ANP Assemblée nationale : Une délégation du groupe d’Amitié parlementaire Türkiye- Niger reçue par le 1er vice-président de l’institution ANP Niger : Ouverture à Niamey d’un Forum National sur l’organisation du Hadjj et de la Oumra APS Le Collectif des associations islamiques appelle à ‘’l’esprit de dépassement ‘’ MAP Kenya: l’expérience marocaine dans la lutte contre le crime organisé mise en avant devant l’Association des procureurs africains AIP Les jeunes du Hambol magnifient Alassane Ouattara AIP Le Vice-président Tiémoko Meyliet inaugure la nouvelle agence COOPEC de Tafiré AIP Des élèves et leurs enseignants célébrés au Collège Diéty Félix de Danané Inforpress Portugal: IPB comemora 40 anos com atribuição de Medalha de Mérito Internacional aos municípios de Cabo Verde AIP Le maire de Bangolo appelle à l’union des cadres RHDP du Guémon autour des idéaux du président Ouattara Inforpress Porto Novo/Capital Cabo-verdiana da Juventude: Nações Unidas enaltecem esta “excelente iniciativa”

Sénégal: la Cour suprême invalide la rebaptisation de certaines rues de Ziguinchor, décidée par l’opposant Ousmane Sonko


  9 Décembre      11        Arts & Cultures (2429), Culture (658),

   

Dakar, 09/12/2022 (MAP) – La Cour suprême du Sénégal a invalidé, jeudi, la rebaptisation de certaines rues de Ziguinchor (Casamance, sud) portant des noms de personnalités françaises, ont indiqué une source au sein de l’institution et un conseiller municipal de ce chef-lieu de Casamance.

Le 17 février dernier, quelques jours après son installation à la mairie de Ziguinchor, l’opposant Ousmane Sonko avait rebaptisé plusieurs rues de la ville en mémoire des « tirailleurs africains » et d’autres célébrités locales, rappelle-t-on.

« Six décennies après notre indépendance (de la France), le maintien de certains noms est une offense à notre dignité nationale », avait justifié le conseil municipal.

Mais « la chambre administrative a annulé toutes les délibérations du conseil municipal de Ziguinchor du 17 février 2022 », selon la décision de la Cour suprême.

« Le préfet avait formulé un recours pour contester la légalité de nos délibérations relativement à la rebaptisation des rues. La Cour suprême lui a donné raison. Mais nous allons attirer l’attention sur les manquements graves du point de vue de la procédure », a indiqué Abdou Sané, conseiller municipal délégué à Ziguinchor, chargé notamment de l’urbanisme, cité par des médias.

En vertu de la rebaptisation des noms, la « rue du général de Gaulle » devenait « rue de la paix » tandis que l' »avenue du capitaine Javelier » était rebaptisé « avenue du tirailleur africain », en hommage aux soldats africains qui ont combattu pour la France lors des Guerres mondiales.

La rue « Thiaroye 44 », du nom d’un lieu proche de Dakar où l’armée française massacra en décembre 1944 des « tirailleurs » réclamant le paiement de soldes, remplaçait la « rue du lieutenant Lemoine ».

Ousmane Sonko, leader du parti Pastef, avait été élu maire de Ziguinchor à l’issue des élections locales tenues le 23 janvier 2022.

Dans la même catégorie