GNA COVID-19: GHS to source more vaccines GNA NYA develops programme framework to encourage youth volunteerism GNA Diasporan Africans in Canada donate to Street Academy APS CORONAVIRUS : 712 NOUVELLES CONTAMINATIONS ET 05 DÉCÈS ANP Niger : Les épreuves écrites de la session 2021 du baccalauréat, prévues pour le 27 juillet, reportées au 4 août prochain ANP Le Niger se dote d’une stratégie nationale de couverture sanitaire universelle pour la période 2021-2030 ACAP Plus de 300.000 doses de vaccin Johnson-Johnson offertes à la RCA ACP Les ministres provinciaux de l’éducation invités à lutter contre les antivaleurs dans leurs entités ACP Sud-Kivu : 153 personnes touchées par la covid-19 en cette troisième vague ACP L’ambassadeur américain Mike Hammer visite le barrage d’Inga

Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine (RPQI-Afrique)


  10 Avril      47        revue de presse (479),

   

Rabat, 10/04/2019 (MAP)- Le projet de suppression du poste de Premier ministre au Sénégal, la lutte contre le vigilantisme au Ghana, les derniers développements sur la scène politique au Kenya, le dialogue social au Mali et le recensement général de l’agriculture au Gabon figurent parmi les principaux sujets abordés par la presse africaine parue mercredi.

Au Sénégal, +Le Soleil+ écrit sous le titre « Gouvernement : la suppression du poste de Premier ministre n’est pas une nouveauté », que « le président de la République peut décider de se passer des services d’un chef de gouvernement », relevant que si les présidents Léopold Sédar Senghor et Abdou Diouf l’ont déjà expérimenté avec des fortunes diverses, « c’est maintenant au tour de Macky Sall de tester la formule ».

Son confrère +Le Quotidien+ s’intéresse lui aussi à la nouvelle équipe gouvernementale et titre à la Une « Disgrâce ou promotion pour Amadou Bâ : le Var des locales », notant que le départ de Amadou Bâ de l’influent ministère de l’Economie et des finances peut être considéré comme « une disgrâce ».

« A moins de l’épargner des tirs contre lui, comme il l’a fait avec Dionne (PM) en envisageant la suppression du poste de premier ministre, Macky Sall va décider de l’avenir du nouveau ministre des Affaires étrangères aux prochains locales et tout dépendra des investitures à Dakar », rapporte le quotidien.

Au Rwanda, +The New Times+ écrit que le gouvernement rwandais a salué vivement la décision des autorités belges de réprimer tout déni du génocide de 1994 commis contre les tutsis au Rwanda.

Rappelant que le premier ministre belge, Charles Michel, avait annoncé lundi que le Parlement de son pays devrait examiner, au cours du mois d’avril, une proposition de loi sanctionnant tout déni du génocide commis contre les tutsis au Rwanda, le quotidien anglophone souligne que le ministre rwandais de la Justice, Johnston Busingye, a qualifié cette décision de « grand pas en avant dans la lutte contre l’impunité ».

« Le gouvernement rwandais se réjoui de la mesure prise par les autorités belges et espère que d’autres pays agiront de même. La négation du génocide est la dernière étape d’un génocide », a déclaré M. Busingye, cité par la publication.

En outre, +RNA+ rapporte que la police britannique a annoncé mardi enquêter sur cinq personnes vivant au Royaume-Uni et soupçonnées d’avoir participé au génocide de 1994 au Rwanda, après avoir été sollicitée par les autorités rwandaises l’an dernier.

Citant un communiqué de la police britannique, le média électronique indique que « l’Unité des crimes de guerre de Scotland Yard avait reçu en janvier 2018 une demande des autorités rwandaises d’ouvrir une enquête sur cinq personnes au Royaume-Uni au sujet de crimes présumés liés au génocide rwandais ».

En Ethiopie, +FANA BC+ revient sur l’hommage rendu aux athlètes éthiopiens qui ont remporté une grande victoire à la 43eme édition des championnats du monde de cross-country de l’IAAF

Les athlètes qui ont remporté 5 médailles d’or, 3 médailles d’argent et 3 médailles de bronze, ont permis à l’Ethiopie de prendre la première place devant les 63 pays qui ont participé à cette importante compétition internationale de cross-country, souligne le groupe médiatique éthiopien.

