LINA Submitting ‘Credible’ Budget, MFDP Admits Wage Parity, Not Civil Servant Pay Cut LINA Ensuing Prosecution Of Past ‘Corrupt’ Officials A Warning To Current LINA Pres. Weah Eulogizes Sen. Dagoseh, Signs Book Of Condolence AGP Gabon/Fixation du prix du transport : «C’est du seul ressort des pouvoirs publics !» AGP Gabon/Baccalauréat 2019 : Un démarrage comme sur des roulettes APS PRÉVALENCE CONTRACEPTIVE : UN TAUX DE 24 % AU SÉNÉGAL (UNFPA) APS LE PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE INVITÉ À EXPLOITER LES 19 DOSSIERS REÇUS DE L’OFNAC APS ABDOULAYE BIBI BALDÉ MILITE POUR UNE BANQUE POSTALE APS JOJ DAKAR 2022 : IBRAHIMA WADE NOMMÉ COORDONNATEUR DU COMITÉ D’ORGANISATION APS CHEIKH AHMETH TIDIANE BÂ , NOUVEAU DIRECTEUR GÉNÉRAL DE LA CAISSE DES DÉPÔTS ET CONSIGNATIONS

Promotion de la femme: l’expérience marocaine au menu des entretiens à Rabat de la présidente de la Chambre des députés rwandaise


  20 Décembre      27        LeaderShip Feminin (447), Politique (23425),

   

Rabat, 20/12/2018 (MAP) – L’expérience marocaine dans le domaine de la promotion de la femme et les réalisations qu’elle a pu accomplir ont été au centre des entretiens mercredi à Rabat de la présidente de la Chambre des députés de la République du Rwanda, Donatille Mukabalisa, avec le groupe de travail thématique pour l’égalité et la parité à la Chambre des représentants.

La présidente du groupe de travail, Touriya Faraj, a affirmé à cette occasion que la visite de la responsable rwandaise devra favoriser l’échange d’expériences sur les questions en lien avec la condition féminine dans les deux pays, soulignant à cet égard les progrès réalisés par le Royaume notamment en termes de promotion de la représentation de la femme au sein des institutions élues.

Citée par un communiqué de la première Chambre, Mme Faraj a mis l’accent sur l’évolution de la représentation féminine dans l’institution législative sachant que la Chambre des représentants compte aujourd’hui 82 députées contre seulement deux en 1993, une évolution qui est le fruit essentiellement de l’introduction du système de quotas pour les femmes et les jeunes.

Elle a évoqué les dispositions de la Constitution de 2011 qui a consacré la parité sur le plan constitutionnel ainsi que le règlement intérieur de la Chambre des représentants qui prévoit la mise en place d’un groupe pour l’égalité et la parité, appelé à devenir une structure permanente du parlement, soulignant que sans égalité entre hommes et femmes, aucune société ne peut réaliser le développement et le progrès souhaités.

Les membres du groupe de travail ont, de leur côté, abordé les défis à relever dans le domaine de promotion de la femme, particulièrement la lutte contre la violence à l’égard des femmes, l’autonomisation économique et la protection sociale des femmes, en plus de la représentation des femmes marocaines dans les institutions constitutionnelles et les organisations de la société civile.

Au cours de cette rencontre, Mme Mukabalisa a souligné que les femmes rwandaises assument un rôle de premier plan dans la reconstruction du pays et dans le processus de réconciliation nationale, tout en présentant un exposé sur la contribution des femmes au Rwanda à la dynamique sociétale au sein d’institutions comme le Conseil national des femmes et l’Observatoire rwandais du genre.

Sur le volet de la représentation féminine au parlement, elle a indiqué que les femmes représentent 61,3% sur un total de 80 membres de la Chambre basse de l’institution législative rwandaise et 38,5% des 26 membres du Sénat.

Dans la même catégorie