AGP Guinée: 100 OPJ et autres fonctionnaires de justice reçoivent leur habilitation à Forécariah AGP Guinée : Le barreau décide de boycotter les audiences jusqu’au 31 juillet pour protester contre ce qu’il qualifie ‘’d’arrestations et détentions arbitraires’’ ANG Política/Porta-voz da Coligação PAI Terra Ranka considera que não há condições para a realização de eleições no ano em curso ANG Comunicação Social/CNOI qualifica de “incursão odiosa” contra o Presidente da República a nota de protesto do Sindicato dos Jornalistas Angolanos ACI Turquie/Politique: Le diplomate turc réitère la volonté de son pays à défendre la liberté des citoyens APS Le dialogue sera de mise entre le gouvernement et les syndicats d’enseignants, selon Moustapha Guirassy AIB Burkina : les jeunes du Nord invités à s’engager sans réserve dans la lutte anti-terroriste. ANG Política/Presidente da República marca eleições legislativas antecipadas para 24 de novembro MAP Le Maroc en mesure de produire jusqu’à 70% de ses besoins en médicaments (ministre) ACI Congo/Santé: Le gouvernement reçoit 230 mille doses de vaccin Bcg pour les enfants

Météo : plaidoyer pour une amélioration des systèmes d’alerte précoce


  23 Mars      41        Environnement/Eaux/Forêts (6773),

 

Dakar, 23 mars (APS) – Le Directeur de cabinet du ministre des Transports aériens et du Développement des infrastructures aéroportuaires, Malick Sonko, a plaidé, jeudi, pour l’amélioration des systèmes d’alerte précoce afin de prendre des décisions proactives dans le secteur de la météorologie.

‘’Nous devons améliorer nos systèmes d’alerte précoce par un renforcement de la connaissance du risque et de la communication pour prendre des décisions proactives’’, a-t-il déclaré.

M. Sonko intervenait lors de la célébration de la Journée mondiale de la météorologie axée sur le thème ‘’L’avenir du temps, du climat et de l’eau à travers les générations ».

Selon lui, ‘’il est temps d’agir, car il ne fait l’objet d’aucun doute que les temps ont changé et les scientifiques ont alerté plus d’une fois, sur l’état d’urgence climatique’’.

‘’Ainsi, avec les conséquences des changements climatiques, il est vital d’accroître notre maîtrise du temps, du climat et du cycle de l’eau pour mieux assurer un développement durable’’, a-t-il fait valoir.

Il a signalé que l’Agence nationale de l’aviation civile et de la météorologie (ANACIM), « consciente de la demande croissante en informations météorologiques », a mis les préoccupations des usagers au cœur de sa politique.

Pour sa part, le directeur général de l’ANACIM, Sidy Guèye, a rappelé que cette célébration, qui met en avant l’histoire de la météorologie, coïncide avec le 150ème anniversaire de l’Organisation météorologique mondiale.

‘’Cette histoire a débuté en 1897 avec la création, à Saint Louis, de la première station pluviométrique’’, a-t-il notamment souligné.

Il a indiqué que le Sénégal dispose aujourd’hui de 350 postes pluviométriques et 25 stations synoptiques et climatiques disséminées à travers le pays, dont un certain nombre sont centenaires.

‘’C’est le lieu de souligner que le développement de la météo nationale est une réalité avec la densification et la modernisation du réseau d’observation ainsi que les activités de recherche et de développement’’, a-t-il avancé.

Ces investissements ont permis une amélioration continue des prévisions météorologiques et plus largement des services d’informations météorologiques et climatiques de qualité.

‘’Aujourd’hui, plus que jamais, l’ANACIM s’engage à offrir des services météorologiques adaptés mais également à accompagner les populations pour renforcer leur résilience face aux effets du changement climatique’’, a-t-il conclu.

Dans la même catégorie