MAP Dar Es Salaam: Décoration des membres du CPS de l’UA à l’occasion du 20ème anniversaire du Conseil, dont le Maroc ANP Le chef de l’Etat reçoit l’association des chefs traditionnels du Niger ANP La Communauté Universitaire de Diffa visite le centre numérique communautaire Shimodouram MAP Dar Es Salaam: Le CPS de l’UA réaffirme le respect de l’intégrité territoriale des États, la Primauté du Conseil de Sécurité de l’ONU et le lien Paix, Sécurité, Stabilité et Développement AIP Le ministre Laurent Tchagba très satisfait des retombées du Forum mondial de l’eau 2024 AIP La CGECI souhaite un développement de la coopération ivoiro-suisse à travers le secteur privé ANP Fin de la visite terrain du Ministre de la santé publique dans la région de Maradi MAP L’initiative atlantique de SM le Roi offre des « alternatives de croissance » au Sahel (think tank américain) AIP Le ministère de la Femme reçoit des équipements pour renforcer la lutte contre les violences basées sur le genre AIP Le ministre Adama Diawara échange avec ses homologues du Maroc et du Congo pour l’amélioration du système d’enseignement supérieur

Revue de la presse quotidienne internationale africaine (RPQI-Afrique)


  2 Janvier      30        revue de presse (625),

 

Dakar, 02/01/2023 -(MAP)- Plusieurs sujets retiennent l’attention de la presse africaine de ce lundi, notamment le discours du Président sénégalais Macky Sall à l’occasion du nouvel an, l’organisation d’une concertation nationale avant la tenue des prochaines élections au Gabon, la question des soldats ivoiriens détenus au Mali, la criminalité en Afrique du Sud, ainsi que les craintes d’une augmentation des tarifs de l’électricité au Kenya.

Au Sénégal, la presse locale commente largement le discours du Président Macky Sall à l’occasion du nouvel an. « Le Soleil » qui titre : « le curseur sur le social est maintenu », s’intéresse à l’annonce par le chef de l’État, entre autres, de l’augmentation de la Bourse de sécurité familiale de 25000 f à 35000 f et de l’enveloppe de 450 milliards pour subventionner les produits alimentaires et énergétiques.

Pour sa part, « WalfQuotidien » souligne que « fidèle à sa stratégie, le Président Macky Sall, se sachant très attendu sur la question de la troisième candidature, n’en a pas fait cas ». « Dans son message solennel du nouvel an, le chef de l’État est plutôt revenu sur son bilan et les perspectives qui s’annoncent, selon lui, sous de bons auspices’’, écrit le journal.

« Les Sénégalais qui attendaient le Président sur la question de la très controversée troisième candidature, devraient encore patienter. À près d’un an de l’élection présidentielle qui se tiendra en février 2024, sa participation ou non reste un grand mystère », indique la publication, ajoutant que dans la dernière interview qu’il a accordée au journal américain, New York Times, il a déclaré : « Quand je me déciderai, je le ferai savoir au peuple sénégalais ».

« M. Macky Sall a donc préféré s’attarder sur son bilan et les perspectives de la nouvelle année, sans lancer des piques à ceux qui, tous les jours, lui rappellent qu’il en est à son dernier mandat », fait savoir le publication.

De son côté, « EnQuête » parle des « chantiers de Macky Sall » dans les domaines de la lutte contre la pauvreté, les infrastructures et la gouvernance.

Quant à « Vox Populi », elle affiche à la Une : « Macky Sall entre bilan 2022 et ambitions pour 2023 ». « Augmentation des bourses de sécurité familiale, infrastructures routières, eau, assainissement, santé, souveraineté alimentaire : le chef de l’État fait le point et décline ses grands projets », signale le quotidien.

Au Gabon, « L’Union » écrit que le Président, Ali Bongo Ondimba a annoncé, lors de son discours de fin d’année, l’organisation prochaine d’une concertation nationale entre acteurs de la majorité et de l’opposition avant la tenue des élections.

« Je n’ignore naturellement rien des importantes échéances électorales qui nous attendent dans quelques mois. L’État prend toutes les dispositions afin d’assurer leur meilleure organisation. J’ai entendu l’appel de mes compatriotes, notamment des acteurs politiques de la majorité et de l’opposition, demandant l’organisation d’une rencontre pour définir ensemble les bases de la préparation des scrutins au lendemain apaisé », a-t-il déclaré.

