NAN Troops overrun terrorists’ enclaves, eliminate scores in Borno, Yobe GNA Three men die after drinking suspected poisoned apketeshie GNA Oti NPP applauds Akufo-Addo on Regional Minister-Designate nomination GNA Chief commends International Needs for helping the rural poor GNA Herbal Industry has the potential to widen Ghana’s foreign exchange earnings – CPMR GNA FDA registers more local products amid COVID-19 GNA Let’s Leverage on CREMA to Improve Community Based Charcoal Production- BDP AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Les prix des légumes en hausse sur le marché à Bouaflé AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Une trentaine d’agents de santé de Minignan distingués AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le nouveau préfet de Sinfra présenté, officiellement, aux populations

LE PIB EN HAUSSE DE 3, 8 % AU TROISIÈME TRIMESTRE (ANSD)


  30 Décembre      38        Economie (10872),

   

Dakar, 30 déc (APS) – Le Produit intérieur brut en volume corrigé des variations saisonnières a enregistré une hausse de 3, 8 % au troisième trimestre 2020, a annoncé l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD).

’’Au troisième trimestre de l’année 2020, le Produit Intérieur Brut (PIB) en volume, corrigé des variations saisonnières (CVS), s’est accru de 3,8% par rapport au trimestre précédent’’, souligne la structure dans sa note d’évolution du PIB parvenue à l’APS.

Le rapport rendu public mercredi lie ce résultat à une hausse de l’activité de l’ensemble des sous-secteurs : primaire (+2,0%), secondaire (+6 %) et tertiaire (+3,3%).

Au cours de la période sous revue, il est enregistré une amélioration de 3,4% des taxes nettes de subventions sur les produits, fait savoir l’ANSD.

Sur la même période, une progression de 1,9 % de la consommation finale et de 2,7% de la formation brute de capitale fixe a été relevée, alors que les exportations de biens et services se sont bonifiées de 35,2% en termes réels, indique le document.

Il précise qu’en comparaison du troisième trimestre de 2019, l’activité économique a connu une augmentation de 0,7%. Une progression expliquée par la bonne tenue du secteur primaire (+4,5%) et, dans une moindre mesure, du secteur secondaire (+1,8%).

La contraction de l’activité du secteur tertiaire (-0,7%) a amoindri cette hausse.

Sous l’angle de la demande, il est enregistré, en glissement annuel, une évolution de 3,9% de la formation brute de capitale fixe et une baisse de 3,5% de la consommation finale, fait remarquer l’ANSD.

Au titre du Produit Intérieur Brut en valeur, il est estimé à 3 231,2 milliards de FCFA au troisième trimestre de 2020, note le rapport.

Dans la même catégorie