MAP 2è Sommet de Dakar: Les infrastructures « constituent le socle, le nœud gordien des problématiques du développement en Afrique » (Moussa Faki) MAP Tour International du Cyclisme de Mauritanie (2è étape): Domination marocaine sans partage MAP Pénurie de billets au Nigeria: La Banque centrale annonce la distribution des nouveaux billets MAP Rwanda: les résultats du 5ème recensement bientôt annoncés MAP Assassinat d’un journaliste: Plusieurs arrestations au Cameroun APS Le partenariat public-privé,  »une alternative au financement des infrastructures » (PM égyptien) APS Mahawa Sémou Diouf installé comme président de la Cour de justice de l’UEMOA MAP Le CPS de l’UA adopte la «Déclaration de Tanger» sur la promotion du lien Paix-Sécurité-Développement et décide de la soumettre au Sommet de l’UA MAP RDC: L’ONU alerte sur la crise de la faim, la « plus grande » en Afrique MAP Afrique du Sud : Dix morts dans deux fusillades au Cap-Oriental

Dakar: clôture des Journées de réflexion de l’Union Africaine de la Mutualité


  26 Novembre      24        social (472),

   

Dakar, 26/11/2022 (MAP)- Les Journées de réflexion de l’Union Africaine de la Mutualité (UAM), organisées sous le thème « la généralisation de la couverture sanitaire universelle post-covid: Enjeux et défis en Afrique », avec la participation du Maroc, ont pris fin vendredi soir à la capitale sénégalaise Dakar.

Cet événement a été marqué par la participation de 23 pays africains, entres autres le Maroc, le Mali, la Côte d’Ivoire, le Cameroun, la Mauritanie, le Niger, les Iles Comores, la Tunisie, le Burkina Faso, le Bénin, le Gabon et la RDC.

Dans son mot de clôture, le président de l’UAM, Moulay Brahim Al Atmani, président du Conseil d’Administration de la Mutuelle générale du Personnel des Administrations Publiques (MGPAP-Maroc), a souligné que cette rencontre a été l’occasion de partager les expériences de plusieurs pays concernant la généralisation de la couverture sanitaire universelle et les stratégies de financement.

La table ronde internationale organisée à cette occasion avait pour objectif de faire le point sur les avancées et les limites de l’accès à la couverture sanitaire universelle. Plusieurs pays ont présenté leurs expériences en matière de généralisation de la couverture sanitaire universelle, a-t-il dit, ajoutant que suite aux échanges sur les différentes présentations, des progrès significatifs ont été notés, des défis ont été constatés et des recommandations ont été formulées.

« L’UAM va assurer le partage de ces conclusions pour faire le plaidoyer auprès des autorités publiques et des partenaires techniques, et d’envisager de nouvelles bases de collaboration », a précisé M. Al Atmani, notant que « ces conclusions permettront aux mutuelles membres de trouver une réponse en terme d’assistance technique auprès de l’UAM ».

Dans le cadre de ces journées de réflexion de l’Union Africaine de la Mutualité, l’expérience du Maroc en matière de la couverture sanitaire universelle a été présentée, jeudi par le directeur général de la Mutuelle Générale du Personnel des Administrations Publiques du Maroc, Fouad Moutaoukil qui a souligné que le chantier royal de la généralisation de la protection sociale au Maroc se veut une véritable révolution sur la voie de la promotion de la justice sociale et spatiale et de la préservation de la dignité des citoyens.

L’objectif est de généraliser l’Assurance maladie obligatoire de base durant les années 2021 et 2022 et ce par l’élargissement de l’assiette des bénéficiaires pour inclure les catégories vulnérables bénéficiant du Régime d’assistance médicale (Ramed) et la catégorie des professionnels et travailleurs indépendants et personnes non-salariées qui exercent une activité libérale, de sorte que 22 millions de personnes supplémentaires bénéficient de cette assurance, qui couvre les frais de traitement, de médicaments et d’hospitalisation, a-t-il expliqué.

Ce chantier inédit vise également la généralisation des allocations familiales durant les années 2023 et 2024, en permettant aux ménages, qui n’en bénéficient pas de toucher des indemnités couvrant les risques liés à l’enfance ou des indemnités forfaitaires, a fait savoir M. Moutaoukil.

Il s’agit aussi de l’élargissement, en l’an 2025, de l’assiette des adhérents aux régimes de retraite pour inclure les personnes qui exercent un emploi et ne bénéficient d’aucune pension, à travers la mise en application du système des retraites propre aux catégories des professionnels et travailleurs indépendants et personnes non-salariées qui exercent une activité libérale, afin d’englober toutes les catégories concernées, a-t-il dit.

Structure supranationale, l’UAM, dont le siège est à Rabat, est un instrument de mise en réseau du mouvement mutualiste en Afrique pour défendre et représenter les intérêts communs des organisations membres et apporter une assistance technique de premier ordre en matière d’amélioration de couverture sociale et de facilitation d’accès aux soins de santé à travers la solidarité mutualiste

Conçue en 2007 et créée en 2010 sur initiative marocaine et un engagement des pays africains, l’UAM compte parmi ses membres les mutuelles d’une vingtaine de pays africains dont 13 ont ratifié les statuts de cette Union.

Depuis mars 2022, le Maroc, en la personne de Moulay Brahim Al Atmani, président du Conseil d’Administration de la Mutuelle générale du Personnel des Administrations Publiques, préside le bureau exécutif de l’Union africaine de la mutualité pour un mandat de quatre ans.

Dans la même catégorie