MAP Egypte: des nouveaux « trésors » archéologiques dévoilés au public GNA GES Director assure parents of children safety in school GNA La Pleasure Beach priorities safety protocols as revelers visit GNA FDA destroys unwholesome goods in Cape Coast GNA Total disregard for Covid-19 Safety Protocols at various Markets GNA Ghanaian Ahmadis to benefit from new terrestrial TV Channel GNA Noguchi Memorial Institute investigates alleged falsification of COVID-19 test results GNA Commuters still adamant to observing covid-19 protocols ACP CHAN/Cameroun : 4 Joueurs des Léopards testés positifs au coronavirus ACP 215 nouveaux cas confirmés de Covid-19 enregistrés au cours de la seule journée de samedi en RDC

Covid-19/Afrique : l’OMS appelle à des mesures plus fortes face à la hausse des cas


  18 Décembre      16        Santé (8594),

   

Genève, 18/12/2020 (MAP)- Des mesures plus fortes sont nécessaires dans les pays africains qui enregistrent une nette augmentation des cas de Covid-19, a alerté, vendredi, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Alors que le nombre de cas a augmenté au cours des deux derniers mois, l’agence onusienne rappelle l’urgence de renforcer ces « mesures de santé publique afin d’éviter une forte hausse des infections, en particulier alors que les gens se réunissent ou voyagent pour les fêtes de fin d’année ».

« La hausse des infections à la Covid-19 et la saison des fêtes représentent une combinaison inquiétante », a déclaré Dr Richard Mihigo, Coordinateur du programme d’immunisation et du développement des vaccins au bureau régional de l’OMS pour l’Afrique.

Depuis la mi-octobre, une moyenne de 46.000 cas par semaine a été enregistrée dans les 47 pays de la Région africaine de l’OMS, par rapport à environ 29.000 cas par semaine entre début septembre et début octobre.

« Les mesures préventives doivent être renforcées afin de limiter les risques d’infections durant la période des fêtes, mais aussi contenir à long terme la propagation de la Covid-19 », ajouté Dr Richard Mihigo, cité par un communiqué, avertissant que « le relâchement n’a pas sa place dans le combat contre cette pandémie ».

D’une manière générale, l’agence onusienne estime que davantage de déplacements et d’interactions sociales sont certains « des facteurs responsables de la hausse du nombre de cas ». « Les rassemblements, comme les réunions politiques, ou dans des endroits fermés ont aussi contribué à l’augmentation des infections », a ensuite détaillé le bureau de l’OMS.

L’autre défi relevé par l’OMS dans ce combat contre le coronavirus a trait aux tests de dépistage. Alors que de nombreux pays ont amélioré leur riposte, y compris le diagnostic, le dépistage demeure très faible dans la région. Au cours des quatre dernières semaines, seuls huit pays ont dépassé le niveau de référence critique d’au moins 10 tests pour 10.000 personnes par semaine, souligne l’OMS.

Dans la même catégorie