GNA Media urged to focus on proper handling and disposal of agrochemical containers GNA President cuts sod for construction of Nasai/Janga road GNA UWR flood prone communities coached on early warning preparedness AIP Côte d’Ivoire / Une école dans la commune de Fronan réhabilitée AIP Côte d’Ivoire / La gratitude de Niédiékaha au Sous-préfet de la localité pour son engagement en faveur du monde paysan GNA Armwrestlers urged to avoid sex GNA Jackson College of Education produces more teachers for deprived areas GNA Academic City College to prepare students to fit in industries AIP Côte d’Ivoire / Amedé Kouakou se dit toujours attaché au président Bédié AIP Côte d’Ivoire / Une ONG sensibilise sur le VIH/Sida et la sécurité routière au quartier Zimbabwé (San Pedro)

Le Parlement sud-soudanais prolonge de trois ans le mandat du gouvernement


  12 Juillet      19        Photos (18647), Politique (18664),

   

Abidjan, 12 juil (AIP) – Le Parlement sud-soudanais a adopté jeudi une loi prolongeant de trois ans le mandat des autorités de transition, dont celui du président Salva Kiir.

« La loi amendant la Constitution transitoire numéro 5 pour l’année 2018 est par la présente adoptée par le corps législatif national », a déclaré le président du Parlement Anthony Lino Makana, cité par l’AFP.

Le Soudan du Sud est depuis 2015 dirigé par des autorités de transition, aussi bien au niveau de l’exécutif que du législatif. Leur mandat expirait en août 2018. Le gouvernement a présenté ce projet de loi en arguant que la prolongation du mandat des autorités de transition était nécessaire pour éviter un vide institutionnel.

Le Soudan du Sud a obtenu son indépendance du Soudan en 2011 et depuis 2013, le pays s’est enfoncé dans une guerre civile quand M. Kiir a accusé Riek Machar de fomenter un coup d’État. Le conflit a fait des dizaines de milliers de morts et des millions de déplacés.

Le bloc régional est-africain Igad a relancé des pourparlers de paix entre les deux principaux protagonistes de la guerre civile, le président Kiir et son ancien vice-président, Riek Machar. Les deux hommes se sont mis d’accord sur un cessez-le-feu entré en vigueur le 30 juin. Ils ont convenu de retirer leurs forces des « zones urbaines » et signé un accord de partage du pouvoir qui doit voir le chef rebelle Riek Machar retrouver son poste de vice-président.

(AIP)

kam

Dans la même catégorie