APS MALI-AFRIQUE-MUSIQUE/NECROLOGIE / Décès de Toumani Diabaté, illustre joueur de kora (famille) APS SENEGAL-SANTE / Il faut “réorienter la réponse au VIH”, préconise Maguette Ndoye Ndiaye APS SENEGAL-PECHE-EMIGRATION / Aïssatou Mbodj invite les pêcheurs à rester au Sénégal APS SENEGAL-ECONOMIE-EQUIPEMENTS / Fatou Diouf réitère la volonté de l’État de moderniser la pêche artisanale APS SENEGAL-HYDRAULIQUE -GOUVERNANCE / Distribution de l’eau : l’Etat invité à publier le contrat d’affermage signé avec le Groupe Suez ANP Niger: Présentation au Drapeau de 1010 élèves gardes nationaux de la promotion 2023 MAP Sénégal : Mission multisectorielle du Club Afrique Développement AIP Dr Edouard Fonh-Gbéi, l’ingénieur chevronné de la géoinformation (Portrait) MAP RCA: Les besoins humanitaires aggravés par les conflits dans les pays voisins (ONU) AIP Les acteurs de l’industrie planchent sur les enjeux stratégiques de la souveraineté industrielle

OCI : Cheikh Tidiane Gadio appelle les Etats membres à revitaliser leurs institutions médiatiques


  13 Mars      21        Société (45940),

 

Dakar, 13 mars (APS) – Les institutions médiatiques de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) doivent être revitalisées pour que les Etats membres puissent mettre en œuvre une action commune « dans tous les domaines », a déclaré, lundi, à Dakar, l’ancien ministre sénégalais des Affaires étrangères, Cheikh Tidiane Gadio.

« Les Etats membres de l’Organisation de la coopération islamique doivent renforcer les infrastructures de l’information dans leurs pays et revitaliser les institutions médiatiques de l’OCI pour promouvoir l’unité et l’action commune dans tous les domaines », a-t-il dit.

M. Gadio, ancien représentant spécial du secrétaire général de l’OCI pour l’Afrique, animait une conférence publique sur le thème de la place et du rôle de la presse dans le renforcement des relations entre les pays membres de l’OCI.

Cette rencontre a été organisée par le bureau de coordination du Comité permanent pour l’information et les affaires culturelles (COMIAC) de l’OCI, de concert avec l’Union internationale de la presse francophone (UPF).

Selon Cheikh Tidiane Gadio, le COMIAC, avec ses deux missions principales – information et affaires culturelles – « détient deux armes redoutables dans le monde contemporain et doit être au cœur du dispositif de l’OCI ».

« L’information est la mère de toutes les batailles, tous les grands combats contemporains, politiques, économiques, géopolitiques et idéologiques se font à travers l’information. Donc, perdre la bataille de l’information, c’est perdre toutes les batailles, et la gagner, c’est se positionner », a expliqué l’ancien professeur de journalisme.

Dans un contexte marqué par des tensions entre pays membres de l’OCI, Cheikh Tidiane Gadio a invité les médias à « rompre le silence et à prêcher la paix et la réconciliation en cas de conflit entre les pays membres de l’organisation ».

« La presse des pays de la Ummah islamique est interpellée en cas de conflit entre les pays membres. Elle doit appeler à la paix et à la réconciliation », a-t-il indiqué.

Il a souligné la nécessité d’un Fonds d’appui à la presse pour renforcer les médias des pays membres de l’OCI. Une telle initiative permettrait, selon lui, d’avoir « des professionnels adéquats et qualifiés dans les technologies de l’information ». Ce qui constitue, à ses yeux, « une condition essentielle » pour les Etats membres de l’organisation aspirant à une forte croissance économique.

M. Gadio a demandé à l’OCI et aux médias des pays membres de travailler à « faire revivre la cause palestinienne comme le ciment qui forge leur l’unité pendant longtemps ».

« La cause fondamentale de la naissance de l’OCI, c’est la Palestine. Aujourd’hui, nous semblons tourner le regard devant les problèmes de la Palestine. Cela pose un sérieux problème parce que la Palestine  est l’acte de naissance de l’OCI », a-t-il dit.

L’ancien chef de la diplomatie sénégalaise sous le magistère du président Abdoulaye Wade (2000-2012) a par ailleurs magnifié l’annonce du rétablissement des relations diplomatiques d’ici à deux mois entre l’Arabie Saoudite et l’Iran.

Il a  formulé des prières  pour que cet accord soit bénéfique pour les deux pays mais aussi pour tous les pays membres de l’Organisation  de la coopération islamique.

Dans la même catégorie