GNA Government must prioritise Adolescent needs GNA Association of Lotto Marketing Companies petitions President against appointment of Amoakohene AIP Législatives 2021 : Yopougon appartient à ceux qui travaillent pour la population, selon Kafana Koné AIP Législatives 2021 : Un candidat indépendant opte pour le développement participatif à Tengréla APS UN ARRÊT DES COURS OBSERVÉ AU LYCÉE MALICK SY DE THIÈS APS INITIATIVE COVAX : DAKAR VA RECEVOIR PLUS DE 300 000 DOSES MERCREDI (MINISTRE) APS L’UNIVERSITÉ DE BAMBEY VEUT DÉVELOPPER L’ESPRIT ENTREPRENEURIAL CHEZ SES ÉTUDIANTS APS DAKAR : LES DÉLÉGUÉS DE QUARTIER ENCOURAGENT LES POPULATIONS À SE FAIRE VACCINER GNA VACCINATION CONTRE LA COVID : L’IMAN RATIB DE OUROSSOGUI DONNE L’EXEMPLE APS KAOLACK : LE VILLAGE DE KOUMBAL DOTÉ D’UNE AMBULANCE MÉDICALISÉE

Bulletin de l’écologie de l’Afrique


  13 Février      16        Environnement/Eaux/Forêts (2562),

   

Dakar, 13/02/2021 (MAP)- Voici le bulletin de l’écologie de l’Afrique pour la journée du samedi 13 février :

Kenya :

— Pour la première fois depuis 1999, aucun rhinocéros n’a été braconné en 2020 au Kenya, une bonne nouvelle qui s’inscrit dans la continuité des dernières années dans ce pays d’Afrique de l’est.

Si 2013 a marqué la pire année pour les rhinocéros kényans, avec 59 tués pour leurs cornes, les activités de braconnage n’ont fait que diminuer depuis. Neuf ont été tués en 2017, quatre en 2018 puis zéro en 2020, selon l’agence publique kényane chargée de la conservation de la nature.

Pour protéger les plus de 1.000 rhinocéros présents sur son sol, le Kenya a mis en place des mesures strictes. En 2013, le pays a passé de nouvelles lois qui ont été renforcées en 2019, punissant les crimes de braconnages avec des amendes élevées et des peines de prison pouvant aller jusqu’à la perpétuité.

Gabon :

— La police judiciaire vient d’interpeller deux individus à Bitam et à Oyem, dans deux localités de la province du Woleu-Ntem au Nord du Gabon, en possession de deux pointes d’ivoire prêtes à la vente, rapporte la presse locale.

L’éléphant est une espèce intégralement protégée en terre gabonaise.

Les deux mis en cause risquent jusqu’à 10 ans de prison conformément à l’article 388 du code pénal.

Dans la même catégorie