APS Samba Ndiobène Ka « satisfait » de l’avancement des travaux de pavage à Biscuiterie APS L’Etat et le groupe de la BAD signent deux accords de financement ANP Le Ministre du pétrole sur le chantier du pipeline Niger-Bénin dont 70% des travaux sont réalisés ANP Réunion du comité de Pilotage du suivi de la mise en œuvre de la stratégie Nationale de lutte contre la Corruption et les Infractions Assimilées au Niger APS Coupe du monde des clubs: Al-Hilal en finale APS Le DG de la SN-APS participe par visioconférence à un festival documentaire chinois APS La SONACOS va dégager  »10 à 13 milliards de FCFA » pour la prochaine campagne de commercialisation (DG) APS Pape Mamadou Sy rêve de signer un contrat professionnel avec un grand club MAP RDC: trois manifestants tués lors de l’attaque d’un convoi de l’ONU (MONUSCO) MAP RCA: Plus de 400 millions de dollars nécessaires pour répondre aux besoins humanitaires en 2023 (ONU)

UN JURISTE PRÉCONISE L’INTÉGRATION DE LA DIMENSION ÉTHIQUE DANS LE TRAITEMENT DES DONNÉES PERSONNELLES


  9 Décembre      68        Securité (2420), Technologie (781),

   

Dakar, 6 déc (APS) – Le conseiller juridique de l’Agence de
l’Informatique de l’Etat (ADIE), Mouhamadou Lo, a préconisé vendredi
l’intégration de la dimension éthique dans le traitement des données à
caractère personnel.

’’Aujourd’hui, l’éthique doit être intégrée dans le traitement des
données à caractère personnel’’ a-t-il notamment déclaré lors d’une
conférence-débat sur « Le cyberespace et ses défis humanitaires
pratiques et juridiques en temps de conflits armés ».

La rencontre qui a enregistré la participation d’éminents spécialistes
notamment de juristes consistait à réfléchir sur les risques du
cyberespace en temps de conflits armés mais aussi trouver des
solutions devant permettre de s’adapter face aux conséquences du
numérique.

Selon le conseiller juridique de l’ADIE, Mouhamadou Lo, ‘’le profilage
serait une technique à éviter pour préserver la dignité humaine’’.

A cet effet, ajoute-t-il, l’autorité en charge de la protection des
données à caractère personnel ‘’devrait prendre les mesures
nécessaires pour une meilleure gestion et traitement de ces données’’.

Pour sa part, le Secrétaire général adjoint du gouvernement, Papa
Assane Touré, a invité les spécialistes du droit à ‘’promouvoir’’ la
culture de cybersécurité pour ainsi prévenir sur les risques liés au
numérique.

’’La prévention sur les risques du numérique en temps de conflits
armés implique la promotion de la culture de Cybersécurité’’, a-t-il
soutenu.

Il a par ailleurs préconisé ‘’une meilleure sensibilisation’’ sur les
risques du cyberespace, aussi bien en temps de conflits armés qu’en
temps de paix.

Car, souligne-t-il, ’’une forte informatisation de la société a
engendré une transmission de la délinquance traditionnelle dans
l’application du numérique’’.

NON/SMD/OID

Dans la même catégorie