APS FATICK : LE PRÉSIDENT DE LA CEDA DÉCÈDE D’UN MALAISE LORS DE LA FINALE DE LA CAN APS MONDIAL U19 : UN BILAN POSITIF MALGRÉ LA 15ÈME PLACE DES LIONCEAUX (ENTRAINEUR) APS UEMOA : L’ACTIVITÉ DANS LES BTP S’EST DÉGRADÉE EN AVRIL (PUBLICATION BCEAO) MAP Guelmim: Début de la 9ème édition du Festival de la semaine du dromadaire MAP Côte d’Ivoire : 26,3 M€ alloués à la gratuité des soins MAP Mercato : l’Ivoirien Jean-Michaël Seri prêté à Galatasaray GNA Three billion cedis road infrastructure projects to start nationwide GNA Group to check misuse of drugs in Sabon Zongo formed APS MACKY SALL ANNONCE LE VERSEMENT D’UNE PRIME DE 20 MILLIONS AUX LIONS APS MACKY SALL : « TRAVAILLONS POUR REMPORTER LA CAN DANS 2 ANS »

Niger : La loi réprimant la cybercriminalité adoptée au parlement


  25 Juin      60        Politique (23760), Téchnologie (963),

   

Niamey, 25Juin (ANP)- Les députés ont adopté ce mardi 25 juin, la loi portant sur la lutte contre la cybercriminalité au Niger qui prévoit des peines d’emprisonnement et d’amendes pour des infractions  par le biais d’un système d’information.
Le texte a recueilli   118 voix Pour, Zéro(0) Contre et Zéro(0) abstention.
L’objet  de la loi est de prévenir les actes portant atteinte à la confidentialité, l’intégrité et à la disponibilité des systèmes et des données informatiques ainsi que l’usage frauduleux de tels systèmes et données, note le rapport de la commission parlementaire ayant étudié à fond.
Le texte vise aussi à adapter la législation , en vue de rendre plus efficace, les règles de procédure pénale portant sur des infractions en relation avec des systèmes et des données informatiques ainsi que les réseaux de communication électronique, est-il explicité.
‘’Le présent projet de loi détermine les juridictions nationales compétentes à connaitre les infractions commises dans l’environnement numérique et fixe les principes en matière de coopération internationale et d’entre aide judiciaire pour la répression des infractions liées à des systèmes et données informatiques’’, peut-on encore lire .
Peu après  le vote, le commissaire du gouvernement, le ministre de la justice M. Marou Amadou  a tenu a remercié  au nom du président de la république et du gouvernement les députés  pour le vote à l’unanimité en faveur de la loi portant répression de la cybercriminalité au Niger.
Le ministre en charge de la justice de déclarer que, «  l’utilisation des technologies numériques constituent  aujourd’hui un élément important dans le développement des services et prestations de tous  ordres offerts  aux citoyens et en même temps qu’il contribue à la croissance et à la compétitivité de l’économie.
M. Marou Amadou a fait remarquer que ‘’Cela  ne comporte pas que des effets positifs, depuis quelques temps les concitoyens se livrent sur les réseaux sociaux à des actes aussi répréhensibles les uns que les autres, à savoir   utilisation des faux profils pour dénigrer  et  nuire, injurier, calomnier, escroquer et autre actes d’infractions terroristes  ‘’.
‘’Dans ces conditions la réglementation de  l’usage  de cette technologie et non seulement opportune, mais nécessaire  pour  mettre fin définitivement à ces dérives inacceptables’’, a-t-il prévenu.
En Relevant l’importance ce cette loi, le commissaire du gouvernement a fait savoir aux parlementaires , qu’ils  dotent  le pays par le vote de cette loi d’un instrument juridique efficace  qui lui permet de se conformer  aux instruments internationaux et régionaux auxquels il a souscrits, et qui permet aux juridictions nationales de poursuivre et sanctionner les auteurs et complices d’infraction informatique qui sapent  les fondements de notre société et mettre en péril la stabilité du  pays.
Le Ministre de la justice rassure les élus nationaux  quant à   la vulgarisation de cette loi.
AIO/MHM/CA/ ANP/00135 juin 2019.

Dans la même catégorie