AGP Espace Schengen: Moukagni Iwangou prône le rétablissement du droit de visa du Gabon MAP L’intégrité territoriale du Royaume n’est pas à discuter (Ministre des AE des Comores) AGP Gabon : Décès de Paul Okoumba d’Okwatsegue à l’âge de 87 ans APS CONFEJES : 202 PROJETS SOUMIS AU PPEJ PAR 15 PAYS MEMBRES APS EMIGRATION CLANDESTINE : LA MARINE INTERCEPTE UNE PIROGUE, 39 PERSONNES SECOURUES (DIRPA) APS INONDATIONS : LA MAIRIE DE DIOURBEL MOBILISE 100 TONNES DE RIZ POUR AIDER LES SINISTRÉS APS NOTTO GOUYE DIAMA : UNE DIZAINE D’ASP POUR ÉPAULER LA MAIRIE APS TOUBACOUTA : LANCEMENT DES TRAVAUX D’UNE ÉCLOSERIE D’ALEVINS D’UN COÛT DE 39 MILLIONS CFA APS TAMBACOUNDA : LA DOUANE DE KIDIRA SAISIT 1 376 KG DE CHANVRE INDIEN MAP Inauguration de l’ambassade de l’Union des Comores à Rabat

LE GÉNÉRAL COUMBA DIOUF NIANG, UNE ’’SOURCE D’INSPIRATION PERMANENTE’’ POUR LES TROUPES (SIDIKI KABA)


  22 Septembre      8        Securité (1666),

   

Mbarome Diop (Louga) – L’ancien inspecteur général des armées sénégalaises, le général Coumba Diouf Niang, décédé en 1996 à l’âge de 66 ans, doit être une ‘’source d’inspiration permanente’’ pour les soldats appelés à s’installer sur le nouveau camp militaire de Mbarome Diop, dans le département de Louga (nord).

Ce camp militaire érigé précisément dans la commune de Nguidila porte désormais le nom du général Niang après son inauguration par le ministre des Forces armées.

Me Kaba a ainsi souligné lors de la cérémonie la nécessité pour les soldats de faire du défunt général, ’’’une source d’inspiration permanente dans l’exécution’’ de leurs missions.

‘’Le baptême d’un cantonnement traduit toujours un attachement particulier et un profond respect des armées à l’égard d’hommes qui ont servi avec honneur et loyauté. Le général Coumba Diouf Niang était un grand officier aux qualités exemplaires’’, a-t-il témoigné.

Il a expliqué que le commandement avait à travers le général Niang ‘’un parrain aux qualités professionnelles et humaines exceptionnelles, un éminent membre de ce groupe restreint de valeureux fils de la Nation qui ont bâti les fondations de nos Forces de Défense de sécurité dont la réputation a fait le tour du monde’’.

Il était un chef rigoureux et une voix autorisée pour toutes les questions de défense et de sécurité compte tenu de son expertise et expérience avérées.

Très respecté par ses pairs et subordonnés, il était connu pour son intégrité et un esprit de corps exemplaires. Sur le plan humain, ’’il était d’une générosité infinie qui dépassait largement le cadre militaire et familial’’, a fait valoir Sidiki Kaba.

Natif de Linguère, dans la région de Louga, le général Coumba Diouf Niang a fait ses études secondaires au Prytanée militaire Charles Ntchorere de Saint-Louis du Sénégal. Il entre en service le 15 juillet 1948 et débute sa carrière militaire dans l’Armée française.

Formé, ensuite, à l’Ecole de Formation des officiers ressortissant des territoires d’Outre-mer (EFORTOM) de Fréjus, il est issu de la promotion ‘’Centenaire’’ de (1956 – 1958).

En décembre 1960, il est transféré dans l’Armée nationale du Sénégal. Au grade de capitaine, il est nommé deuxième chef de corps du Groupement commandos de 1964 à 1967, puis chef de corps du Groupement Casamance d’octobre 1970 à octobre 1971.

Il est le premier officier sénégalais chef de l’état-major, en 1972 , avant d’assumer le commandement de l’Ecole polytechnique de Thiès.

Il a occupé les fonctions de Commandant de l’armée de Terre (COMTERRE). Il a représenté le Sénégal comme Attaché militaire, naval et de l’air, à Bonn, en Allemagne.

En avril 1983, il est devenu général de brigade. Il est nommé Inspecteur général des Forces armées, avant de faire valoir ces droits à la retraite le 1er juillet 1988.

Titulaire de plusieurs décorations nationales notamment, celle de Grand-croix dans l’Ordre du Mérite et d’Officier dans l’Ordre national du Lion, le général Coumba Diouf Niang a été rappelé à Dieu le 14 mars 1996.

Dans la même catégorie