Un dîner d’Etat a été organisé en leur honneur par la présidente éthiopienne Sahle-Work Zewde et le Premier ministre Abiy Ahmed, souligne le média éthiopien.

Au Kenya, les quotidiens rapportent mercredi les révélations faites par le vice-président William Ruto sur les faits cachés qui ont précédé la poignée de main du 9 mars 2018 entre le président Kenyatta et le chef du mouvement démocratique orange (ODM), principal parti d’opposition, Raila Odinga.

Dans une révélation percutante mardi soir, le Dr Ruto a expliqué comment M. Odinga lui avait fait plusieurs suggestions, au téléphone et par le biais d’émissaires, en quête d’un engagement, mais que son parti avait refusé, car « il ne croyait pas en la sincérité du chef de l’ODM », écrit le journal +Daily Nation+.

« Raila Odinga m’a abordé à quatre reprises pour discuter mais j’ai refusé », a déclaré le Dr Ruto dans une interview avec Citizen TV.

« Je lui ai dit que nous n’avions qu’un centre de commandement… j’en ai informé le président, à qui j’ai dit que je ne ferais pas appel à Raila », a ajouté le vice-président.

Le PDD, parti de M. Ruto, a expliqué que son scepticisme à l’égard de l’ancien premier ministre s’expliquait par le fait qu’il ne croyait pas que les avancées de M. Odinga étaient de « bonne foi », écrit, pour sa part, le journal +The Star+.

Au Ghana, +Daily Graphic+ rapporte que les deux principaux partis politiques, le Congrès national démocratique (NDC) et le Nouveau parti patriotique (NPP), ont souligné la nécessité de mettre fin aux activités des groupes d’autodéfense politiques dans le pays.

Lors d’une réunion dirigée par le Conseil national de la paix, les deux partis ont convenu de mettre fin au militantisme et de trouver une solution durable au vigilantisme politique, précise le quotidien.

Cette réunion fait suite aux tensions survenues lors de l’élection partielle de la circonscription d’Ayawaso West Wuogon, au cours desquelles le gouvernement était accusé de se livrer à des violences politiques parrainées par l’État.

Au Mali +L’essor+ indique que le Président de la République,Ibrahim Boubacar Keïta , dans la poursuite de son dialogue social entamé il y’a plus d’un mois a accordé une audience lundi aux familles fondatrices et aux chefs coutumiers du district de Bamako, notant qu’au centre des échanges la situation actuelle dans le pays.

D’autre part, le quotidien rapporte que le Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maïga a présidé deux réunions les 2 et 5 avril qui visaient le renforcement de la coordination en matière de sécurité, d’action humanitaire et d’assistance judiciaire.

Et d’ajouter que l’objectif ultime visé par ces réunions est de garantir la protection des personnes et des biens. La fragilité de la situation sécuritaire du Centre du pays impose au gouvernement de renforcer les mesures de sécurité et de défense.

Par ailleurs, le Premier ministre a instruit le déploiement d’un pôle judiciaire à Mopti afin de faire la lumière sur les attaques et rassurer les populations. Les partenaires peuvent appuyer les efforts du gouvernement dans ces enquêtes notamment en matière de police scientifique, note la publication.

Au Gabon, +Matin Equatorial+ indique que le portefeuille des projets de la Banque mondiale (BM) au Gabon vient de faire l’objet d’une revue conjointe entre les deux partenaires au terme d’une période de trois ans et quatre mois, notant que l’institution mondiale estime que les performances du portefeuille sont en deçà de la moyenne.

Son confrère, +l’Union+ s’intéresse au secteur de l’agriculture, écrivant dans ce sens que le gouvernement prépare un Recensement général de l’agriculture (RGA).

Pour son opérationnalisation, poursuit la publication, le coordonnateur du bureau sous régional de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), Helder Muteia et le secrétaire permanent de la commission nationale des travaux d’intérêt public pour la promotion de l’entrepreneuriat et de l’Emploi (CNTIPPEE), Michel Auguste Busamba viennent de signer un accord d’assistance technique pour le fonds fiduciaire unilatéral (UTF) intitulé projet de développement de la statistique.

Dans la même catégorie