AIP Prix africain de l’innovation en ingénierie 2024 : un Ivoirien par les finalistes AIP Des conventions de partenariat signées entre l’AGEFOP et des structures pour l’exécution de projets d’étude et de formations AIP Africa CEO Forum : une délégation de haut niveau du groupe MTN échange avec le Premier ministre ivoirien AIP Une banque panafricaine réitère sa volonté de promouvoir l’entrepreneuriat et l’innovation sur le continent APS SENEGAL-COOPERATION / Ousmane Sonko a reçu en audience les ambassadeurs de quatre pays APS SENEGAL-SOCIETE-INFRASTRUCTURES / Khady Diène Gaye promet d’améliorer la gestion des maisons de la jeunesse et de la citoyenneté APS SENEGAL-EDUCATION / Le gouvernement engagé à bâtir un capital humain de qualité sur la base d’une éducation attrayante (ministre) APS SENEGAL-FINANCE / Vers le déploiement de 1.106 volontaires de la microfinance dans les 14 régions APS SENEGAL-HABITAT / La production d’un plus grand nombre de logements impactera le loyer (ministre) MAP Togo : Le Premier ministre et son gouvernement démissionnent

Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine (RPQI-Afrique)


  27 Décembre      35        revue de presse (625),

 

Dakar, 27/12/2018 (MAP) – La question du parrainage pour la présidentielle au Sénégal, la coopération entre le Gabon et la Guinée équatoriale, l’amélioration du climat des investissements en Ethiopie, le secteur agricole au Rwanda et les derniers développements sur la scène politique au Kenya sont les sujets phares évoqués par la presse africaine parue jeudi.

Au Sénégal, +Le Quotidien+ affiche à sa Une « Vérification du décompte des parrains, l’heure de vérité ! », qu’après la clôture des dossiers de parrainage pour la présidentielle de 2019, l’heure est à la vérification des dossiers puisque le conseil constitutionnel a publié le calendrier de vérification des parrainages pour les candidats déclarés en lice.

« Prévue pour les journées de vendredi, samedi et dimanche, la phase de vérification des parrainages marque une nouvelle étape des candidatures à la présidentielle. Il s’agira de soumettre à l’examen du juge constitutionnel, accompagné de 7 membres de la société civile, le nombre de parrains qui devra se situer entre 53.457 et 66.820 pour prendre part à l’élection présidentielle », précise le journal.

De son côté, +Enquête+ écrit sous le titre « Tentative de rassemblement de l’opposition, le pari de la mutualisation », que des opposants ont prôné la mutualisation des forces de l’opposition, d’autant plus qu’il y a eu au moins une dizaine de coalitions d’opposition depuis 2014.

Et la publication de souligner que « vu l’échec des cadres précédents de l’opposition et une procédure à la présidentielle déjà enclenchée, la tâche sera ardue ».

Au Gabon, +l’Union+ s’intéresse à la coopération entre le Gabon et la Guinée équatoriale, écrivant dans ce sens que le Premier ministre gabonais Emmanuel Issoze Ngondet a reçu lundi dernier le ministre des affaires étrangères de la République de la Guinée équatoriale, Simeon Oyono Essono Angue.

Au cours de leurs échanges, les deux responsables ont abordé des sujets d’intérêt commun notamment les problèmes liés à la sécurité transfrontalière vu que le Gabon et la Guinée équatoriale partagent une frontière terrestre et maritime à travers laquelle circulent de nombreuses marchandises et des personnes, ajoute la publication.

Sur un autre registre, la presse indique que le ministre chargé de la prospection et de la programmation du développement, Jean-Marie Ogandaga a été auditionné, hier, par le Sénat dans le cadre de l’examen pour adoption d’un projet de loi autorisant l’Etat gabonais à contracter un emprunt de 39.588.698 dollars auprès de la Chine Construction Bank pour le financement du Palais des sports.

Et la presse d’ajouter que cette infrastructure aura permis au Gabon d’abriter, il y a un an, la Coupe d’Afrique des Nations de Handball seniors homme.

En Ethiopie, +FANA BC+ revient sur le lancement par le Premier ministre Abiy Ahmed d’une initiative nationale destinée à améliorer le climat des investissements en Ethiopie.

L’initiative vise notamment à stimuler la croissance des entreprises et la promotion de l’emploi, souligne le groupe médiatique éthiopien.

+FANA BC+ qui cite le Bureau du Premier ministre, ajoute qu’environ 80 mesures ont été identifiées dans le cadre de cette initiative pour les mettre en œuvre par 10 agences gouvernementales.
Au Rwanda, +The New Times+ indique que les exportations agricoles au cours de l’exercice 2017/2018 ont enregistré une nette augmentation de 44,7% en se chiffrant à 515,9 millions de dollars (447 milliards de Frw), contre 356,5 millions de dollars générés en 2016-2017.

Citant les statistiques de l’Office national de développement des exportations agricoles (NAEB), le quotidien anglophone explique que cette forte performance est due notamment au lancement du quatrième Plan stratégique de transformation de l’agriculture (PSTA 4), un chantier d’envergure dont la valeur est estimée à plusieurs centaines de millions de dollars.

Les exportations non traditionnelles ont généré plus de 354,7 millions de dollars, contre 221,7 millions de dollars enregistrés l’an passé, soit une augmentation de 59,97%, précise le journal qui relève que les exportations non traditionnelles représentent plus de 68,75% du total des exportations.

Sur un autre sujet, la publication écrit que plus de huit accidents de la circulation ont été enregistrés au Rwanda dans la nuit de Noël faisant au moins un mort et près de 30 blessés, citant le porte-parole de la police nationale, John Bosco Kabera.

Au Kenya, les quotidiens de la place consacrent leurs titres à la sortie médiatique du vice-président du Jubilee (Coalition au pouvoir), David Murathe, dans laquelle il a demandé au président kényan Uhuru Kenyatta et à son adjoint, Wiliam Ruto de se retirer de la politique après les élections de 2022.

Les propos du vice-président du Jubilee pourraient contrarier surtout le vice-président Ruto, qui espère obtenir le soutien du président Kenyatta après sa retraite en 2022, croit savoir +Daily Nation+, ajoutant que Murathe a déclaré que MM. Kenyatta et Ruto avaient déjà dirigé le gouvernement pendant deux mandats et qu’ils devraient se retirer après avoir occupé les postes de président et de vice-président, respectivement.

« Si Ruto a signé un protocole d’accord avec Uhuru Kenyatta, il s’agissait d’un accord entre deux personnes », a déclaré M. Murathe, cité par le journal.

Le Journal +The Star+ rapporte, quant à lui, que le vice-président du Jubilee a clairement notifié que le parti n’avait pas de candidat à la présidence et que Uhuru et Ruto avaient partagé le gâteau du gouvernement à parts égales.

Dans la même catégorie