AIP Législatives 2021: Le RHDP victorieux en commune et l’opposition en sous-préfectures à Issia AIP Législatives 2021: Le PDCI-RDA, vainqueur à Daoukro-N’gattakro GNA HUAWEI nova 7i: The Mobile Gamers’ Secret Weapon! GNA COVID-19: Calvary Baptist Church encourages members to vaccinate GNA Ho West DCE donates beds to health facilities GNA IWD: Celebrating women in COVID-19 ‘fight’ and development. GNA CCTH undertake clean- up exercise GNA Akim Oda MP unveils strategy for effective grassroots inclusion in development APS COVID-19 : 11 DÉCÈS, 236 PATIENTS GUÉRIS APS ALY SALEH DIOP RAPPELLE L’IMPORTANCE DES CULTURES FOURRAGÈRES

Législative à Divo : un candidat indépendant appelle la CEI locale à plus de vigilance


  16 Février      20        Politique (15732),

   

Divo, 16 fév 2021 (AIP) – Un candidat indépendant aux législatives dans la circonscription électorale de Divo sous-préfecture, Me Zehouri Paul Arnaud Bertin, demande à la Commission électorale indépendante (CEI) locale d’être plus vigilante, afin de ne pas prêter pas le flanc à la partialité dans l’organisation des législatives du 06 mars prochain.

Le candidat Zehouri a fait cette requête, lundi 15 février 2021, à Divo, lors d’une rencontre avec des femmes leaders de sa circonscription électorale, révélant des rencontres nocturnes qui auraient eu lieu entre un de ses adversaires candidat de premier plan et des responsables de la CEI locale.

« Nous envoyons un message à la commission électorale indépendante locale sous-préfectorale pour exiger de leur part une neutralité absolue, car il n’est pas acceptable que des émissaires de la CEI aient des rencontres nocturnes avec le candidat (…), ni avec aucun autre candidat », a-t-il insisté.

En plus, selon Me Zehouri qui déclare avoir des témoignages et des preuves, un de ses adversaires candidat de premier plan sillonnerait les villages pour demander aux populations de se faire enregistrer sur des listes, avec leur numéro de carte d’électeur ou d’identité, ainsi que leur numéro de téléphone, contre de l’argent ou une promesse d’argent.

Le président régional de la CEI du Lôh-Djiboua, Ouattara Zanga, contacté par l’AIP, a déclaré n’avoir à ce jour rencontré nuitamment aucun des candidats retenus. Il a expliqué que la CEI rencontre officiellement tous les candidats, devant le préfet, quand la session de ses travaux s’ouvre. L’ouverture de cette session a eu lieu lundi 15 février 2021 et va se fermer le 15 mars 2021.

« Un commissaire local ne peut pas organiser une fraude à la CEI, parce que les résultats qui sortent des bureaux de vote s’imposent à nous, une fois proclamés au micro par le président du bureau de vote (…) Donc l’élection à Divo sera transparente. Qu’on arrête de nous accuser, qu’on arrête de douter de nous », s’est indigné Ouattara Zanga.

Le président régional de la CEI du Lôh-Djiboua a expliqué que lui et ses collaborateurs ont fait en 2018, aux élections législatives, municipales et régionales, la preuve de leur sérieux, de leur intégrité et de leur impartialité. Car, en dépit de la contestation par certains candidats des résultats compilés et proclamés, la reprise de ces élections a donné les mêmes résultats antérieurement proclamés.

Ouattara Zanga a précisé, à propos de la constitution de listes parallèles par des candidats, que la CEI a déjà la liste officielle de tous les électeurs, et que si des candidats se livrent à établir leurs propres listes, cela ne relève pas de la responsabilité de la CEI. « Si contestation il doit y avoir, elle ne viendra pas de notre fait, alors qu’on nous laisse travailler », a tranché le président Zanga.

Pour ces élections, 10 candidats sont en compétition dans la commune de Divo pour un poste de député. A Divo sous-préfecture, sept listes de candidats sont en compétition pour deux postes de députés.

(AIP)

jmk/ask

Dans la même catégorie