MAP Le président de la CAF satisfait du stade d’Olembe au Cameroun devant accueillir les matchs de la CAN-2022 ANP « A la cure salée, nous célébrons l’histoire et le patrimoine culturels riches et diversifiés du Niger » (Ambassadeur des États Unis) AIP Côte d’Ivoire: La rentrée académique 2021-2022 fixée au 18 octobre AIP Trois ponts sur l’axe Bouna-Nassian détruits par les eaux de pluies AIP Le ministre Adama Diawara salue l’excellence des travaux de recherche du CSRS AIP Football : Gbohouo Sylvain signe en Ethiopie MAP Macky Sall : La lutte contre la corruption « doit rester un combat de tous et de tous les jours » MAP Nigeria: un officier enlevé dans une académie militaire libéré MAP L’OIM organise le premier prix du journalisme sur la migration en Afrique de l’Ouest et du Centre, édition 2021

Destitution du gouverneur Jean Maweja Muteba par l’APKOR


  2 Avril      31        Politique (18533),

   

Mbuji-Mayi, 02 mars 2021(ACP).- Jean Maweja Muteba, gouverneur du Kasaï-Oriental qui était visé par une deuxième motion de défiance datant du 30 mars dernier et notifié dans le délai prescrit par le règlement intérieur de l’institution, a été destitué jeudi soir par 13 députés sur les 17 présents à la plénière présidée par Yves Mwamba Kadima, speaker de l’organe délibérant.

Ce vote est intervenu après un scrutin à bulletin secret, renseigne un procès- verbal de la destitution de l’incriminé qui a été absent aux débats, après qu’il ait sollicité un report de huit (8) jours pour répondre aux préoccupations des élus, demande qui a été rejetée par la plénière, a constaté l’ACP sur place.

En dehors de la destitution de l’exécutif provincial, son gouvernement est réputé démissionnaire pour n’avoir pas favorisé le décollage de l’entité où la situation socio-économique est précaire. Cette décision de l’assemblée provinciale qui sera signifiée à l’incriminé pour des formalités administratives, est à la base d’une perturbation de la circulation dans certains coins de la capitale moniale du diamant industriel.

Les cinq signataires de ladite motion, reprochent à l’exécutif provincial des faits administratifs notamment l’irrégularité dans la gestion financière, administrative, des affaires coutumières et sécuritaires.

Des vives réactions n’ont pas tardé dans plusieurs milieux sociopolitiques, mais sans toutefois faire des victimes. Les éléments de la PNC ont été largués dans les différents coins stratégiques de la ville de Mbuji-Mayi pour assurer la sécurité des personnes et de leurs biens durant cette période de la turbulence politique.

Dans la même catégorie