AIP Sory Diabaté propose la mise en place d’un comité pour gérer l’équipe nationale à la CAN 2022 AIP La ministre Anne Ouloto pour la redynamisation de la formation professionnelle AIP Election MUGEFCI: Pacôme Attaby ambitionne de rétablir la qualité des prestations des mutualistes AIP Une mission du Médiateur de la République à Guiglo, à partir de lundi AIP L’Immortel Moh Emmanuel célébré par Foot d’or AIP Des millions de personnes mourront à cause du Sida si on ne s’attaque pas aux inégalités (ONUSIDA) AIP La 3eme édition du Forum pour l’ investissement en Afrique reportée sine die ANP Niger: Les Parlementaires approuvent la loi de règlement pour l’année budgétaire 2019 AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Des femmes du Gontougo bénéficiaires du projet FAFCI se forment à l’autonomisation économique AIP Côte d’Ivoire-AIP/L’école dans une dynamique de progrès dans la région de San Pedro

Zinder accueille, cette année, la célébration de la 42è Journée Mondiale de l’Alimentation


  17 Octobre      25        Santé (12182),

   

Zinder, 17 Oct (ANP).Le Ministre de l’Agriculture, Dr Alambedji Abba Issa a présidé, le Samedi 16 octobre 2021 à Zinder, la cérémonie de célébration de la 42ème Journée Mondiale de l’Alimentation placée, cette année, sous le thème ‘’Agir pour l’avenir, Améliorer la production, la nutrition, l’environnement et les conditions de vie’’.
La stratégie de développement agricole du Niger, à savoir l’Initiative 3N (les nigériens nourrissent les nigériens), est essentiellement construite autour de ces éléments contenus dans le thème de cette édition.
Avec les succès enregistrés par l’Initiative 3N, a déclaré le Ministre de l’Agriculture, le Président de la République, Mohamed Bazoum, l’a reconduite dans son Programme de Renaissance Acte 3, avec ‘’les ajustements nécessaires en mettant l’accent sur la maitrise de l’eau, par une mise à l’échelle de l’agriculture irriguée et de décrue’’.
Le Niger, a-t-il dit, dispose ‘’de plus de quinze (15) millions d’hectares cultivables dont 11 millions d’hectares irrigables avec des nappes peu profondes à moins de dix mètres’’.
A cela, s’ajoutent plus de 33 milliards de mètres cube d’eaux souterraines et de surface.
En complétant ces ressources naturelles avec les énergies renouvelables, le développement fulgurant des moyens d’exhaure et des techniques d’irrigation très économes en eau, les 70 millions de têtes d’animaux et sa jeune population, le Niger, a-t-il ajouté, peut se ‘’permettre de chérir le rêve de couvrir son vaste territoire avec de larges étendues verdoyantes de cultures et de fourrages irrigués’’.
En effet, cela va se traduire par l’amélioration de la gestion des ressources naturelles pour non seulement tirer un meilleur profit dans l’immédiat, mais également pour garantir leur disponibilité aux générations futures, adopter une approche axée sur une agriculture intelligente face au climat et diversifier la production pour contribuer à la bonne santé des sols, à la régulation des ravageurs et des maladies, à une meilleure pollinisation et à l’atténuation de l’émission de dioxyde de carbone dans l’atmosphère.
L’accroissement des productions agro-sylvo-pastorales et halieutiques, grâce à des investissements conséquents tout au long des chaines de valeurs agricoles, sur la base d’une politique foncière adaptée, est une forte volonté déjà affirmée dans la Déclaration de politique générale, adoptée en mai 2021, du Premier Ministre, Ouhoumoudou Mahamadou.
Pour cela, le gouvernement s’investit activement à identifier et relever les défis au niveau des différents segments des chaines de valeurs agro-sylvo-pastorales.
‘’Agir pour l’avenir du Niger, c’est construire ce rêve verdoyant agro-sylvo-pastoral avec la jeunesse qui constitue 75% de la population’’ a insisté le Ministre de l’Agriculture qui a indiqué, par ailleurs, que ‘’le gouvernement s’est engagé à mettre un accent particulier sur la formation en agro-sylvo-pastoralisme dans le sous-secteur de l’enseignement technique et professionnel’’.
Il s’agira d’encadrer cette jeunesse pour mener à bien les activités de production, de transformation agroalimentaire et de commercialisation, à travers des formations spécifiques à l’entreprenariat agricole et agroindustrielle, avec des modes de financement adaptés, en vue de créer des emplois rémunérateurs et durables.
‘’En adoptant ces attitudes et comportements très tôt, nous allons largement contribuer à transformer nos systèmes alimentaires pour parvenir à un «Niger à zéro faim » dans un horizon plus proche’’ a estimé le Ministre Alambédji Abba Issa.
IL a, enfin, exprimé la reconnaissance et réitéré les remerciements du gouvernement et des populations du Niger à tous les partenaires techniques et financiers, ‘’non seulement pour leurs concours financiers dans l’organisation de cette journée, mais aussi et surtout pour leurs appuis multiformes et constants dans la lutte contre l’insécurité alimentaire et la pauvreté’’.
Le Représentant de la FAO au Niger, M. Attaher Maiga a déclaré que son ‘’institution, le FIDA, le PAM et plusieurs autres agences du Système des Nations Unies saisissent l’opportunité de cette journée pour renouveler leurs engagements afin d’amplifier leurs appuis aux populations face aux chocs et aux défis multiples’’.
Il a réitéré la disponibilité de ces organismes à soutenir la réalisation des objectifs de développement durable à l’horizon 2030 en déployant des ‘’efforts soutenus en vue de la transformation des systèmes agroalimentaires pour les rendre plus efficaces, plus efficients, plus inclusifs, plus résilients et aussi plus durables, sans laisser personne de côté’’.
’’La FAO, ensemble avec le FIDA, le PAM et les autres agences du système des Nations Unies, comptent poursuivre leurs appuis de façon coordonnée pour permettre d’atteindre l’objectif de développement durable numéro 2 :’’Eliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir une agriculture durable’’ a-t-il affirmé.
Le Gouverneur sortant de Zinder a, dans son intervention, indiqué que ‘’la célébration de la JMA coïncide cette année encore avec la période des récoltes, à l’issue d’une campagne agricole moyennement satisfaisante au niveau de la région’’.
Il a saisi l’occasion pour réitérer aux plus hautes autorités du pays, ‘’l’engagement des vaillantes populations du Damagaram à soutenir toutes les actions de développement initiées par le Président de la République, Mohamed Bazoum’’.
Le Président du Conseil de Ville de Zinder s’est réjoui, quant à lui, d’accueillir la JMA et avant de préciser que ‘’l’inquiétude suscitée par la saison pluvieuse avant son installation définitive laisse place à une grande joie dans les cœurs des habitants où 89 villages périphériques espèrent une production agricole satisfaisante’’.
Le Ministre de l’Agriculture a visité les stands pour apprécier la richesse de l’exposition des produits agro-sylvo-pastoraux et de l’artisanat où divers prix ont été attribués à tous ceux qui ont fait preuve de brillantes prestations dans leurs domaines respectifs.
Il a, enfin, rendu une visite de courtoisie à l’Honorable Sultan du Damagaram Aboubacar Sanda Oumarou.

Dans la même catégorie