MAP Le PAP lance à Nairobi des consultations publiques sur l’égalité des sexes AGP Gabon/Justice : Remise officielle du décret portant reclassement à titre exceptionnel de 274 Greffiers AGP Gabon : Le président Oligui Nguéma au chevet de la veuve et des orphelins Richard Moulomba MAP Inondations en Tanzanie: le nombre de morts grimpe à 155 MAP Nigeria: Une centaine de détenus s’évadent de prison suite à de fortes pluies MAP Tunisie: Nouvelle vague d’expulsions de migrants subsahariens MAP Le Sahara marocain, un levier pour le renforcement de l’espace afro-atlantique et du Sahel (Forum) AIP Une campagne de distribution gratuite de moustiquaires imprégnées débute en mai (Ministère) ANP Les USA discutent avec les autorités nigériennes d’un ‘’retrait ordonné et responsable’’ de ses troupes stationnées dans le pays (Pentagone) MAP Les entreprises sud-africaines peinent à s’adapter sur les marchés africains (experts)

SENEGAL-AFRIQUE-RECHERCHE / Lancement à Dakar de la Biennale de la recherche, de l’innovation et de l’industrialisation en Afrique


  14 Octobre      49        Innovation (142),

 

« Dakar, 13 oct (APS) – Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Moussa Baldé, a procédé au lancement des préparatifs de la première édition de la Biennale de la recherche, de l’innovation et de l’industrialisation en Afrique prévue du 28 au 30 novembre à Dakar, a constaté l’APS, vendredi, dans la capitale sénégalaise.

Selon le comité d’organisation de l’événement, quelque 450 ‘’personnalités’’ vont y participer.

‘’Cette cérémonie est le premier acte fort que notre département ministériel pose dans le cadre de la mise en œuvre du plan stratégique national de la recherche et de l’innovation 2023-2032’’, a souligné M. Baldé.

‘’Ce plan associé au document de la politique nationale des sciences, des technologies et de l’innovation envisage de faire de la recherche, de l’innovation et l’industrialisation le levier du développement économique et culturel du Sénégal’’, a-t-il ajouté.

Plusieurs sujets, dont la propriété intellectuelle et la valorisation des résultats de recherche, seront abordés lors de la biennale, selon Moussa Baldé.

Cette rencontre de trois jours va permettre aux universitaires, aux inventeurs et aux startups qui y prendront part de ‘’créer ensemble un écosystème capable de prendre en charge les problématiques de nos communautés’’, a-t-il dit.La biennale va ‘’positionner notre pays comme un porte-étendard de l’innovation et de l’industrialisation en Afrique’’, espère M. Baldé, annonçant que la Côte d’ivoire est l’invité d’honneur de la première édition.

‘’L’organisation de cette biennale permettra de maintenir le positionnement historique de notre pays sur le plan scientifique’’, a-t-il assuré.

Selon le professeur Souleymane Mboup, le fondateur de l’Institut de recherche en santé, de surveillance épidémiologique et de formation, la santé et l’agriculture seront au cœur des travaux de la biennale.

‘’C’est un événement qui va offrir beaucoup d’opportunités, car il permettra de dresser la cartographie de l’innovation, de lister les obstacles, de construire un écosystème idéal et d’identifier les potentielles sources de financement’’, a assuré M. Mboup, le président du comité scientifique de la manifestation qui aura lieu tous les deux ans.

La Biennale de la recherche, de l’innovation et de l’industrialisation en Afrique ‘’va encourager l’innovation’’ en Afrique de l’Ouest notamment, une région confrontée à de ‘’nombreux défis alimentaires et sanitaires’’, a-t-il ajouté

Dans la même catégorie