Tant attendue depuis bientôt deux ans, ladite tribune servira essentiellement de cadre de discussions au sein duquel, les uns et les autres devront s’accorder sur toutes les conditions de l’organisation des prochaines élections, notamment leur format et la question de la révision des listes électorales, explique le journal.

 

En Côte d’Ivoire, « Fraternité Matin » rapporte que dans son discours à la nation, à la veille du nouvel an, le Chef de l’État, Alassane Ouattara, a eu une pensée particulière à l’endroit des soldats ivoiriens détenus au Mali depuis le 10 juillet 2022.

Il a annoncé, pour bientôt, leur retour en Côte d’Ivoire, écrit l’auteur de l’article.

« Mes pensées vont particulièrement à l’endroit de nos soldats détenus au Mali depuis le 10 juillet 2022. Grâce aux actions diplomatiques entreprises avec l’appui de dirigeants de plusieurs pays amis, notamment le Président de la République togolaise, Son Excellence Monsieur Faure Essozimna Gnassingbé, trois soldats femmes ont été libérés en septembre dernier. Les 46 autres soldats regagneront bientôt le sol ivoirien », a rassuré Alassane Ouattara, cité par le journal.

Le Chef de l’État a exprimé sa fierté et la reconnaissance de toute la Nation aux forces de défense et de sécurité qui veillent et se battent au quotidien pour protéger le pays. « Ils sont nombreux nos frères et sœurs, militaires, gendarmes, policiers, douaniers et agents des eaux et forêts qui veillent et se battent au quotidien pour protéger notre pays. Je salue leur courage et leur sens du devoir. Je veux leur dire ma fierté et la reconnaissance de toute la Nation », a-t-il déclaré, ajoute encore le quotidien.

En Afrique du Sud, « Eyewitness News » revient sur la criminalité qui s’aggrave durant la saison des fêtes, soulignant que la police a renforcé ses opérations depuis fin décembre pour assurer la sécurité des citoyens.

Citant le commissaire de la police nationale, Fannie Masemola, le journal signale que les interventions ciblées des forces de sécurité se poursuivraient en janvier notamment dans les zones sensibles.

« Il est conseillé au public de rester extrêmement vigilant et de signaler toute activité suspecte au poste de police le plus proche », a-t-il déclaré, notant que des milliers d’arrestations ont été effectuées pour conduite en état d’ébriété et différents crimes liés à la drogue.

M. Masemola a signalé également que la police a interpellé 3.000 migrants sans papiers depuis le début des opérations de la période des fêtes de fin d’année.

Pour sa part, « The Citizen » s’arrête sur le problème du réchauffement climatique, signalant que l’Afrique du Sud est le 13e pays émetteur de carbone le plus élevé au monde.

« Les émissions de gaz à effet de serre par personne en l’Afrique du Sud sont plus proches de celles de l’Allemagne ou du Japon. C’est principalement en raison de sa dépendance du charbon pour 80 % de la production d’électricité », explique le quotidien.

Il signale ainsi que le développement rapide des sources d’énergies renouvelables dans le pays permettra de réduire les émissions de carbone, de répondre à la crise énergétique que connait le pays et de soutenir la croissance économique.

Au Kenya, « The Citizen » rapporte que le Président William Ruto a apaisé les craintes d’une augmentation des tarifs de l’électricité après la levée de la subvention à partir du 1er janvier.

S’exprimant à Mombasa lors d’une cérémonie à l’occasion du Nouvel An, William Ruto a souligné que l’État ne supprime que les subventions sur les coûts de l’électricité et que la décision du gouvernement ne signifie pas que l’augmentation des coûts sera prélevée sur les tarifs de l’électricité, souligne la publication.

Citant le chef de l’État, le journal ajoute que le gouvernement se concentre sur l’amélioration de la collecte des recettes pour construire une économie durable et sans dettes, insistant sur l’importance de payer les impôts pour permettre au pays de lancer des projets qui amélioreront les moyens de subsistance des Kényans.

Dans le même registre, KBC écrit que le président a déclaré qu’une consultation publique sera tenue dans trois mois pour s’assurer que des tarifs abordables sont appliqués aux ménages les plus précaires.

Le Président a ajouté que le gouvernement s’efforcerait de mettre fin au fardeau de la dette du Kenya, qui affecte la prestation de services, poursuit le journal, notant que Ruto a appelé les Kényans à planter des arbres pour inverser les effets néfastes du changement climatique.

Dans la même catégorie