MAP Le Maroc siège dans trois instances de l’Union parlementaire des États membres de l’OCI MAP La Côte d’Ivoire perd 7% de son PIB chaque année du fait des accidents de la circulation (ministre) APS SENEGAL-LITTERATURE-GENRE / “Mauvaise Pente’’, un roman fruit du vécu de son auteure, Aminata Seck MAP Le Burkina renforce les mesures de sécurité face aux risques d’attaques terroristes MAP Le CCG salue l’Initiative Africaine Atlantique de SM le Roi ANP Niger: Malgré l’augmentation du prix du gasoil, celui de l’électricité reste inchangé MAP Kenya: 5 terroristes tués par la police près de la frontière somalienne MAP Grande Corne de l’Afrique: plus de 58 millions de personnes confrontées à l’insécurité alimentaire APS SENEGAL-CUBA-DIPLOMATIE / Lancement à Dakar des célébrations du 50e anniversaire des relations sénégalo-cubaines APS SENEGAL-JEUNESSE-INFRASTRUCTURES / Diourbel : la maison de la jeunesse sera réceptionnée “dans deux mois” (ministre)

Sénégal: la Cour suprême invalide la rebaptisation de certaines rues de Ziguinchor, décidée par l’opposant Ousmane Sonko


  9 Décembre      27        Arts & Cultures (2945), Culture (1443),

 

Dakar, 09/12/2022 (MAP) – La Cour suprême du Sénégal a invalidé, jeudi, la rebaptisation de certaines rues de Ziguinchor (Casamance, sud) portant des noms de personnalités françaises, ont indiqué une source au sein de l’institution et un conseiller municipal de ce chef-lieu de Casamance.

Le 17 février dernier, quelques jours après son installation à la mairie de Ziguinchor, l’opposant Ousmane Sonko avait rebaptisé plusieurs rues de la ville en mémoire des « tirailleurs africains » et d’autres célébrités locales, rappelle-t-on.

« Six décennies après notre indépendance (de la France), le maintien de certains noms est une offense à notre dignité nationale », avait justifié le conseil municipal.

Mais « la chambre administrative a annulé toutes les délibérations du conseil municipal de Ziguinchor du 17 février 2022 », selon la décision de la Cour suprême.

« Le préfet avait formulé un recours pour contester la légalité de nos délibérations relativement à la rebaptisation des rues. La Cour suprême lui a donné raison. Mais nous allons attirer l’attention sur les manquements graves du point de vue de la procédure », a indiqué Abdou Sané, conseiller municipal délégué à Ziguinchor, chargé notamment de l’urbanisme, cité par des médias.

En vertu de la rebaptisation des noms, la « rue du général de Gaulle » devenait « rue de la paix » tandis que l' »avenue du capitaine Javelier » était rebaptisé « avenue du tirailleur africain », en hommage aux soldats africains qui ont combattu pour la France lors des Guerres mondiales.

La rue « Thiaroye 44 », du nom d’un lieu proche de Dakar où l’armée française massacra en décembre 1944 des « tirailleurs » réclamant le paiement de soldes, remplaçait la « rue du lieutenant Lemoine ».

Ousmane Sonko, leader du parti Pastef, avait été élu maire de Ziguinchor à l’issue des élections locales tenues le 23 janvier 2022.

Dans la même catégorie