AGP Le Maroc dans les perspectives d’accueillir la CAN 2025 AGP Boké : Le premier ministre déclare que le CNRD tient à un changement dynamique au profit de population AGP N’Zérékoré-Culture : Lancement de la 3e édition du festival des arts de la forêt AGP Nzérékoré/Education : Lancement de la formation des enseignants de CE1 et CE2 en mathématique et français AGP Boké : Le premier ministre Dr Bernard Goumou Chez le doyen de la ville AGP Rabat : Le complexe sportif Mohammed VI, véritable centre d’expertise et de Savoir-faire AGP Kankan : Les religieux ne partagent pas l’avis du ministre Charles Wright au sujet de Ismaël Nanfo AGP Kankan : Le ministre Alphonse Charles Wright dresse le bilan de sa tournée à l’intérieur du pays AGP Guinée : Chaque ministre doit faire parvenir dans un délai d’une semaine, la liste de l’ensemble des travaux et projets en cours d’exécution et ceux budgétisés pour l’exercice 2023 (Colonel Matadi Doumbouya) ATOP Loi de finances 2023 : les opportunités offertes aux PME présentées aux opérateurs économiques de la centrale

La 5G pourrait générer jusqu’à 31 trillions de dollars pour le secteur des TIC d’ici 2030 (Rapport)


  18 Novembre      59        Science (487),

   

Abidjan, 18 nov 2020 (AIP) – Le marché de la 5G grand public pourrait représenter 31 trillions de dollars (31 milliards de milliards) d’ici 2030 à l’échelle mondiale, selon le nouveau rapport « Harnessing the 5G Consumer Potential » du ConsumerLab d’Ericsson.

D’après ce rapport, les fournisseurs de services de communication (CSP) pourraient gagner 3,7 milliards de dollars sur ce total, un chiffre qui pourrait encore augmenter avec l’arrivée de nouvelles opportunités de services numériques liés.

Le rapport estime également que les fournisseurs de services de communication pourraient générer jusqu’à 131 milliards de dollars d’ici 2030 à partir des seuls revenus des services numériques, en « bundlant » de manière proactive des cas d’usage 5G. Environ 40 % de ces estimations de revenus sont attribuées aux dépenses des consommateurs en matière de vidéo améliorée, de réalité augmentée (RA), de réalité virtuelle (RV) et de cloud gaming sur des réseaux 5G.

La RA devrait représenter plus de la moitié des dépenses des consommateurs en matière de médias immersifs d’ici 2030 en commençant par les jeux et en s’étendant à d’autres domaines comme le shopping, l’éducation et la productivité.

Les principales conclusions portent également sur l’impact de la COVID-19, soulignant la manière dont la pandémie a affecté la volonté des consommateurs de payer un supplément pour les abonnements 5G. Début 2019, le consommateur était prêt à payer en moyenne 20 % de plus pour un abonnement 5G. A la fin de l’année, ce chiffre est tombé à 10 %. Cependant, un tiers des primo-adoptants dans le monde sont toujours prêts à payer 20 % de plus. Selon le rapport, un tel niveau pourrait contribuer à la reprise économique.

Le rapport prévoit également qu’en encourageant de manière proactive l’adoption de la 5G par les consommateurs, les fournisseurs de services de communication pourraient gagner 34 % de revenu moyen supplémentaire par utilisateur 5G (ARPU) d’ici 2030. Cela pourrait porter les revenus grand public à un taux de croissance annuel composé (TCAC) de 2,7 % comparé à des revenus stables à 0,03 % en adoptant une démarche passive sur la période.

Selon ce rapport, des technologies telles que « edge computing » et « network slicing » aideront les fournisseurs de services à assurer des revenus 5G auprès du grand public. Ces revenus pourraient provenir de services numériques de base, comme le cloud gaming et les applications de réalité augmentée, ou de services numériques complémentaires, comme la connectivité à l’intérieur d’un véhicule et les dispositifs de sécurité associés.

En mai 2019, le ConsumerLab d’Ericsson a publié un rapport qui a mesuré l’intérêt des consommateurs pour plus de 30 cas d’usage et leur volonté de payer pour ces services. Le nouveau rapport 5G sur le potentiel auprès du grand public s’appuie sur ces informations par le biais d’estimations sur le potentiel commercial, tant pour les fournisseurs de services que pour l’écosystème des TIC dans son ensemble.

Dans la même catégorie