APS Dakar remporte le grand prix Douta Seck du Fesnac AIP Laurent Gbagbo appelle à la mise en place d’une brigade anti-terroriste ouest africaine AIP Suppression des produits optionnels : Des délégués de la MUGEF-CI dénoncent un « brigandage assurantiel » AIP L’AIP place 2023 sous de meilleurs auspices à travers l’excellence des agents (Directrice) AIP La SGCI ouvre une agence à Tabou APS Diène Ngom élu président de l’Amicale des anciennes et anciens du CESTI MAP Afrique du Sud : La Fondation Mohammed VI des Ouléma Africains organise un concours de mémorisation et de récitation du Saint Coran ANP CHAN ALGÉRIE 2023 : Le Niger bat le Ghana et file en demi-finale MAP Burkina: des milliers de manifestants dans la rue pour exiger le départ des troupes françaises MAP Marrakech : Réunion de suivi de « l’Appel de Tanger » à l’expulsion de la pseudo-rasd de l’UA

Lancement officiel à Tahoua du projet d’autonomisation économique des femmes et jeunes à travers la finance inclusive


  30 Juin      39        Société (40946),

   

TAHOUA, 30 juin (ANP) – La Première Dame Hadiza Bazoum a présidé ce jeudi 30 juin 2022 à la Tribune officielle de Tahoua, la cérémonie du lancement officiel du projet d’autonomisation économique des femmes et jeunes à travers la finance inclusive en partenariat avec le Ministère des Finances (Secrétariat Exécutif de la Stratégie Nationale de la finance inclusive).
C’est un projet pilote qui ambitionne d’accorder des crédits sans intérêt en milieu rural aux groupements féminins avec le soutien des partenaires de la Fondation NOOR de la Première Dame Hadiza Bazoum. Ce projet couvre les départements de Konni, Malbaza, Tahoua et Bouza de la région de Tahoua, qui va s’étendre dans toutes les régions du pays pour un montant global de 8 milliards de francs CFA par an et pour toutes les régions.

Dans son allocution à cette occasion, la Première Dame Hadiza Bazoum a tout d’abord félicité le Ministre des Finances pour son engagement personnel dans la concrétisation du partenariat entre le Ministère des Finances et la Fondation NOOR. Elle a salué au passage la présence des autorités administratives, religieuses et coutumières et a félicité le comité d’organisation pour une bonne organisation de l’événement. Ce projet auquel je tiens beaucoup, est la traduction de mon engagement pour la promotion de l’entrepreneuriat a-t-elle déclaré avant d’indiquer qu’elle est consciente de l’importance des activités génératrices des revenus des femmes et leur capacité de transformer la vie pour un avenir meilleur.

Dans cette région, en particulier, a-t-elle poursuivi, les femmes contribuent fortement à la sécurité alimentaire et au bien-être des femmes à travers les petites activités de commerce, d’élevage, d’artisanat et d’agriculture. Malheureusement, les femmes et les jeunes peinent à développer leurs activités, faute d’accès au crédit, a-t-elle déploré. C’est dans le souci d’accroître l’offre de financement qu’elle a décidé avec l’appui des partenaires techniques et financiers de mettre en place des facilités pour les femmes de la région de Tahoua a-t-elle souligné tout en ajoutant que la première phase du projet est dédiée aux femmes des départements de Konni, Malbaza, Bouza et Tahoua.

Grâce à ce projet intergénérationnel, les femmes et les jeunes issus de ces départements pourront accéder à des prêts sous forme de fonds de roulement a-t-elle expliqué avant de préciser que ces femmes pourront mener des activités génératrices des revenus et devenir des riches commerçantes afin de préserver leur dignité. En ce qui concerne les jeunes, ce projet va leur permettre de réaliser leurs rêves d’entrepreneuriat sans avoir besoin de migrer à l’extérieur a-t-elle précisé.

La Première Dame Hadiza Bazoum a au terme de son allocution lancé un appel pour l’engagement de toutes les femmes et les jeunes pour s’investir dans la réussite de ce projet et aux leaders de la région pour qu’ils soutiennent activement les femmes et les jeunes car ils sont des acteurs économiques importants et a exhorté la disponibilité de l’équipe des partenaires pour expliquer les mécanismes d’accès au financement aux femmes et aux jeunes, et aux autorités administratives et régionales, de fournir des conseils et facilités pour la bonne réussite du projet.

Pour sa part le Ministre des Finances a indiqué que la fondation NOOR dispose d’un programme d’autonomisation des femmes et des jeunes qui accompagne ces populations dans le développement des activités génératrices des revenus pour lutter contre la pauvreté et pour promouvoir le développement de l’entrepreneuriat chez les plus jeunes. Cette mission selon le Ministre cadre parfaitement avec celle de mon département ministériel à travers la stratégie nationale de finance inclusive qui vise à améliorer l’accès aux produits et services financiers aux femmes, aux jeunes, aux promoteurs des AGR en milieu rural comme en milieu urbain défavorisés et les micros et petites entreprises formelles et informelles qui sont des populations exclues des services financiers. C’est tout naturellement que le Ministère des Finances a proposé à la Fondation NOOR de conjuguer les efforts et de créer des synergies pour l’accomplissement de cette noble mission a-t-il expliqué tout en ajoutant qu’il s’agit pour nous de profiter non seulement de la marque de la Fondation NOOR, mais surtout de l’autorité morale et du prestige de la Première Dame pour mobiliser les populations notamment rurales en vue d’accélérer leur inclusion financière.

La mise en œuvre de ce projet implique la participation des institutions des micros finances, des banques commerciales, des établissements émetteurs de monnaie électronique ainsi que des Fintech (des sociétés de technologies financières) selon le Ministre des finances. Il a aussi assuré de sa disponibilité pour la réussite totale de ce projet qui constitue un indicateur de performance des missions assignées à son département ministériel.

Quant au gouverneur de la région de Tahoua, M. Issa Moussa, il s’est réjoui d’accueillir l’événement avant d’exprimer au nom des populations de l’Ader sa profonde gratitude et sa reconnaissance à la Première Dame Hadiza Bazoum. Il a tenu également à la remercier pour s’être investie personnellement dans cette activité tout en lui assurant de sa disponibilité à accompagner le projet. Il faut noter qu’auparavant le Président du Conseil de ville de Tahoua M. Abdou Ouhou Dodo, le Secrétaire exécutif de la stratégie nationale de finance inclusive M. Mahamane Lawali Makaou ont tour à tour pris la parole le premier pour souhaiter la chaleureuse bienvenue aux participants et le second pour faire la présentation du projet d’autonomisation économique des femmes et jeunes à travers la finance inclusive.

Dans la même catégorie