ANGOP La FILDA/2024 va mettre en exergue la production agricole familiale ANGOP L’Angola et la Namibie réfléchissent sur la réduction de la bureaucratie pour des questions de santé ANGOP L’OMS réitère son soutien à la promotion des soins de santé primaires en Angola MAP La MAP et ITALPRESS renforcent leur coopération médiatique MAP Accra : Début de la 45ème session ordinaire du Conseil exécutif de l’UA avec la participation du Maroc MAP Côte d’Ivoire : appel à une intensification de la lutte contre la criminalité forestière APS Courses hippiques : le président du CNG de Matam passe en revue les difficultés du secteur AIB Bogandé : Les populations réaffirment leur soutien à la Transition et plaident pour plus de sécurité AIB Ganzourgou/Assainissement : La population mobilisée pour une opération de curage de caniveaux à Zorgho AIB Burkina : le gouvernement veut produire de l’engrais à hauteur de 15 milliards FCFA pour améliorer la production agricole

L’industrie manufacturière angolaise enregistre une croissance du PIB réel


  29 Mars      38        Industrie (260),

 

Luanda – Le taux de croissance du produit intérieur brut (PIB) réel de l’industrie manufacturière angolaise a enregistré, au cours de la période 2018 à 2022, un cumul de 7,7%, en mettant davantage l’accent sur l’année dernière.

L’information a été rendue publique mercredi par le Président de la République, João Lourenço, lors de la cérémonie d’ouverture de la 5e édition d’Expo-Industrie, qui se déroule sous le thème «Il est possible de marcher ensemble».

Selon le Chef de l’État angolais, ce chiffre représente une croissance d’environ six pour cent, dépassant la projection prévue dans le budget général de l’État (OGE) pour l’année 2022.

Lors de l’exposition qui a eu lieu dans la Zone économique spéciale (ZEE), dans la municipalité de Luanda de Viana, João Lourenço a déclaré que plus de 200 nouveaux projets ont été approuvés et mis en œuvre au cours de la même période.

Il s’agit d’entreprises à fort impact dans le domaine de l’industrie manufacturière, réparties dans les 18 provinces du pays, dans divers sous-secteurs d’activités.

Selon lui, l’action a entraîné la création de plus de dix mille emplois, surtout dans le secteur alimentaire, précisant qu’il s’agit d’un engagement de l’Exécutif d’augmenter la production industrielle, d’assurer l’autosuffisance en biens essentiels de consommation.

Le Président de la République a estimé qu’il était fondamental de continuer à stimuler et à dynamiser l’augmentation de la production nationale afin de réduire les prix, les importations et d’augmenter les exportations.

Avec cela, a-t-il dit, le pays sera en mesure de faire face à la compétitivité découlant de l’adhésion de l’Angola aux protocoles de la zone de libre-échange de la SADC, de la zone continentale africaine et de la zone de libre-échange tripartite.

Dans son discours, João Lourenço a appelé à un effort organisé, systématique et persistant pour attirer les investissements privés nationaux et étrangers, afin de placer le pays sur la voie de l’industrialisation établie par la SADC.

Pour l’homme d’État angolais, cette tâche n’est pas facile, car la concurrence entre les pays pour attirer les investissements directs étrangers est assez forte.

Il est notoire, a-t-il poursuivi, l’effort que le pays a fait ces dernières années pour augmenter et améliorer les infrastructures pour soutenir l’industrie et l’économie dans son ensemble.

Dans la même catégorie