AIP Africa CEO Forum : une délégation de haut niveau du groupe MTN échange avec le Premier ministre ivoirien AIP Une banque panafricaine réitère sa volonté de promouvoir l’entrepreneuriat et l’innovation sur le continent APS SENEGAL-COOPERATION / Ousmane Sonko a reçu en audience les ambassadeurs de quatre pays APS SENEGAL-SOCIETE-INFRASTRUCTURES / Khady Diène Gaye promet d’améliorer la gestion des maisons de la jeunesse et de la citoyenneté APS SENEGAL-EDUCATION / Le gouvernement engagé à bâtir un capital humain de qualité sur la base d’une éducation attrayante (ministre) APS SENEGAL-FINANCE / Vers le déploiement de 1.106 volontaires de la microfinance dans les 14 régions APS SENEGAL-HABITAT / La production d’un plus grand nombre de logements impactera le loyer (ministre) MAP Togo : Le Premier ministre et son gouvernement démissionnent ANP DIFFA : Le Général BARMOU transmet le message de soutien du CNSP aux hommes du 53ème Bataillon Inter-armes de N’Guigmi APS SENEGAL-TOURISME-ADMINISTRATION / SAPCO : le nouveau DG promet d’ériger en règle la compétence et le mérite

Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine (RPQI-Afrique)


  14 Janvier      47        revue de presse (625),

 

Dakar, 14/01/2019 (MAP) – Les élections présidentielles au Sénégal, la formation d’un nouveau gouvernement au Gabon, la scène politique en Côte d’Ivoire, la 62ème réunion du Conseil des ministres en Ethiopie et le secteur du tourisme au Rwanda sont les principaux sujets qui attirent l’attention de la presse africaine parue lundi.

Au Sénégal, +Le Soleil+ écrit sous le titre « Présidentielle 2019 : le premier ministre appelle à la raison », que le Premier ministre sénégalais Abdallah Dionne a relevé, lors d’un rassemblement politique, que le processus électoral a été conduit jusque-là, conformément à la loi électorale du pays.

« Même si la loi est dure, c’est la loi », a-t-il lancé avant d’inviter l’opposition à revenir à la raison parce que, a-t-il dit, « il ne sert à rien de vouloir installer le pays dans un contexte politique de tension et de surenchère tout à fait inutile ».

Loin de ce sujet, +Libération+, qui titre « Lancement du Train Express Régional aujourd’hui : les gares reviennent dans le paysage urbain », rapporte qu’avant la deuxième phase qui verra les trains arriver à Diass, précisément l’aéroport international Blaise Diagne, le Train Express Régional (TER) va desservir Dakar-Diamniadio-Dakar.

Et déjà, poursuit le journal, le maillage des gares va contribuer à changer le paysage urbain de Dakar en plus de mieux organiser et fluidifier la mobilité urbaine.

Au Gabon, +l’union+ écrit sous le titre « nouvelle configuration de l’exécutif : l’équipe Nkoghe Bekale » que vingt-quatre heures à peine après sa nomination au poste de Premier ministre, Julien Nkoghe Bekale a rendu publique samedi soir la composition de son gouvernement, une équipe de 38 membres, lui-même compris, soit trois de moins que la précédente.

Et de poursuivre que dans cette équipe se maintiennent les principaux poids lourds de sorte qu’elle compte onze ministre d’Etat. De même que les personnalités de l’opposition qui avaient intégré le cabinet au lendemain du Dialogue politique d’Angodgé, notant que le nouvel exécutif accueille dix nouveau visages et voit partir douze.

Sur un autre registre, la presse indique que le gouvernement et l’Unesco ont signé une convention portant sur la planification du système éducatif le but étant d’assurer l’accès de tous à une éducation de qualité ainsi que la promotion des possibilités d’apprentissage à un plus grand nombre.

En Côte d’Ivoire, les développements de la scène politique retiennent l’attention des journaux de la place.

+Fraternité Matin+ titre ainsi « Naissance du groupe parlementaire RHDP (Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix, coalition au pouvoir) : c’est un acte majeur et fort », attribuant ces propos au premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly.

Selon le journal, les députés se réclamant du RHDP ont crée, dimanche, un groupe parlementaire RHDP à l’Assemblée nationale, à l’issue d’un séminaire tenu à Grand-Bassam (20 km au Sud-Est).

Aussi, ajoute le journal gouvernemental, le Premier ministre a ensuite demandé aux députés du nouveau groupe de tendre la main aux autres.

« D’ici le 26 janvier, date du congrès constitutif du RHDP (parti unifié), vous devez revendiquer 200 députés et montrez ainsi à la face du monde que les ivoiriens disent non à la division », poursuit M. Gon Coulibaly, cité par le journal.

Traitant du même sujet, +Le Patriote+ souligne que « 164 députés donnent leur OK pour la création du groupe parlementaire RHDP ».
Au Mali +L’essor+ indique que le prince héritier d’Abou Dhabi, Cheikh Mohammed ben Zayed Al Nahyanen, et le président malien, Ibrahim Boubacar Keita, ont participé samedi à Abou Dhabi à la cérémonie de signature d’un accord, d’une valeur de 25 millions de dollars américains, visant à soutenir les petites et moyennes entreprises.

L’accord a été signé entre le Khalifa Fund for Enterprise Development émirati et le ministère malien de l’Economie et des Finances.

Et d’ajouter que les deux parties espèrent que l’accord va renforcer les liens bilatéraux et permettre de développer la coopération entre les deux pays.

Elles ont également débattu des moyens susceptibles d’étoffer les relations touchant au développement, à l’économie et à l’investissement, selon le journal.

