MAP ONU: Omar Hilale briefe le Conseil de sécurité sur sa visite à Bangui APS LA LIGUE DES IMAMS APPELLE À LA RETENUE POUR UN SCRUTIN APAISÉ GNA Former NCA boss told bank to keep transaction secret – Police Officer GNA Major Mahama: Petrol was poured on the late Major GNA First West Africa International Health Summit begins in Accra APS SONDAGES D’OPINION : LE MINISTÈRE DE LA COMMUNICATION INVITE À « UN RESPECT STRICT DE LA RÉGLEMENTATION’’ APS MACKY SALL S’ENGAGE À GARANTIR L’ÉQUILIBRE ENTRE L’ETAT ET LES RELIGIONS APS L’EGLISE CATHOLIQUE VA DÉPLOYER UN MILLIER D’OBSERVATEURS AGP TPI-Kissidougou/ Ouverture des audiences criminelles avec 15 affaires inscrites au rôle AGP L’AGUIPE et l’APIP signent la convention du ‘’Salon des Entrepreneurs’’

Le Parlement sud-soudanais prolonge de trois ans le mandat du gouvernement


  12 Juillet      33        Photos (20467), Politique (21794),

   

Abidjan, 12 juil (AIP) – Le Parlement sud-soudanais a adopté jeudi une loi prolongeant de trois ans le mandat des autorités de transition, dont celui du président Salva Kiir.

« La loi amendant la Constitution transitoire numéro 5 pour l’année 2018 est par la présente adoptée par le corps législatif national », a déclaré le président du Parlement Anthony Lino Makana, cité par l’AFP.

Le Soudan du Sud est depuis 2015 dirigé par des autorités de transition, aussi bien au niveau de l’exécutif que du législatif. Leur mandat expirait en août 2018. Le gouvernement a présenté ce projet de loi en arguant que la prolongation du mandat des autorités de transition était nécessaire pour éviter un vide institutionnel.

Le Soudan du Sud a obtenu son indépendance du Soudan en 2011 et depuis 2013, le pays s’est enfoncé dans une guerre civile quand M. Kiir a accusé Riek Machar de fomenter un coup d’État. Le conflit a fait des dizaines de milliers de morts et des millions de déplacés.

Le bloc régional est-africain Igad a relancé des pourparlers de paix entre les deux principaux protagonistes de la guerre civile, le président Kiir et son ancien vice-président, Riek Machar. Les deux hommes se sont mis d’accord sur un cessez-le-feu entré en vigueur le 30 juin. Ils ont convenu de retirer leurs forces des « zones urbaines » et signé un accord de partage du pouvoir qui doit voir le chef rebelle Riek Machar retrouver son poste de vice-président.

(AIP)

kam

Dans la même catégorie