APS PIDA : Dakar2 liste des mesures concrètes à prendre pour le financement des projets APS Le déficit infrastructurel réduit la productivité de 40% (Premier ministre) MAP « Appel de Tanger »: Le processus d’exclusion de la pseudo rasd de l’Union Africaine est initié (média africain) APS A Neuchâtel Xamax, Amadou Dia Ndiaye veut ‘’ouvrir une nouvelle page’’ de sa carrière APS Le pilote du président Houphouët-Boigny donné en exemple à la jeune génération par un journaliste ivoirien APS Amélioration du cadre de vie : 500 jeunes seront recrutés à Kolda (ministre) ANP CHAN ALGÉRIE 2023: le Niger termine 4ème de la compétition ACI Les sénateurs appelés à chercher l’excellence dans les actions de contrôle parlementaire ACI Handball: Younès Tatby confirmé comme sélectionneur des Diables rouges séniors dames jusqu’en 2024 MAP Le Complexe Mohammed VI, « un joyau sportif » et « une infrastructure unique en Afrique » (Journal malien)

L’AFIS 2022 plaide pour un agenda visant la souveraineté financière des pays africains


  1 Décembre      15        Economie (17251), Industrie (188),

   

Abidjan, 01 déc 2022 (AIP) – Les participants de l’Africa financial industry summit (AFIS) ont plaidé pour un engagement en faveur de l’impact et de l’implémentation d’un agenda ambitieux pour la souveraineté financière africaine, lors de la clôture du sommet mercredi 30 novembre 2022 à Lomé (Togo).

Pendant deux jours, l’AFIS 2022 a permis de jeter les bases d’une organisation concrète contribuant à la relance économique du continent africain et au développement d’une industrie financière compétitive, innovante, inclusive et durable.

Ce sommet a été aussi l’occasion d’échanger, constater et de faire des propositions sur les grands enjeux auxquels fait face l’industrie financière africaine.

Les participants ont pu échanger en direct sur la réglementation des fin-techs et des crypto-monnaies, la promotion de l’intégration régionale, à travers la ZLECAf, et les systèmes de paiement et de règlement panafricain.

Pour maximiser les opportunités dans la finance verte, les marchés boursiers et l’innovation, il a été évoqué la question de protection des données des citoyens et l’élargissement de l’inclusion financière.

« Il est nécessaire de créer des flux intra-africains et de changer d’état d’esprit pour travailler en équipe : banques, intermédiaires, startups, régulateurs (…) Nous devons nous assoir ensemble et collaborer sur des thématiques et défis communs, unir nos voix pour peser sur les réglementations internationales qui s’imposent à nous sans toujours tenir compte des spécificités africaines », a déclaré le directeur général de Jeune Afrique Media Group et président de l’Africa CEO Forum, co-fondateurs d’AFIS.

Selon Amir Ben Yahmed, les échanges ont conforté l’idée qu’AFIS a d’ores et déjà trouvé sa place dans les grands débats africains.

Le gouverneur de la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), Jean-Claude Kassi Brou, a souhaité qu’en 2023, les participants se retrouvent au-delà des questions conjoncturelles qui les ont mobilisées cette année, pour concentrer les discussions sur le financement des économies africaines, l’inclusion et d’autres secteurs comme le microcrédit et la numérisation.

Plate-forme de dialogue public-privé au service du développement d’une industrie financière africaine souveraine, inclusive et innovante, AFIS s’est fixé l’objectif de construire un dialogue permanent entre les banques commerciales, les fintechs, les institutions financières de développement, les assureurs, les opérateurs de mobile money et les régulateurs pour l’ensemble du continent.

Plus de 800 participants, composés de banquiers, assureurs, fintechs, ministres, gouverneurs de banques centrales et dirigeants d’autorité de régulation sont intervenus dans plus d’une trentaine de panels et de nombreuses tables rondes en comités restreints au cours de ces deux jours d’échanges et de débats.

Fondée par le groupe Jeune Afrique Media en 2021, avec le soutien de l’IFC (Groupe de la Banque mondiale), l’AFIS est une organisation sœur de l’AFRICA CEO FORUM, plate-forme du secteur privé africain.

Son objectif est de construire une industrie financière robuste au service de l’économie réelle et du développement durable. Réunissant les personnalités et institutions les plus influentes de la finance africaine, ainsi que les régulateurs, l’AFIS œuvre à l’amélioration de l’inclusion financière et à l’émergence d’une véritable industrie panafricaine des services financiers.

Dans la même catégorie