Inforpress Monaroda já se encontra na Suíça para realizar a V Gala Internacional de Dança em Cadeira de Rodas ACP Arrivée du Chef de l’Etat à Kalemie ACP La CENI rend public la liste définitive de 21 candidats présidents de la République ACP Le Sénat a adopté onze points inscrits au calendrier de la session ordinaire de septembre 2018 AIP Côte d’Ivoire/ L’amnistie est une « opportunité à ne pas galvauder » (Porte-Parole du gouvernement) ATOP Rencontre nationale de l’academie politique des femmes leaders et remise de certificats aux academiciennes du cycle 2018 ATOP Les trois meilleurs projets beneficient chacun d’une subvention de 1.500.000 fcfa ATOP LE GTFJPS-OAS en réunion pour renforcer la synergie d’actions inter-Etats AIP Côte d’Ivoire / Le village de Blahou (San Pedro) désormais électrifié AIP Côte d’Ivoire / 306,8 milliards de FCFA approuvés par la BOAD au premier trimestre 2018

Côte d’Ivoire: Sidi Touré promet une solution définitive à la localisation du siège de l’AIP et la rétrocession de son bureau régional de Bouaké


  12 Septembre      15        Médias (2907),

   

Abidjan, 12 sept (AIP) – Le ministre de la Communication et des Médias, Sidi Tiémoko Touré a promis mardi lors d’une visite à l’Agence ivoirienne de presse (AIP) de trouver une solution définitive à la localisation du siège de ladite structure et la rétrocession de son bureau régional de Bouaké.

Dans son discours la directrice centrale de l’AIP, Mme Barry Sana Oumou, a plaidé pour un nouveau siège définitif de l’AIP qui doit être déplacé de son site actuel suite à la décision prise en Conseil des ministres du 28 décembre 2016 et de la libération immédiate du bureau régional de Bouaké qui a fait l’objet d’une vente illicite pendant la crise post-électorale et dont l’acquéreur illégal, un député refuse jusqu’à ce jour, de libérer après qu’il ait été ordonné par le tribunal de première instance et la cour d’Appel de Bouaké de quitter les lieux.

Répondant à certaines doléances, le ministre Sidi Touré s’est engagé en s’impliquant personnellement en vue de la résolution de ces questions.

«J’ai bien noté vos points d’observations que nous allons adresser assez vite en l’occurrence le problème sur Bouaké qui est chez moi sans oublier la localisation définitive du siège de l’AIP qui fera l’objet d’une discussion dans les jours à venir», a promis le ministre.

M. Touré qui s’est dit impressionné par la qualité du travail de l’AIP a promis son appui pour lui permettre de jouer pleinement son rôle et d’atteindre ses objectifs.

Entreprise publique à sa création en 1961, l’AIP est devenue une direction du ministère de l’Information pendant de nombreuses années avant d’être érigée en établissement public national à caractère administratif par le décret N° 91-181 du 27 mars 1991 modifié par le décret n° 2013-28 du 23 janvier 2013.

Son premier siège fut à l’avenue marchand (site actuel de l’immeuble Postel 2001 dans la commune du plateau), ensuite, il s’est successivement déplacé à la rue Gourgas (Hôtel Ivotel et l’avenue Terrassons de Fougères), à l’avenue Bir Hakeim (aujourd’hui Cathédrale Saint-Paul), à la Cité Administrative (tour E) et, aujourd’hui, à l’avenue Chardy, au Plateau, rappelle-t-on.

Dans la même catégorie