INFORPRESS Governo e os cabo-verdianos têm a obrigação moral de tratar bem quem escolheu Cabo Verde para viver – ministro INFORPRESS São Miguel: Secretária de Estado destaca “grande trabalho” da câmara para com pessoas mais vulneráveis INFORPRESS BCV fará de tudo para que a banca financie a actividade económica no quadro da pandemia – Governador ABP Gouvernance / « Si j’étais maire, j’allais applaudir la réforme introduite dans le secteur de la décentralisation », dixit Daniel Valère Sètonnougbo ABP Gouvernance / La gestion des services de l’état civil au menu des échanges à Malanville ABP Institutions / La loi portant loi de finances rectificative 2021 adoptée à l’Assemblée Nationale ABP Football / Les Ecureuils dames séniors défient leurs homologues du Burkina-Faso ce jour ABP Gouvernance / L’importance du permis de construire exposé à la CAD Alibori ABP Santé / « La pression a totalement diminué », dixit Jean Yaovi Daho ABP Gouvernance / Le préfet Sètonnougbo déplore le faible taux de ressources mobilisées et appelle à corriger le tir à Sakété et Pobè

Revue de la presse quotidienne internationale africaine (RPQI-Afrique)


  9 Juillet      36        revue de presse (486),

   

Rabat, 09/07/2019 (MAP)- La CAN 2019, le projet Gabon vert, le sommet de l’Union africaine et la scène politique au Kenya sont les principaux sujets traités par la presse africaine parue mardi.

Au Sénégal, les préparatifs du Onze national pour le prochain match en quart de finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN 2019), dominent les titres de la presse locale aux côtés de divers autres sujets.

Sous le titre « CAN Egypte 2019 : Sénégal-Bénin, un quart de finale à haut risque », le quotidien à grand tirage +Le Soleil+ consacre sa Une aux préparatifs de ce match que jouera l’équipe nationale sénégalaise, demain au Caire, mercredi.

Appelant à « ne pas vendre.. la queue des Ecureuils avant de les avoir battus », le journal, soulignant que les Lions qui croisent le Bénin auraient tort de penser que la voie vers un premier succès continental leur est désormais balisée ».

« Respectons le Bénin et essayons de prouver sur le terrain que nous sommes meilleurs », écrit à ce sujet +Les Echos+, citant le vice-président de la Fédération sénégalaise de football (FSF), Saer Seck.

Sur un autre registre, le quotidien +Vox Populi+ consacre sa Une à la hausse des prix du carburant, du ciment et des taxes portuaires survenue récemment.

« La coalition des centrales syndicales sur le pied de guerre », titre la publication, notant que cette structure dénonce « des décisions antisociales, dictées par la Banque mondiale et le FMI », rejette ces hausses et invite le gouvernement à ouvrir des concertations sérieuses avec les partenaires sociaux.

Au Gabon, +l’Union+ qui s’intéresse au projet Gabon vert, écrit que plus de 5 000 jeunes gabonais, de 8 à 22 ans, s’initient à l’agriculture depuis hier, dans le cadre du lancement de la deuxième édition du programme « Vacances agricoles », sur le thème : « Encourager le retour à la terre autour du maraîchage ».

Et d’ajouter que cette année, le projet est placé sous le haut patronage de la première dame du Gabon, Sylvia Bongo Ondimba qui à travers son action réaffirme son encouragement pour le retour à la terre et la valorisation du secteur agricole, considéré comme porteur pour l’économie nationale.

Sur un autre registre, la publication indique que le ministère du Tourisme organise, à partir d’aujourd’hui et ce, jusqu’au 13 juillet prochain, à Akanda, située au nord de Libreville, la première édition des rencontres nationales du tourisme.

Et de poursuivre que selon les organisateurs, cette manifestation réunira l’ensemble des professionnels locaux du secteur en vue de valider la Stratégie nationale gabonaise de développement du tourisme.

Au Ghana, +Daily Graphic+ rapporte que le Ghana a été choisi par les chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (UA) pour abriter le siège du secrétariat permanent de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA), notant qu’à cette occasion, le chef de l’Etat Nana Akufo Addo a affirmé que c’est un privilège pour son pays.

