AIP Côte d’Ivoire-AIP/La CEI fait des propositions pour améliorer les l’organisation des élections à venir GNA ENRRI-EfD Ghana initiates discussion on plastic waste management in Ghana GNA Social President CLOGSAG MAP Journée mondiale du climat: Débat mardi sur les changements climatiques au Maroc MAP Bulletin quotidien d’informations économiques africaines MAP Revue de la presse quotidienne internationale africaine (RPQI-Afrique) APS CORONAVIRUS : LA TENDANCE À LA HAUSSE SE POURSUIT AVEC 100 NOUVELLES CONTAMINATIONS AGP Gabon/Plan d’urgence 2020: Le Directeur général de la SEEG fait le point des chantiers dans le Haut-Ogooué AGP Gabon : Ali Bongo Ondimba reçoit les Lettres de créance de six nouveaux ambassadeurs AIP Côte d’Ivoire-AIP/Un sociologue recommande la création de fonds pour la prise en charge des survivantes des VBG

Niger : Le pétrole, la santé, l’agriculture et le sport au centre de la 2ème Session ordinaire du CESOC


  23 Octobre      14        Economie (10448),

   

Niamey, 23 octobre (ANP) – La deuxième Session ordinaire au titre de l’année 2020 du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) du Niger s’est ouverte ce vendredi 23 octobre 2020 au Palais des Congrès de Niamey, sous la présidence de M. SALEY SAIDOU, président de ladite Institution.

En plus des questions liées à l’actualité, notamment les inondations et la rentrée scolaire et universitaire intervenue sous fond de la pandémie de la Covid-19, cette Session aura à débattre « des thématiques qui couvrent les préoccupations de notre population », a-t-il annoncé, précisant qu’il s’agit, entre autres, de la contribution des ressources pétrolières à l’économie nationale, des enjeux et des perspectives de la pratique du sport au Niger, de l’accès des populations aux services de santé, des stratégies à mettre en œuvre dans l’utilisation des semences améliorées pour une meilleure adaptation de l’agriculture aux changement climatiques.

Ces choix, a indiqué le président du CESOC, s’expliquent d’abord par le fait que le Niger, qui affiche des grandes ambitions dans le secteur des hydrocarbures, aspire également « à hausser la contribution pétrolière au Produit Intérieur Brute (PIB) de 4% en 2017 à 24% en 2025 », l’objectif étant de faire de ce secteur le moteur de l’économie nigérienne.

Selon M. Saley Saidou a ensuite déclaré que la pratique du sport ne se limite pas à une activité ludique et d’effort, avant de faire constater qu’au Niger, cette pratique enregistre depuis plusieurs années un recul drastique au niveau des disciplines, un dysfonctionnement des structures créées à cet effet, le tout se soldant par une absence totale des athlètes nigériens dans la plupart des compétitions africaines et internationales.

Aussi, le CESOC se propose-t-il de se pencher sur cette situation afin d’en diagnostiquer les causes mais surtout de tenter de dégager des solutions pérennes d’un développement de la pratique sportive avec des retombées positives pour les sportifs et la Nation nigérienne

Relativement à l’accès des populations aux services de santé, pour lequel les populations souffrent d’accès et de services de qualité, le président du CESOC a annoncé que son Institution entend « réfléchir et proposer des solutions sur les voies et moyens de faciliter l’accès des populations aux services de santé publics comme privés, tout en veillant à assurer la qualité des prestations médicales à un coût abordable ».

Sur la question de la production agricole, qui est soumise aux aléas climatiques, le CESOC, prenant en compte la fin des programmes de formation et de recherche sur la production, la multiplication et la diffusion des semences améliorées, compte aider l’Etat du Niger et ses partenaires à mettre à la disposition des producteurs des semences améliorées et mieux adaptées aux changements climatiques.

Toutes ces thématiques feront l’objet de communications, a informé M. Saley Saidou qui a, auparavant, situé le contexte de cette session qui intervient, a-t-il fait observer, « à un moment historique de l’évolution politique de notre pays », se référant ainsi aux consultations électorales que le Niger organisera en fin 2020 début 2021 et pour lesquelles il a demandé à toute la classe politique nigérienne de garder en mémoire les valeurs multiséculaires de paix, de fraternité et d’unité.

Le président du CESOC a également noté que cette session « est marquée par les pluies diluviennes qui ont atteint un niveau sans précèdent depuis plusieurs années, provoquant de graves inondations sur l’ensemble du territoire de notre pays, qui a enregistré des lourdes pertes en vies humaines, la destruction des champs et rizières, la perte du bétail et de nombreux dégâts matériels »

Il a salué les initiatives prises par le Gouvernement pour prendre en charge les populations sinistrées, tout en se réjouissant de constater que les autorités publiques en charge de l’Ecole ont également pris à temps les dispositions idoines qui ont permis une rentrée scolaire à la date prévue.

Dans la même catégorie