GNA Volta NDC MPs donate to Moslem communities in Hohoe APS CAN BEACH SOCCER : LE SÉLECTIONNEUR NATIONAL FAIT ’’UN MIXTE’’ ENTRE EXPÉRIENCE ET TALENT APS BAL : L’AS DOUANES VISE AU MOINS ’’LES QUARTS DE FINALE’’, SELON COACH APS LE LAC ROSE CHOISI POUR UNE SÉRIE DE COURSES RÉVOLUTIONNAIRE TOUT-TERRAIN ÉLECTRIQUE APS BASKET-BALL : L’AS DOUANES A TOUT À GAGNER À LA BAL, SELON CHEIKH SARR ACP Les confessions religieuses préoccupées par la désignation du président de la CENI ACP Tenue d’une réunion de sécurité à la Primature sur les heurts de la fin du ramadan ACP Ituri : la restauration de l’autorité de l’État se fait de plus en plus sentir ACP La Première Dame Denise Nyakeru Tshisekedi rassure les FARDC du soutien de la République ACP Le Président de la République inaugure le siège provincial de la BCC à Kolwezi

Mois de Ramadan à Niamey : ça grouille dans les marchés et mosquées de la ville !


  22 Avril      12        Société (32006),

   

Niamey, 22 Avril(ANP)-Le mois béni de Ramadan à Niamey est un moment d’intense pratique de la religion car en cette période les mosquées s’emplissent de fidèles, et aussi des activités commerciales dans les marchés qui grouillent de monde venu chercher soit des moyens de rupture du jeun, soit pour préparer déjà la fête du ramadan qui s’annonce.

Pendant ce mois béni de Ramadan, l’ambiance est tout autre au niveau des marchés de Niamey. Au même moment, les prix des produits de première nécessité et les plus consommés pendant cette période augmentent de manière vertigineuse et inquiétante, et cela, le plus souvent, au détriment des clients.

Ces produits pour la plupart sont pourtant  produits sur les sites maraîchers des environs de la ville de Niamey.

Selon Haoua, une cliente, ’’ la hausse des prix ne nous empêche pas de les acheter parce que nous les utilisons dans nos boissons naturelles et nos sauces  pour avoir un bon goût et une bonne saveur à nos aliments’’.

Les tubercules (Ignames, Pommes de terre, Patates douce) sont aussi très prisés en ce mois de Ramadan, malgré leur abondance sur le marché leurs prix sont également en hausse par rapport aux autres mois de l’année.

‘’En effet, avant Ramadan, le kilo de pomme de terre était à 250 f CFA.  Le 1er jour de carême il est passé à 400f cfa, soit le double en moins de 24h’’ a confirmé Amina une cliente au marché Dar es Salam.

‘’Le petit seau d’oignon qui coûte cinq cent francs (500f), est à 1250f CFA francs ou même à 1500f,  la mesure de tomate fraîche, quant à elle, qui était à trois mille francs (3000f) est aujourd’hui  à 12000f, celle de la carotte, qui était à 1500f, est vendue, quant à elle, à 6000f, le piment  frais qui coûtait 2000f est à 25000f’’ détaille Monsieur  Illa, un commerçant au marché Dar es Salam de Niamey.

Quant à  Boubacar, un vendeur de fruits au marché Dar es Salam, ‘’les fruits sont très abondants sur le marché, mais les clients sont rares parce qu’il n’ ya pas d’argent,  bien qu’il y en a pour toutes les bourses’’.

La vente de glaces est aussi une activité très rentable pendant ce mois de Ramadan, Moussa est un jeune homme,  non scolarisé, du quartier bobiel qui trouve son compte dans ce petit commerce qu’il exerce juste pendant ce mois de jeun.

‘’J’achète l’unité à 25f et la revends à 50f, voire cent francs (100 f) au niveau des quartiers périphériques les plus éloignés de Niamey’’  a-t-il indiqué.

Sur tout un autre plan, notons que’’ le mois de Ramadan est aussi  un moment où  les fidèles musulmans  prennent d’assaut les mosquées à la recherche des biens faits et pardon d’ALLAH, malheureusement plus les jours passent, plus cette affluence diminue’’ nous a confié Abdoulaye, un fidèle musulman  du quartier Talladjé.

Oustaz Souleymane, quant à lui, a rappelé, pour expliquer l’affluence des fidèles dans les mosquées que ‘’le mois béni  de Ramadan est un mois sacré,  qui a beaucoup de biens faits,  c’est le mois où Allah le tout puissant le miséricordieux a fait descendre le coran et c’est le mois dans le lequel se trouve la nuit du destin, c’est un mois de purification et de pardon’’.

‘’La générosité est un atout pendant ce mois béni de Ramadan, c’est pourquoi il est conseillé d’être généreux car c’est l’une des  qualités du prophète (PSL) , chercher le  pardon d’ALLAH , car le  mois de ramadan est  le mois du coran, ce le mois des zikirs , de rappel d’Allah, et surtout retenir sa langue, ne prononcer que des bonnes paroles’’ nous a rappelé Oustaz MOURTALA  IMAM  de la mosquée IMAM CHAFI .

D’après docteur Beidari, ’’le carême permet de désintoxiquer  l’organisme, de régénérer les vieilles cellules, les cellules précancéreuses à multiplication rapide seront à leur tour détruites et l’organisme redevient jeune  pendant le mois de jeûne’’ a-t-il déclaré.

Rappelons qu’il est recommandé au jeuneur de formuler son veux de jeuner les  29 ou 30 jours du mois de Ramadan dans obéissance à ALLAH, exclusivement à cause de lui et dans l’intention de bénéficier de son pardon  dès l’apparition du croissant  lunaire.

ISA/AS/ANP 0113 avril 2021

Dans la même catégorie