D’autre part, le quotidien rapporte que le Premier ministre, Soumeylou Boubeye Maïga a participé samedi dernier à l’ouverture des premières assises de l’Alliance Politique Électorale « Ensemble pour le Mali ».

Le thème principal abordé par les participants de ces assises était « la Constitution du 25 février 1992 à l’épreuve de vingt-sept ans de démocratie ».

Le Premier ministre a félicité les organisateurs de cet événement pour leur initiative et leur a manifesté l’intérêt que porte le gouvernement à cette rencontre, note la publication.

Les quotidiens du Kenya rapportent que le Conseil des gouverneurs devrait élire ce lundi une nouvelle équipe de dirigeants exécutifs à un moment où le débat sur la répartition équitable des revenus entre les comtés par le gouvernement national bat son plein.

Le gouverneur de Turkana, Josphat Nanok, souhaite être réélu à la présidence du conseil après la fin de son mandat d’un an, alors que Anne Waiguru (Kirinyaga), Wycliffe Oparanya (Kakamega), Anyang ‘Nyong’o (Kisumu), Salim Mvurya (Kwale) et Jackson Mandago (Uasin Gishu) figurent parmi les autres candidats favoris, rappelle à ce propos le journal +Daily Nation+.

La publication souligne que la nouvelle équipe de direction prendra les choses en main alors que plusieurs comtés s’opposeront à la nouvelle formule utilisée par la Commission de répartition des revenus (CRA) pour verser des fonds aux gouvernements décentralisés.

+The Star+ rapporte, pour sa part, que certains dirigeants font valoir que la formule ne prend pas en compte des facteurs clés tels que la quantité de ressources affectées par un comté à l’échiquier, ainsi que les niveaux de population et de pauvreté.

Toutefois, la CRA insiste sur le fait que sa formule prévoit une répartition équitable des fonds entre chacun des 47 comtés, car elle prend également en compte les besoins uniques de secteurs clés tels que l’eau, la santé, l’agriculture et les infrastructures, pour chaque région.

En ce qui concerne les plaintes selon lesquelles l’ARC n’a pas pris en compte l’augmentation de la population au cours des années dans ses dernières allocations, le commissaire Peter Kimuyu a déclaré qu’elles n’avaient d’autre choix que d’utiliser les données actuellement disponibles jusqu’à ce que de nouvelles informations soient fournies par les agences gouvernementales concernées, selon la publication.

«Nous avons des délais constitutionnels à respecter et nous ne générons pas de données en tant que commission. Nous nous fions aux données disponibles auprès d’institutions crédibles telles que le Bureau national des statistiques du Kenya », a déclaré M. Kimuyu dans une interview accordée à KTN TV dimanche soir.
En Ethiopie, +FANA BC+ revient sur la 62ème réunion du Conseil des ministres qui a été consacrée à l’adoption de deux projets de loi.

Le premier porte sur les mines élaboré par le ministère des mines et du pétrole afin d’améliorer la contribution du secteur dans l’économie du pays.

Le deuxième projet de loi élaboré par le Procureur général fédéral porte sur la mise en place du conseil électoral national qui sera chargé de veiller sur la tenue d’élections libres, transparentes et crédibles, souligne le groupe médiatique éthiopien.

Au Rwanda +The New Times+ rapporte que le tourisme intérieur a représenté 40% de la contribution économique du secteur touristique en 2018, précisant que le pays a enregistré une hausse annuelle de 14% des dépenses touristiques intérieures.

Citant le rapport annuel du Conseil mondial du voyage et du tourisme (WTTC), le média anglophone indique que le tourisme a généré plus de 13% du Produit intérieur brut du pays au cours de l’année écoulée et représente environ 1 emploi sur 11.

Le tourisme est le secteur qui rapporte le plus de devises étrangères au Rwanda, souligne le quotidien qui note que le secteur représente environ 50% de toutes les exportations de services du pays.

Sur un autre sujet, le journal écrit que le Rwanda vient de lancer le premier laboratoire régional du climat et des gaz à effet de serre, indiquant que ce nouvel observatoire, hébergé à l’Université nationale du Rwanda (UNR), aura pour mission de mesurer et de calculer la quantité des hydrofluorocarbures émises par le Rwanda et les pays de la région.

Mobilisant un investissement de plus de 2 millions dollars, ce laboratoire est doté du «système Medusa» qui permet de mesurer plus de 50 type de substances appauvrissant la couche d’ozone, indique +The New Times+, ajoutant que ce projet est le fruit d’un partenariat entre le ministère de l’environnement, le ministère de l’éducation et l’Agence rwandaise de météorologie.

Citant une déclaration du ministre rwandais de l’éducation, Eugene Mutimura, le média souligne que ce laboratoire offrira des données précises aux décideurs politiques sur les moyens d’atténuer les effets des changements climatiques.

Au Ghana, +Daily Graphic+ rapporte que la Chine soutiendra le Ghana avec 60 millions dollars pour développer son Université de la santé et des sciences connexes, située à Ho, à 180 km au Nord-Est de la capitale Accra.

Ce projet, qui porte sur une superficie de 29.200 mètres carrés, comprendra un nouveau bâtiment administratif, le Collège des infirmières et sages-femmes, une salle de service et d’équipement, ainsi que d’autres installations auxiliaires, précise la publication.

Son confrère, +Ghanaian Times+ indique que la Commission électorale (CE) a donné son accord samedi à une députée du Nouveau Congrès patriotique pour participer aux élections partielles de la circonscription d’Ayawaso West Wuogon, dans la région du Grand Accra.

L’élection partielle est prévue le 31 janvier à la suite du décès du député de la circonscription, précise le quotidien.

Dans la même catégorie