« C’est pour la première fois dans l’histoire de notre pays, que nous avons la responsabilité d’accueillir une importante institution panafricaine », a souligné le président ghanéen, notant que la décision des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UA est un privilège pour son pays.

« Le peuple ghanéen et son gouvernement sont émus suite à la décision prise par vos Excellences de faire du Ghana le pays hôte du secrétariat de la zone de libre-échange continentale de l’Afrique », a ajouté M. Akufo Addo à l’adresse de ses pairs africains.

Côté sport, +Ghanaian Times+ s’intéresse à l’élimination du Ghana de la Coupe d’Afrique des nations de football (CAN-2019), après s’être incliné aux tirs au but (5-4) face à la Tunisie en 8es de finale.
Au Rwanda, le quotidien +The New Times+ revient sur le discours prononcé par le président rwandais Paul Kagame lors du sommet de l’Union Africaine (UA) tenu dimanche à Niamey, au Niger.

Le journal anglophone souligne que le chef de l’Etat rwandais a qualifié le lancement de la phase opérationnelle de la zone de libre-échange continentale africaine de « pas significatif vers l’avant pour le continent africain et l’UA ».

« Le président Kagame a déclaré que la prochaine étape consiste à finaliser dans les meilleurs délais les dernières négociations relatives aux instruments opérationnels », écrit la publication qui note que le sommet de Niamey a été marqué par le lancement de cinq instruments opérationnels, dont le système de paiement numérique, le portail de suivi et les règles d’origine.

Sur un autre registre, le journal écrit que la capitale rwandaise abritera ce mardi l’assemblée générale des actionnaires de la plateforme d’investissement Africa50 qui verra la participation de ministres africains et hauts responsables représentant les pays et les institutions actionnaires de Africa50.

L’assemblée, qui se déroulera au Centre de Convention de Kigali, sera marquée par la présentation du bilan opérationnel et stratégique des activités de levées de fonds et d’investissement, précise +The New Times+.

Et d’ajouter que le deuxième jour de ce conclave sera consacré à des séminaires organisés en partenariat avec Rwanda Development Board, axés sur les perspectives et les opportunités d’investissement en Afrique.

En Ethiopie, le groupe médiatique +FANA BC+ rapporte que l’armée éthiopienne va porter plainte contre des personnes et des médias pour diffamation et désinformation.

Les préparatifs ont déjà été finalisés pour poursuivre en justice ces individus et médias qui veulent créer des divisions entre le peuple et l’armée, écrit le média éthiopien qui cite un haut responsable de l’armée.

Toutes les preuves ont été rassemblées pour engager ces poursuites contre ces médias, souligne +FANA BC+, rappelant que l’armée a fait un excellent travail pour rétablir la stabilité après les récents assassinats de hauts responsables du gouvernement à Addis-Abeba et à Bahir Dar en Amhara.

Sur un autre registre, le média éthiopien rapporte que le ministère de l’eau, de l’irrigation et de l’énergie a levé le rationnement appliqué sur la consommation d’électricité pour les particuliers.

Le rationnement continuera cependant pour les entreprises, ajoute +FANA BC+. Au Kenya, les principaux quotidiens se font l’écho des propos lancés la veille par le secrétaire d’Etat à l’Intérieur, Karanja Kibicho, dans lesquels il a démenti catégoriquement « les allégations de complot d’assassinat contre le vice-président William Ruto ». Kibicho a déclaré que les affirmations selon lesquelles il y a un complot présumé pour l’assassinat de Ruto « étaient des produits d’imagination, des informations sans fondement et inutiles ».

« Il est regrettable que nous soyons occupés par les médias qui parlent d’un produit de l’imagination », a déclaré Kibicho, cité par les médias.

« Qui s’est plaint? Nous devrions arrêter de créer des choses qui n’existent pas. Dès que nous aurons une plainte formelle, nous la traiterons conformément à la loi », a ajouté le responsable kényan.

« Nous devons être un pays dirigé par la logique et les vérités. Il est regrettable que les gens tirent des conclusions avant même les enquêtes. L’ingérence politique ne devrait pas être acceptée », a-t-il déclaré.

Dans la même catégorie