de 3.600 jeunes policiers à Kisangani GNA « We need the support of the Nation » — Black Queens captain GNA AWCON 2018: « This is our time and we won’t cry again » – Cameroon captain declares GNA AWCON 2018: Queens coach insist there can’t be any excuse if team fails to host and win ATOP Tchaoudjo : la commission de réflexion sur l’histoire du peuplement de Tchaoudjo présentée à la population ATOP Bilan du concours « génie en herbe OHADA » 2018 : le Togo remporte les prix du meilleur mémoire et de la meilleure équipe ATOP Revue stratégique faim zéro au Togo : le rapport final vulgarisé ATOP Fin du forum du 45e anniversaire de la BOAD: les participants appelés à exploiter les énergies renouvelables pour le développement des pays africains

Le Parlement sud-soudanais prolonge de trois ans le mandat du gouvernement


  12 Juillet      26        Photos (19805), Politique (20256),

   

Abidjan, 12 juil (AIP) – Le Parlement sud-soudanais a adopté jeudi une loi prolongeant de trois ans le mandat des autorités de transition, dont celui du président Salva Kiir.

« La loi amendant la Constitution transitoire numéro 5 pour l’année 2018 est par la présente adoptée par le corps législatif national », a déclaré le président du Parlement Anthony Lino Makana, cité par l’AFP.

Le Soudan du Sud est depuis 2015 dirigé par des autorités de transition, aussi bien au niveau de l’exécutif que du législatif. Leur mandat expirait en août 2018. Le gouvernement a présenté ce projet de loi en arguant que la prolongation du mandat des autorités de transition était nécessaire pour éviter un vide institutionnel.

Le Soudan du Sud a obtenu son indépendance du Soudan en 2011 et depuis 2013, le pays s’est enfoncé dans une guerre civile quand M. Kiir a accusé Riek Machar de fomenter un coup d’État. Le conflit a fait des dizaines de milliers de morts et des millions de déplacés.

Le bloc régional est-africain Igad a relancé des pourparlers de paix entre les deux principaux protagonistes de la guerre civile, le président Kiir et son ancien vice-président, Riek Machar. Les deux hommes se sont mis d’accord sur un cessez-le-feu entré en vigueur le 30 juin. Ils ont convenu de retirer leurs forces des « zones urbaines » et signé un accord de partage du pouvoir qui doit voir le chef rebelle Riek Machar retrouver son poste de vice-président.

(AIP)

kam

Dans la même catégorie