MAP Côte d’Ivoire/présidentielle: la procureure de la CPI « préoccupée » par les violences préélectorales APS MACKY SALL DISSOUT LE GOUVERNEMENT ET LIMOGE LA PRÉSIDENTE DU CESE APS MACKY SALL PRÉCONISE LA MOBILISATION DU FINANCEMENT DU PACASEN ET LA FINALISATION DU STATUT DE L’ÉLU LOCAL APS ELIMINATOIRES DE L’AFROBASKET 2021 : BONIFACE NDONG RATISSE LARGE POUR SA PREMIÈRE LISTE AIP Côte d’Ivoire-AIP/ 67 nouveaux cas de Covid-19 GNA Plan Int-Gh trains 150 PTA members to support children in e-learning AGP Gabon: Le Dr Achille Tchuitcheu Nadu installé à la tête du Centre-médical de Mandji APS MACKY SALL SOUHAITE LE RENFORCEMENT DES PROGRAMMES DE CAPACITATION DES JEUNES ANGOP Covid-19: Angola regista 203 novos casos APS « OCTOBRE ROSE » : UNE CAMPAGNE DE DÉPISTAGE DE L’AMICALE DES FEMMES DU JOURNAL LE SOLEIL

Des spécimens de chimpanzés en provenance de RDC saisis au Zimbabwe


  14 Septembre      14        Environnement/Eaux/Forêts (2186),

   

Kinshasa, 14 Septembre 2020 (ACP).- Trente-deux (32) spécimens de chimpanzés vivants, provenant du Sud-est de la RDC pour la direction de l’Afrique du Sud, ont été saisis au Zimbabwe mardi dernier, indique un communiqué de l’Institut national pour la conservation de la nature (ICCN), dont une copie est parvenue lundi à l’ACP.

 

Selon la source, quatre trafiquants dont trois de nationalité congolaise et un Malawite, sont aux arrêts au Zimbabwe. Les 32 chimpanzés auraient été capturés dans une zone annexe à deux parcs nationaux, celui d’Upemba dans le Haut-Lomani, et celui de Kundelungu dans le Haut-Katanga, avant d’être transportés dans des caisses à bord d’un gros camion en direction du Zimbabwe où ils ont été découverts.

 

«Nous sommes totalement contre ce genre d’action, ça nous déstabilise en tant que citoyens de RDC et en tant que responsable de la conservation», s’indigne le directeur général de l’ICCN Cosmas Wilungula, avant d’ajouter «Nous ne pouvons pas imaginer dans quel parc on pouvait attraper 32 chimpanzés. Ça signifie qu’il y a eu un massacre des chimpanzés».

 

Pour sa part, le responsable du Réseau Ressources Naturelles, une plateforme d’ONG, Maître Sabin Mande, s’inquiète de l’ampleur du commerce illicite d’espèces protégées dans le pays.

 

« C’est vrai qu’il y a un grand trafic d’espèces, même celles qui sont totalement protégées, qui traversent les frontières de la RDC ou sont tués au pays ». « Malheureusement nos moyens ne nous permettent pas de donner des statistiques claires et fiables », a-t-il déploré.

 

L’ICCN a sollicité le gouvernement zimbabwéen pour le rapatriement à Kinshasa des 32 primates et des trafiquants, afin que ces derniers soient traduits en justice.

 

Ce commerce d’animaux protégés constitue une menace pour leur survie. De millions de chimpanzés recensés dans le monde au début du XXe siècle, il n’en reste plus qu’environ 500.000, rappelle l’Union internationale pour la conservation de la nature.

Dans la même catégorie